Ralph Bunche, médiateur des Nations Unies en Palestine durant le conflit arabo-israélien de 1948

Ralph Bunche fût le premier Américain et personne de couleur à recevoir le prix Nobel en 1950 pour son travail de médiateur aux Nations Unies pendant le conflit Palestinien. Il se désignait lui-même un « incurable optimiste ». 

Photo ONU
L’Ambassadeur Nasrollah Entezam (à droite), élu président de la 5e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, félicite le Dr. Ralph J. Bunche, directeur principal du Département de la tutelle, qui a récemment reçu le prix Nobel de la paix.

Prix Nobel de la paix 1950

En remettant le prix Nobel de la paix à Ralph Bunche, M. Carl von Ossietzky s’est adressé à ce dernier en ces termes : « Vous vous êtes dit que vous étiez un optimiste-né, convaincu que la médiation en Palestine aboutirait. Sachez qu’un long travail vous attend. Puissiez-vous réussir à faire valoir vos idéaux de paix, base sur laquelle l’avenir de l’humanité doit être construit. » Le lendemain, lors de son discours de réception, Ralph Bunche expliquait ainsi sa philosophie : « Il est des personnes dans le monde qui se sont résignées à l’inéluctabilité de la guerre. Parmi celles-ci : les partisans de la « guerre préventive » qui, résignés qu’ils sont à la guerre, se contentent de choisir le moment de la déclencher. Affirmer que la guerre peut prévenir la guerre est un simple jeu de mots, une forme odieuse de bellicisme. Le but de tous ceux qui croient sincèrement à la paix doit être clairement d’épuiser tous les recours honorables pour sauver la paix. »

Ralph Bunche : « L’objectif de toute personne qui croit sincerement à la paix doit être d’épuiser toutes les ressources possibles et respectables pour la sauver. »

 

Vidéo

Scènes des 367e et 381e réunions du Conseil de sécurité sur la question de la Palestine, narrées par Ralph Bunche, entre autres. Vote de la résolution.

16 novembre 1948

 

 

 

Audio

Entretien de Ralph Bunche avec Celest Holm : Lauréat du prix Nobel et  Secrétaire général adjoint aux affaires politiques spéciales, M. Bunche parle avec humour et humilité de ses experiences académiques et de ses débuts professionnels, du concept de « race », et de son « passage » vers l’enseignement, le marriage et les Nations Unies.

1er janvier 1962

 

Drupal template developed by DPI Web Services Section