Imprimer
SG/SM/18637
8 août 2017

Le Secrétaire général encourage les parties à régler de manière pacifique tout grief lié au référendum constitutionnel en Mauritanie

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

En ce qui concerne le référendum constitutionnel du 5 août 2017, en République islamique de Mauritanie, le Secrétaire général encourage l’ensemble des parties prenantes à veiller à ce que tout grief soit résolu de manière pacifique, dans les limites prévues par la loi et en respectant le droit à la liberté de réunion et d’expression.

Le Secrétaire général appelle l’ensemble des Mauritaniens à travailler de concert pour renforcer l’état de droit et promouvoir la cohésion sociale et l’unité nationale.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.