Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial à 30 ONG et le retire à la libérienne « Ellen Johnson Sirleaf Market Women’s Fund »

ECOSOC/6814-ONG/847
7 février 2017
Session de 2017, 13e & 14e séances – matin & après-midi 

Le Comité des ONG recommande le statut consultatif spécial à 30 ONG et le retire à la libérienne « Ellen Johnson Sirleaf Market Women’s Fund »

Le Comité des ONG a recommandé aujourd’hui au Conseil économique et social (ECOSOC) d’octroyer le statut consultatif spécial à 30 organisations et de le retirer à la libérienne « Ellen Johnson Sirleaf Market Women’s Fund ».  Soixante autres ONG ont été priées de patienter.

L’ONG du Libéria « Ellen Johnson Sirleaf Market Women’s Fund » a été créée en 2007 afin d’améliorer la vie des vendeuses des marchés locaux par des programmes d’alphabétisation et de renforcement de leurs capacités entrepreneuriales.  Elle tire son nom de la Présidente du Libéria dont la grand-mère était elle-même vendeuse aux marchés.  L’ONG ayant été dissoute le 31 décembre dernier, le Comité a été contraint de lui retirer son statut consultatif spécial.  C’est « Sustainable Market Women’s Fund » qui a pris le relais.

Le Comité peut recommander ou retirer trois statuts: le statut consultatif général est réservé aux grandes ONG internationales, dont les domaines d’action et de travail couvrent la majorité des points contenus dans l’agenda de l’ECOSOC et de ses organes subsidiaires.  Le statut consultatif spécial est octroyé aux ONG travaillant dans un domaine spécifique et qui ne sont concernées que par certaines activités de l’ECOSOC.  La Liste regroupe les ONG qui ne rentrent dans aucune de ces deux catégories et qui ont plutôt tendance à travailler d’une manière plus technique et/ou restreinte.

Aujourd’hui, le Comité a aussi reporté sa décision sur 61 autres ONG dont l’iranienne « Imam Khomeini Relief Foundation » et l’israélienne « The Jerusalem Institute of Justice ».  Cette dernière devra patienter et apporter des détails sur ses finances en 2016 comme l’a exigé le représentant du Venezuela.  S’agissant de la première ONG, elle essuie un deuxième report, après que la déléguée des États-Unis eut demandé si parmi ses cibles on comptait « des veuves et des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) ».  Le 31 janvier dernier, elle avait déjà été invitée à répondre au Soudan sur l’origine d’un budget de 5 millions de dollars.  

Le Comité a poursuivi l’examen des rapports quadriennaux que sont tenues de soumettre les ONG dotées d’un statut et entériné les changements de nom de six ONG, à l’exception de « Catholic Family and Human Rights Institute, Inc » (États-Unis) sommée par la représentante de la Turquie de préciser la nature des activités qu’elle entend organiser dans le cadre de la promotion des droits de la femme.

Le Comité des ONG, qui terminera sa session demain, mercredi 8 février, a prévu une séance à partir de 10 heures.

Report de la décision sur les rapports quadriennaux

La représentante de la Turquie a demandé plus de détails sur les activités de « World Council of Arameans (Syriacs) » (États-Unis) pour la période 2007–2010.  Le délégué de l’Iran a souhaité que « World Jewish Congress » (États-Unis) précise la nature des activités menées entre 2011 et 2014 en collaboration avec ONU-Femmes, et leur impact sur la condition de l’autonomisation de la femme.  « World Safety Organization » (États-Unis) a été priée par le représentant de la Chine de préciser que Taiwan est bien une province de la Chine.

Changement de nom

Le Comité a entériné les changements de nom de six ONG et a reporté sa décision sur celui de la « Catholic Family and Human Rights Institute, Inc » (États-Unis).  Elle a été priée par la représentante de la Turquie de préciser la nature des activités qu’elle entend organiser dans le cadre de la promotion des droits de la femme si sa demande de changement de nom était approuvée.

  • Bakhtar Development Network Switzerland « BDN Swiss » (Suisse) devient Action for Development (AfD Suisse)
  • International Federation of Family Associations of Missing Persons from Armed Conflicts (États-Unis) devient Families of the Missing
  • NeuroCare Ethiopia (Éthiopie) devient Global NeuroCare
  • Stichting Rutgers WPF (Pays-bas) devient Rutgers
  • Women’s Division of the General Board of Global Ministries of the United Methodist Church (États-Unis) devient United Methodist Women
  • World of Hope International (États-Unis) devient World Organization of Governance & Competitiveness Inc.  

Retrait de statut

Ellen Johnson Sirleaf Market Women’s Fund (Libéria) perd son statut auprès de l’ECOSOC du fait de sa dissolution.

Octroi du statut consultatif spécial

  1. Association Nationale des Échanges Entre Jeunes (Algérie)
  2. Association de lutte contre la pauvreté (Mauritanie)
  3. Association pour l’Éducation et la Santé de la Femme et de l’Enfant (AESFE) (Mauritanie)
  4. DHRUVH-Social Awareness Forum (Inde)
  5. DIYNGO Community Based Organization (Kenya)
  6. Dynamic Youth Development Organization (Nigéria)
  7. Foundation for Disabled Women (Nigéria)
  8. Heal The Planet Global Organisation – HTP (Ouganda)
  9. Health of Mother Earth Foundation (Nigéria)
  10. Organisation Mauritanienne pour la lutte contre l’extrémisme et pour l’appui à l’unité Nationale (Mauritanie)
  11. SWASTI (Inde)
  12. shOObh Group Welfare Society (Inde)
  13. Congregation of the Mission (Italie)
  14. Drug Policy Australia Limited (Australie)
  15. Guinée Humanitaire (France)
  16. Holt International Children’s Services, Inc. (États-Unis)
  17. Honeypot Village (Royaume-Uni)
  18. L’Organisation Non Gouvernementale des Cercles Nationaux de Réflexion sur la Jeunesse - ONG CNRJ (France)
  19. Man Up Campaign US, Inc. (États-Unis)
  20. National Council of Catholic Women (États-Unis)
  21. National Organization for Global Education Inc. (États-Unis)
  22. Takshila Education Inc (États-Unis)
  23. The 5 Gyres Institute (États-Unis)
  24. Translators Without Borders - US, Inc. (États-Unis)
  25. EUROGEO (Belgique)
  26. Marin Experimental Teaching, Training and Advising Center (États-Unis)
  27. Observatoire du Crime Organisé (Suisse)
  28. Centre for Peace, Culture and Environmental Studies (Nigéria)
  29. Women & Community Livelihood Foundation (Nigéria)
  30. Fondazione Proclade Internazionale – Onlus (Italie)

Report de la décision dans l’attente des réponses aux questions posées

Quelles sont les activités prévues en 2017 par l’« Association M’zab prévention routière et développement » (Maroc)? a demandé le délégué de l’Iran.  Quel est le statut de « Center for Assistance to Justice and Animation for Development » (Cameroun): national ou international?  Dans quels pays se trouvent ses membres? a voulu savoir la déléguée de Nicaragua.  Peut-on obtenir la liste des acteurs locaux qui travaillent avec « Community Empowerment and Development Initiative, Warri » (Nigéria)? a demandé la déléguée de l’Afrique du Sud.

Qu’en est-il des programmes de « Drishti Foundation Trust » (Inde): dans quelles régions ont-ils été menés? s’est informé le délégué indien.  Se consacre-t-elle exclusivement à la santé dentaire?  Qui sont les ONG qui financent « Family Policy Institute » (Afrique du Sud)?  Quels sont les projets internationaux?  Quels sont les projets en 2017?  Comment cette ONG influence-t-elle le débat politique national? a questionné la déléguée de l’Afrique du Sud.  Avec quelles autorités travaille « Formation Awareness and Community Empowerment Society (FACES) » (Pakistan)? a voulu savoir le délégué du Pakistan.

Quel est le statut des personnes aidées par « Imam Khomeini Relief Foundation » (Iran): des veuves? des LGBT? a demandé la déléguée des États-Unis.  Peut-on obtenir la liste des projets prévus et les sources de financement d’« Initiative for Youth Awareness on Climate Change » (Nigéria)? a voulu savoir la déléguée de l’Afrique du Sud.  Elle a aussi demandé à « International Centre for Leadership Development » (Nigéria) de lui fournir la liste des pays dans lesquels elle est active.

Quels sont les projets à Cuba de « J.P. Foundation Inc. » (République dominicaine)? a dit la déléguée de Cuba.  Qui sont les partenaires dans ce pays?  Le délégué du Burundi a exhorté « Legal Advice Centre » (Kenya) de mettre à jour ses états financiers.  Il a exigé de « Mkokoteni Aid Development Organization » (Kenya) de lui donner la liste de ses projets en 2016. 

Dans quel autre pays « Navjivan Foundation » (Inde) a-t-elle des liens?  Dans quel pays a-t-elle des activités? a interrogé le délégué de l’Inde.  À quoi est consacré le reliquat du budget de « Niger Delta Budget Monitoring Group » (Nigéria)? a demandé la déléguée de l’Afrique du Sud.  Que fait « Orji Uzor Kalu Foundation » (Nigéria) pour gérer son déficit de 160 000 dollars? a dit la déléguée de l’Afrique du Sud.

Que fait « Pak Women » (Pakistan) dans les régions sous administration spéciale du Pakistan? a demandé le délégué du Pakistan.  « Rwenzori Center for Research and Advocacy (RCPA) » (Nigéria) travaille-t-elle avec le Ministère de la santé? a voulu savoir la déléguée de l’Afrique du Sud.  Qu’a fait « Slum Child Foundation » (Kenya) en 2016? s’est informé le délégué du Burundi.

Quels sont les projets de « The Arab Council for Supporting Fair Trial » (Égypte) en Syrie?  Qui sont ses partenaires dans ce pays? a demandé le délégué de la Fédération de Russie.  Son homologue de l’Inde a voulu les détails de toutes les activités de cette ONG dans tous les pays dans lesquels elle est présente.  Avec quels partenaires « The Red Elephant Foundation » (Inde) réalise-t-elle le Building Peace Project?  Qui sont les partenaires de « Al-Hasaniya Moroccan Women’s Project » (Royaume-Uni)? a demandé le délégué du Pakistan.

Pourquoi les projets de « Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés » (France) ne génèrent-ils pas de dépenses administratives? s’est interrogé le délégué de Cuba.  Il a voulu savoir si « American Human Rights Council » (États-Unis) s’est rendue dans d’autres pays que le Liban.  Quels sont les critères retenus par le « Comité des observateurs des droits de l’homme » (France) pour effectuer des visites en Amérique latine? a demandé la déléguée du Nicaragua.

Quelle place occupe les réfugiés de Corée du Nord dans les projets de « Dream Touch for All » (République de Corée)? a demandé le délégué de la Fédération de Russie.  Quel est le résultat de la visite de « European Centre for Democracy and Human Rights Limited » (Belgique) au Conseil de l’Europe? a voulu savoir le délégué de la Mauritanie.  Comment « GenderCC - Women for Climate Justice e.V. » (Allemagne) garantit-elle son indépendance quand plus de 40% de son budget est financé par le Gouvernement allemand? a demandé le délégué de Cuba.

L’ONG doit actualiser l’état financier de 2016, a estimé le délégué du Venezuela a à propos de « Jerusalem Institute of Justice » (Israël).  L’ONG peut-elle expliquer ses campagnes d’information? a demandé la déléguée de la Turquie à « Jeunesse Étudiante Tamoule » (France).  Quels sont les programmes humanitaires de « Malteser International e.V. » (Allemagne) à Donetsk, dans l’est de l’Ukraine? a voulu savoir le délégué de la Fédération de Russie.

Pourquoi « Right Livelihood Award Foundation » (Suède) a-t-elle un programme pour protéger les récipiendaires des prix qu’elle organise? a demandé le délégué de la Fédération de Russie.  Son travail ne serait-il pas trop politisé?  Peut-on obtenir la liste des différentes organisations dans lesquelles « Rights and Resources Institute, Inc. » (États-Unis) travaille? a voulu la déléguée du Nicaragua.  Son homologue du Cuba a souhaité avoir la liste des entités ou autres ONG qui donnent des fonds à « Roads of Success » (États-Unis).

« SAE International » (États-Unis) a été priée par le délégué de la Chine d’utiliser la terminologie officielle de Taïwan.  « Stichting Pro Papua » (Pays-Bas) devra répondre au délégué de l’Iran sur l’application du principe d’intégrité territoriale et l’utilité de son travail pour le Conseil économique et social (ECOSOC).  Est-ce que « White Ribbon Alliance for Safe Motherhood, Inc » (États-Unis) compte s’établir dans d’autres régions du monde? s’est informée la déléguée du Nicaragua.

« Youth RISE (Resource, Information, Support, Education) Limited » (Royaume-Uni) entretient-elle des relations avec les gouvernements des pays dans lesquels elle se trouve? a demandé la déléguée de l’Afrique du Sud.  Celui du Pakistan a demandé à « Pak Special Persons Welfare Society » (Pakistan) si elle a commencé ses activités communautaires.  Peut-on avoir des renseignements sur les progrès?  La déléguée du Nicaragua a prié « Albert Kunstadter Family Foundation » (États-Unis) de donner la liste des partenaires et projets dans son pays.  Son homologue de la Chine a réclamé tous les détails du travail de l’ONG au Tibet: lieu d’implantation, financements, bénéficiaires.

« Deutsche Welthungerhilfe e.V. » (Allemagne) a été priée par le délégué de la Chine de respecter la terminologie officielle de Taïwan.  La même remarque a été faite à « Diakonia »  (Suède).  En outre, l’ONG devra dire au délégué cubain si elle a des activités à Cuba.  Combien de membres compte « Embajada Mundial de Activistas por la Paz (Global Embassy of Activists for Peace) Corp. » (États-Unis)? a demandé le délégué chinois.

Les projets de « Global Peace Foundation » (États-Unis) sont flous, a constaté la déléguée du Nicaragua qui a réclamé davantage d’informations.  Peut-on avoir des détails sur le projet « Child Online Safety »? a prié le délégué de Cuba.  « NDLH International Network of International Diplomacy, International Law and Human Rights » (Norvège) a été priée de donner au délégué de la Fédération de Russie la liste des pays dans lesquels elle travaille. 

Le Tibet est une région autonome de la Chine, a rappelé le délégué de la Chine à « Settlement Services International Incorporated » (Australie) pour qu’elle corrige l’erreur sur son site Web.  Avec quelles universités du Nicaragua « World Learning Inc. » (États-Unis) fait-elle des échanges d’étudiants? a demandé la déléguée du Nicaragua.  Quelle est la nature de la collaboration de « Akhil Bharatiya Human Rights Organisation » (Inde) avec les autres ONG de la région? a interrogé le délégué du Pakistan.

« Coordination Waï (Eveil) relative à l’unité nationale et la lutte contre l’esclavage » (Mauritanie) a été priée par le délégué de la Mauritanie de donner le nom des capitales étrangères dans lesquelles elle compte organiser des conférences sur l’esclavage en Mauritanie.  Qui est l’organe de prise de décisions au sein de « Creators Union of Arab » (Égypte)?  Peut-on obtenir un dossier écrit dans une autre langue en plus de celui en langue arabe? a demandé le délégué de Cuba.  Peut-on avoir le détail des activités régionales de « Danjuma Atta Eye Foundation » (Nigéria), a dit le délégué de l’Azerbaïdjan.

« Eaglesworth Human Empowerment Foundation » (Nigéria) peut-elle dire si elle travaille avec le Ministère de la santé? a voulu savoir la déléguée de l’Afrique du Sud.  « Gestos Soropositividade Comunicação e Gênero » (Brésil) a été priée par le délégué de la Fédération de Russie de lui expliquer l’expression « citoyenneté sexuelle » dans sa demande.  Quels sont les projets de « Pan African Institute for Entrepreneurship and Community Development (Ltd/Gte) » (Nigéria) dans les autres pays? a interrogé la déléguée de l’Afrique du Sud

Elle a aussi demandé à « Society for the Widows and Orphans » (Nigéria) si elle avait des relations avec les gouvernements des pays dans lesquelles elle est implantée en particulier avec les ministères de la santé.  Peut-on avoir des précisions sur les financements publics? a exigé la déléguée de la Turquie à « Assyrian Aid Society of America Inc. » (États-Unis).  Quelle est la contribution de « Euro-Mediterranean Human Rights Network » (Danemark) au Conseil des droits de l’homme? a demandé la même déléguée turque.  Qui y participe?

Le délégué du Pakistan a demandé à « Fondation Alkarama » (Suisse) comment elle fait pour mettre en œuvre ses projets alors que tout le budget est dépensé pour l’administration.  Celui de Cuba a voulu que « Fundación Acción Pro Derechos Humanos » (Espagne) s’explique sur les lacunes dans la mise en œuvre du Pacte sur les droits économiques, sociaux et culturels.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.