Imprimer
Dbf180502
2 mai 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 mai 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Royaume-Uni

Le Secrétaire général est arrivé à Londres, il y a quelques heures.  Il s’est entretenu avec la Première Ministre britannique, Mme Theresa May.  Par la suite, le Secrétaire général devait rencontrer le Représentant spécial de la Première Ministre pour la prévention de la violence sexuelle dans les conflits, Lord Ahmad de Wimbledon.  Le Secrétaire général se rendra ensuite au Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth pour rencontrer le Secrétaire aux affaires étrangères, M. Boris Johnson.

Plus tard dans la soirée, le Secrétaire général prendra la parole lors de la table ronde sur la santé mentale organisée par le Wellcome Trust, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

La journée de demain sera consacrée aux réunions du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies.

Moyen-Orient

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Nickolay Mladenov, a déclaré aujourd’hui que le Président palestinien, M. Mahmoud Abbas, avait choisi d’user de son discours, lors de l’ouverture du Conseil national palestinien, pour répéter certaines des injures antisémites les plus méprisables, y compris en suggérant que le comportement social des Juifs serait la cause de l’Holocauste.

M. Mladenov a affirmé que de telles déclarations étaient inacceptables, profondément préoccupantes et ne servaient ni les intérêts du peuple palestinien ni la paix au Moyen-Orient.

Il a rappelé que les dirigeants ont l’obligation de combattre l’antisémitisme en tous lieux et en tout temps, non de propager les théories du complot qui l’alimentent.

Libye

Le Représentant spécial pour la Libye, M. Ghassan Salamé, a condamné l’attentat-suicide commis aujourd’hui contre la commission électorale libyenne.

Dans un tweet, il a déclaré qu’« une telle lâche attaque contre cet édifice démocratique est une agression directe perpétrée contre le peuple libyen et sa volonté de construire un État civil juste, ainsi que contre son espoir de trouver les moyens d’achever la transition en vue d’établir la paix et [stabilité] à travers la Libye ».

République centrafricaine

La Mission des Nations Unies en République centrafricaine, la MINUSCA, indique que la situation à Bangui est redevenue calme après les violences d'hier, qui ont visé dans la capitale des civils et des lieux de culte.

Lors d’une attaque perpétrée hier, deux officiers de la MINUSCA ont été blessés, dont un grièvement, après avoir été la cible de jets de pierres par la foule. L’Équipe spéciale conjointe de Bangui a mené des patrouilles et veillé au renforcement de la sécurité dans toute la capitale.  La MINUSCA a également adopté une posture forte dans d’autres parties du pays, notamment le long de l’axe Kaga Bandoro-Dekoa-Sibut.

La MINUSCA condamne les attaques contre les civils et les lieux de culte et souligne que de telles attaques sont contraires aux lois nationales et internationales.  La Mission regrette en particulier les pertes en vies civiles innocentes dans plusieurs quartiers de Bangui et appelle la population de la capitale et du pays à éviter toute escalade de la violence.

Nigéria

Le Coordonnateur humanitaire au Nigéria, M. Edward Kallon, a condamné le double attentat-suicide perpétré hier dans la ville de Mubi, dans l’État d’Adamawa, dans le nord-est du Nigéria, qui a fait des dizaines de morts et de blessés.  C’est l’une des attaques les plus meurtrières que la ville a connues.

Mubi est la deuxième plus grande ville de l’État d’Adamawa et un centre opérationnel pour l’acheminement de l’aide dans le nord de l’Adamawa et dans le sud de l’État voisin de Borno.

La crise humanitaire dans le nord-est du Nigéria, qui a gagné la région du lac Tchad, est l’une des plus graves au monde, 7,7 millions de personnes ayant en effet besoin d’une aide humanitaire en 2018.

Iraq

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, M. Ján Kubiš, a fermement condamné les tirs terroristes perpétrés à Tarmiya, au nord de Bagdad, qui ont tué et blessé un certain nombre de civils innocents.

M. Kubiš a déclaré que les cellules dormantes terroristes continuent de mener des attaques sporadiques, bien que leurs principales structures militaires aient été vaincues par les forces de sécurité iraquiennes.  Ces attaques visent à saper la stabilité et à briser le moral des Iraquiens qui ont commencé à toucher les dividendes de la paix.  Le Représentant spécial a dit qu’ils échoueraient, comme ils avaient échoué auparavant.

Le Représentant spécial s’est également déclaré préoccupé par l’information faisant état d’un attentat meurtrier à la bombe commis le 1er mai contre la police iraquienne dans la ville libérée de Mossoul.

Syrie

Les agences humanitaires indiquent qu’un hôpital de la ville de Kafar Zita, dans la province de Hama, en Syrie, a été touché par une frappe aérienne.  Un membre du personnel a été tué et une grande partie du bâtiment a été détruite.

Hier, le quartier autour d’un hôpital de fortune dans la ville d’Ar-Rastan, dans le nord de la province de Homs, aurait été touché par une frappe aérienne, rendant cet hôpital inutilisable.

Toujours pendant la journée d’hier, des frappes aériennes contre le village d’Al-Qasr, contrôlé par Daech, dans la province d’Al-Hasakeh auraient entraîné la mort de dizaines de personnes, dont cinq enfants.  Le village d’Al-Qasr accueille un grand nombre de réfugiés iraquiens et de personnes déplacées provenant de la campagne proche de Deïr el-Zor.

L’ONU continue d’appeler toutes les parties au conflit à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme, à assurer la protection des civils et à mettre fin aux destructions d’hôpitaux et d’autres infrastructures civiles essentielles pour la population civile.

Énergie

À Lisbonne, le Forum Énergie durable pour tous a commencé aujourd’hui.  Dans un message vidéo adressé au Forum, le Secrétaire général a déclaré aux participants qu’il restait beaucoup à faire pour promouvoir l’énergie renouvelable et efficace dans tous les secteurs.  Il a ajouté qu’il était « temps de mettre fin à l’ère des combustibles fossiles » et que la technologie était de notre côté.  Il a également invité les participants à forger de nouveaux et audacieux partenariats énergétiques et à les convier au Sommet sur le climat qu’il organisera l’année prochaine.

Pollution de l’air

Les nouvelles données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montrent que 9 personnes sur 10 respirent de l’air contenant un niveau élevé de polluants.  Selon des estimations actualisées, le nombre alarmant de décès de sept millions de personnes chaque année serait causé par la pollution de l’air, extérieure et intérieure.

La pollution de l’air extérieur a causé environ 4,2 millions de décès en 2016, tandis que la pollution de l’air dans les foyers utilisant pour cuisiner des combustibles et technologies polluants a causé, selon les estimations, 3,8 millions de décès au cours de la même période.

Plus de 90% des décès liés à la pollution atmosphérique surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, principalement en Asie et en Afrique, suivis par les pays à revenu faible ou intermédiaire de la Méditerranée orientale, d’Europe et des Amériques.

L’OMS travaille avec de nombreux secteurs, notamment des transports et de l’énergie, de l’urbanisme et du développement rural, pour aider les pays à remédier à ce défi.

Plus de 4 300 villes de 108 pays sont désormais incluses dans la base de données de l’OMS sur la qualité de l’air ambiant, laquelle est la base de données la plus complète au monde sur cette question.

Pollution des sols

Un nouveau rapport de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avertit que la pollution des sols constitue une menace inquiétante pour la productivité agricole, la sécurité alimentaire et la santé humaine.

Selon le rapport Hidden Reality (« une réalité cachée »), l’industrialisation, la guerre, l’exploitation minière et l’intensification de l’agriculture ont durablement contaminé les sols sur toute la planète, tandis que la croissance des villes a fait que le sol est utilisé comme réceptacle de déchets urbains de plus en plus importants.

Si l’intensification de l’agriculture, la production industrielle et l’urbanisation se poursuivent à un rythme rapide, aucune évaluation systématique de la pollution des sols, au niveau mondial, n’avait jamais été entreprise.

Thon

Aujourd'hui est la Journée mondiale du thon. Cette journée cherche à faire connaître le rôle crucial du thon pour la sécurité alimentaire, les possibilités économiques et les moyens de subsistance de populations dans le monde entier.

Les espèces thonières représentent 20% de la valeur de toutes les prises de pêche marine et plus de 8% de tous les produits de la mer commercialisés à l’échelle mondiale.  De ce fait, ce poisson est menacé en raison de la demande considérable.  L’ONU a souligné l’importance de mettre en œuvre la Convention sur le droit de la mer, afin de garantir une gestion durable des stocks de thon.  Le public est également encouragé à souscrire à l’engagement « Clean Seas » (mers propres) en vue de réduire la quantité de plastique déversée dans l’océan.

Davantage d’information est disponible à ce sujet sur le site Web du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Rencontres avec la presse

La Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix, Mme Bintou Keita, a fait le point, en début d’après-midi, sur sa récente visite au Soudan du Sud et en Éthiopie.

Demain, à 15 heures, l’Ambassadrice Joanna Wronecka, Représentante permanente de la Pologne auprès des Nations Unies et Présidente du Conseil de sécurité au mois de mai, tiendra une conférence de presse sur le programme de travail du Conseil pour ledit mois.



 

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.