Print
SG/2240
22 octobre 2017

Kenya: les Chefs de l’ONU et de l’Union africaine appellent à créer les conditions d’une élection présidentielle pacifique

La déclaration suivante a été publiée conjointement, aujourd’hui, par les Nations Unies et l’Union africaine, à Addis-Abeba et à New York: 

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, et le Président de la Commission de l’Union africaine, M. Moussa Faki Mahamat, continuent de suivre avec attention l’évolution de la situation au Kenya, dans la perspective de l’élection présidentielle à venir.

Eu égard à la décision rendue par la Cour suprême du Kenya le 1er septembre, qui ordonne la tenue d’une nouvelle élection présidentielle, le Secrétaire général et le Président de la Commission ont exprimé la détermination des Nations Unies et de l’Union africaine à aider le Kenya à garantir un processus crédible et transparent et à respecter le processus constitutionnel.  À cette fin, ils appellent toutes les parties prenantes à coopérer avec la Commission indépendante chargée des élections et du découpage électoral, qui est l’organe mandaté par la Constitution pour la conduite des élections.

Le Secrétaire général et le Président de la Commission exhortent tous les acteurs politiques, les partis et leurs partisans à créer les conditions propices à une élection pacifique et à s’abstenir de tout acte de violence.  Il est essentiel que toutes les parties concernées concourent au maintien du calme et de la paix dans le pays.

Le Secrétaire général et le Président de la Commission soulignent la nécessité pour les services de sécurité kényans de faire preuve de retenue, d’employer au minimum la force dans l’exercice de leurs fonctions et de respecter les libertés et les droits politiques de tous les Kényans.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.