Imprimer
dbf170323
23 mars 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 23 mars 2017

(La version française du point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Londres

L’ONU condamne l’attentat terroriste commis près du Palais de Westminster, à Londres.  Elle présente ses sincères condoléances aux victimes et à leurs familles et exprime sa solidarité avec le peuple et le Gouvernement du Royaume-Uni.  Elle souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Climat

Le Secrétaire général a déclaré ce matin à la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale sur les changements climatiques et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 que les changements climatiques sont une menace sans précédent et croissante, pour la paix, la prospérité et tous les objectifs de développement durable.

Le Secrétaire général a souligné que l’activité humaine est à l’origine d’un réchauffement climatique dangereux, en précisant qu’il s’agit de faits scientifiques et non politiques.

Il a également fait remarquer que relever les défis des changements climatiques est une grande opportunité que nous ne pouvons pas nous permettre de rater.  Non seulement l’action est maintenant beaucoup moins coûteuse que l’inaction, mais aussi, a ajouté le Secrétaire général, elle peut libérer une vaste croissance économique potentielle dans toutes les régions et pour tous.

Syrie

L’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, note avec satisfaction que tous les invités à la cinquième série de pourparlers entre les Syriens sont arrivés à Genève.  L’Envoyé spécial adjoint, M. Ramzy Ezzeldin Ramzy, a entamé des consultations officieuses préliminaires avec eux aujourd’hui.

L’Envoyé spécial retournera aujourd’hui à Genève, après avoir mené une série de consultations avec des parties prenantes internationales et régionales.  Il attend avec impatience de discuter officiellement, dès demain, avec les invités aux pourparlers.

L’Envoyé spécial s’adressera aux médias dès que possible dans les jours à venir.

Somalie

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, M. Michael Keating, a fait ce matin un exposé au Conseil de sécurité sur la crise humanitaire et le risque de famine imminente qui menace la Somalie.  

En dépit d’une sécheresse qui persiste dans le pays, des efforts humanitaires plus soutenus ont permis d’atteindre davantage de personnes qui ont ainsi reçu une aide alimentaire, un soutien nutritionnel, des soins de santé et un accès à l’eau potable, a déclaré M. Keating.

L’un des défis les plus urgents est de financer des actions de secours immédiates, en particulier pour réagir à l’épidémie de choléra qui touche maintenant 11 des 18 régions.

M. Keating a constaté un certain optimisme dans le pays après le processus électoral récent qui a donné un élan en faveur d’un nouvel engagement politique des Somaliens.

Le Secrétaire général fera cet après-midi une déclaration au Conseil de sécurité au cours d’une réunion sur la situation au Soudan du Sud.

Soudan du Sud

Le Chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, M. David Shearer, s’est rendu jeudi à Torit, dans l’État d’Imatong.  Les dirigeants communautaires lui ont dit que jusqu’à 75% des personnes vivant dans l’État auraient quitté leurs domiciles parce qu’elles n’avaient plus assez à manger.

Depuis juillet 2016, la ville de Torit a été considérée par l’ONU comme un point sensible après les lourds combats qui ont eu lieu entre le Gouvernement et les forces de l’opposition.  Les facteurs combinés de l’insécurité, des vols à main armée sur les routes nationales, de la détérioration de l’économie et de la pénurie de carburant ont empêché les agriculteurs de faire pousser les cultures de subsistance dont ils ont besoin pour survivre.  D’autres agriculteurs n’ont pas pu amener leurs produits sur les marchés.

M. Shearer a déclaré que les Casques bleus de l’ONU montent des patrouilles dans l’État et font tout leur possible pour assurer la sécurité et renforcer la confiance, afin de permettre aux agriculteurs de retourner sur leur terre.  Cependant, a-t-il dit, à moins que toutes les factions belligérantes déposent leurs armes, la paix ne sera pas possible et le peuple du Soudan du Sud continuera à souffrir.

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a reçu hier des informations faisant état de violents combats à Nzako, à environ 50 kilomètre au nord de Bakouma, dans la préfecture de Mbomou, combats qui auraient opposé le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique et l’Union pour la paix en Centrafrique.

La Mission a effectué un vol de reconnaissance aérienne au-dessus de Nzako et des régions avoisinantes, mais n’a pas pu localiser la présence d’éléments armés.  Aujourd’hui, les forces de maintien de la paix des Nations Unies ont envoyé une patrouille entre Bria et Bakouma, sachant qu’elles ont été incapables d’accéder à la ville au début de la semaine après la destruction délibérée d’un pont.  La Mission dénonce les actions des groupes armés qui causent une instabilité dans le pays.

Par ailleurs, à Ndélé, le Service de la lutte antimines de l’ONU a détruit hier tout le stock de munitions collectées depuis le lancement du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion en juin 2016.  Le matériel comprenait 60 grenades, 40 fusées et 1 000 munitions.

Réfugiés

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, M. Filippo Grandi, et le Gouvernement ougandais ont lancé un appel en faveur d’un soutien urgent et massif aux milliers de réfugiés du Soudan du Sud qui continuent d’arriver chaque jour en Ouganda en fuyant un conflit brutal, aggravé par la disponibilité limitée de nourriture.

L’Ouganda accueille actuellement plus de 800 000 réfugiés du Soudan du Sud.  Parmi eux, quelque 572 000 nouveaux réfugiés sont arrivés en Ouganda depuis le début de juillet 2016, pour être en sécurité et recevoir une aide.  Au rythme actuel des arrivées, ce chiffre devrait dépasser un million avant la mi-2017.

Ce mois-ci, plus de 2 800 réfugiés provenant du Soudan du Sud sont arrivés chaque jour en Ouganda.

Madagascar

L’ONU et ses partenaires humanitaires lancent un appel pour obtenir 20 millions de dollars pour faire face aux conséquences dévastatrices du cyclone Enawo qui a frappé Madagascar au début du mois.

Au moins 250 000 personnes se trouvant dans les zones les plus touchées nécessitent une aide et une protection humanitaires d’urgence.  Parmi eux, 20 000 familles ont perdu leurs maisons et ont besoin d’un refuge d’urgence, tandis que plus de 100 000 enfants dont la scolarité a été perturbée ont besoin d’espaces temporaires pour étudier.

Les partenaires humanitaires soulignent que jusqu’à 85% des cultures de subsistance ont été perdues dans certaines régions, alors que plus de 1 300 puits, la principale source d’eau des ménages, sont inondés et contaminés.

Pérou

Concernant les inondations au Pérou, une équipe des Nations Unies composée de 11 membres, chargée de l’évaluation et de la coordination en cas de catastrophe, a été déployée dans cinq localités des trois principales provinces touchées: La Libertad, Lambayeque et Piura.

Les autorités péruviennes craignent l’éventualité de nouvelles inondations et de glissements de terrain.  Elles ont demandé à la population des zones à risque d’être en alerte au cas où un ordre d’évacuation serait donné.

Tuberculose

À l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose qui sera célébrée demain, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance de nouvelles directives en matière d’éthique pour aider les pays qui mettent en œuvre la Stratégie de lutte contre la tuberculose à respecter des normes éthiques rigoureuses pour protéger les droits de tous.

La tuberculose, la maladie infectieuse qui tue le plus de personnes dans le monde, cause chaque jour la mort de 5 000 personnes.

Ce sont les communautés déjà confrontées à des défis socioéconomiques qui supportent le fardeau le plus lourd de cette maladie: les migrants, les réfugiés, les prisonniers, les minorités ethniques, les mineurs et d’autres personnes travaillant et vivant dans des zones exposées au risque, ainsi que les femmes marginalisées, les enfants et les personnes âgées.

Plus d’un tiers des cas de tuberculose, soit 4,3 millions de personnes, ne sont ni diagnostiqués ni déclarés.

Chypre

La Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP) a achevé son enquête sur une allégation de vol par certains de ses Casques bleus.  Sur la base de ses conclusions, un membre de la composante militaire de la mission a été rapatrié le 11 mars et renvoyé à la Cour martiale de son pays.

L’ONU exige que son personnel respecte les normes de conduite les plus strictes et applique une politique de tolérance zéro en matière de mauvaise conduite.

Tableau d’honneur

La Roumanie est devenue le soixante-sixième État Membre à avoir payé la totalité de sa contribution au budget de l’Organisation.

Point de presse

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, était aujourd’hui l’invité du point de presse pour sa conférence de presse d’adieu.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.