Imprimer
dbf180621
21 juin 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 juin 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Fédération de Russie

Ce matin à Moscou, le Secrétaire général a donné une conférence de presse avec le Ministre russe des affaires étrangères, M. Sergey Lavrov, au cours de laquelle il a souligné l’importance du multilatéralisme pour traiter des défis spectaculaires auxquels le monde fait face aujourd’hui, tels que les changements climatiques et le terrorisme.  Il a aussi indiqué que l’ONU et la Fédération de Russie continueront de travailler étroitement sur un certain nombre de questions, dont le règlement du conflit en Syrie, où, a dit le Secrétaire général, l’objectif est de parvenir à une Syrie dont l’intégrité territoriale est préservée et qui gère son destin et où tous les groupes peuvent se sentir inclus.

Après la conférence de presse, le Secrétaire général a fait une déclaration au Club de discussions Valdaï, dans laquelle il a parlé de la manière dont l’ONU répond aux conflits dans le monde actuel.

Dans l’après-midi, le Secrétaire général a rencontré les chefs des agences de l’ONU en Fédération de Russie pour commémorer les 70 ans de l’Organisation dans le pays.  Il a aussi rencontré la légende du hockey, Vyacheslav Fetisov, qui vient d’être nommé Parrain du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) pour les régions polaires et qui a offert au Secrétaire général une paire de patins et sa propre crosse. 

Au printemps prochain, le nouveau Parrain s’embarquera pour l’Arctique et le pôle Nord dans ce qu’il appelle « le dernier jeu de hockey sur glace » pour braquer les projecteurs sur l’urgence d’une action climatique, étant donné que toutes les prévisions pointent sur la fonte totale de l’océan Arctique d’ici à 2040.

Hier, le Secrétaire général et le Président Vladimir Poutine se sont entretenus de l’état des relations internationales et des institutions multilatérales ainsi que de la situation au Moyen-Orient, dont la Syrie.

Ethiopie-Erythrée

Le Secrétaire général a publié une déclaration aujourd’hui dans laquelle il se félicite des mesures positives que viennent de prendre l’Éthiopie et l’Érythrée pour résoudre les questions en suspens liées à la normalisation de leurs relations.

Le Secrétaire général salue les efforts des dirigeants des deux pays pour réaliser une paix durable et établir des relations de bon voisinage qui, en retour, auront des répercussions positives sur toute la région de la Corne de l’Afrique.

Le Secrétaire général est prêt à offrir tout appui qui pourrait contribuer à l’avancement et à la consolidation du processus d’engagement entre l’Éthiopie et l’Érythrée.

Myanmar

L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour le Myanmar, Mme Christine Schraner Burgener, a achevé sa première visite au Myanmar.

Elle s’est entretenue, entre autres, avec la Conseillère d’État, Daw Aung San Suu Kyi, et le commandant en chef, le général Min Aung Hlaing.  Elle s’est aussi rendue auprès des communautés et des familles affectées par le conflit dans l’État Rakhine.  Elle a aussi rencontré l’équipe de pays des Nations Unies, le corps diplomatique et la communauté des ONG.  Dans toutes ses réunions, elle a souligné la nécessité de solutions inclusives qui intègrent les points de vue et la voix importante des femmes.

Au cours de cette première visite, l’Envoyée spéciale s’est attachée à écouter toutes les parties pour mieux comprendre leur perspective et établir la confiance et des relations positivies, tout en promouvant les principes clefs des Nations Unies.

Dans toutes ses discussions, Mme Schraner Burgener a souligné l’importance de la responsabilité qui, a-t-elle dit, est essentielle pour une veritable réconciliation.

Elle a insisté sur la nécessité de mesures crédibles d’établissement de la confiance et souligné la disposition des Nations Unies et de la communauté internationale à coopérer à cet égard.

Concert pour la cause des réfugiés rohingya

Le lundi 25 juin à 19 heures, le « Baruch Performing Arts Center » de New York accueillera un concert de bienfaisance pour les réfugiés rohingya.

Le Représentant permanent du Bangladesh auprès des Nations Unies, M. Masud Bin Momen y assistera.  Son pays accueille plus de 671 000 enfants, femmes et hommes rohingya qui ont fui le Myanmar. 

La Directrice du Bureau de New York du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Mme Ninette Kelley, sera également présente et un message du Secrétaire général sera diffusé.

République centrafricaine

Le Représentant spécial du Secrétaire général en République centrafricaine, M. Parfait Onanga-Anyanga, a informé le Conseil de sécurité ce matin de la situation dans le pays.  Il a déclaré que depuis février, il y avait eu des flambées de violence dans tout le pays et que les groupes armés continuaient d’exercer une influence négative sur de vastes étendues du territoire.  Il a ajouté que la situation sécuritaire instable avait un impact négatif sur le processus politique.

M. Onanga-Anyanga a averti que la situation humanitaire restait dramatique: plus de 688 000 personnes sont déplacées dans le pays et 568 000 autres se sont réfugiées dans les pays voisins.  Les attaques contre les agents humanitaires font de la République centrafricaine le lieu le plus meurtrier au monde pour les humanitaires.  En outre, à peine 4% du Plan de réponse humanitaire 2018 a été financé.

M. Onanga-Anyanga a déclaré aux membres du Conseil que le risque d’une escalade de la violence et les souffrances inutiles infligées à la population exigent toute notre attention et notre soutien.  Le pays ne peut pas se permettre davantage d’affrontements entre des groupes armés qui cherchent l’occasion de piller et d’exploiter les ressources naturelles, a-t-il dit.  Il a ajouté que tant que la main de l’État ne sera pas plus forte que les groupes illégitimes et les organisations criminelles, nos efforts pour établir une paix et une stabilité durables en République centrafricaine continueront d’être sérieusement remis en question.

M. Onanga-Anyanga a répondu aux questions de la presse après la réunion du Conseil de sécurité.

Yémen

Les agences humanitaires indiquent que les combats au Yémen se poursuivent, principalement dans les districts au sud de la ville d’Hodeïda, alors que la situation dans la ville était pour le moins calme au cours des dernières 24 heures.  Si les combats atteignent plus de zones urbaines, les civils seraient plus menacés.

Les interventions d’urgence continuent dans la province d’Hodeïda. Jusqu’hier, les partenaires avaient fourni près de 1 000 trousses d’urgence aux déplacés.  Au total, plus de 7 000 personnes ont pu bénéficier de différents programmes d’aide d’urgence.

Le risque d’une épidémie de choléra reste une menace immédiate.  La ville d’Hodeïda était l’un des épicentres de la dernière épidémie, et même avant les récentes violences, plusieurs de ses districts avaient été identifiés comme étant exposés au risque d’une nouvelle épidémie.  Dans le cadre de leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, les parties au conflit doivent veiller à ne pas endommager les infrastructures d’eau et d’assainissement.  Cette mesure est particulièrement importante dans le contexte actuel.

Syrie

L’ONU est profondément préoccupée par la sécurité et la protection d’environ 750 000 personnes dans le sud de la Syrie où les hostilités mettent en danger des civils et provoquent des déplacements.

Aujourd’hui, des combats et des bombardements continuent d’être signalés dans de nombreuses villes du côté est et ouest de la province de Darra.  Hier, des bombardements et des combats dans plusieurs régions de cette province auraient fait 20 morts, dont 11 dans la ville de Darra, tout en faisant également de nombreux blessés.

Les combats ont entraîné la fuite de la population du nord de la province de Darra vers le Rif Quneitra et la frontière avec la Jordanie.  Des informations font état de restrictions de mouvement en raison de l’intensification des hostilités.

L’ONU et ses partenaires continuent de fournir une assistance, malgré l’intensification des hostilités, atteignant chaque mois des centaines de milliers de personnes dans le besoin à partir de la frontière jordanienne.

L’ONU appelle toutes les parties à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la vie des civils, faciliter la liberté de mouvement et protéger les infrastructures civiles, comme l’exigent le droit international humanitaire et les droits de l’homme.

Sahara occidental

L’Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, M. Horst Köhler, se rendra bien une nouvelle fois dans la région du 23 juin au 1er juillet 2018.  Il va notamment se rendre à Alger, Nouakchott, Tindouf, Rabouni, Rabat, Laayoune, Smara et Dakhla.

Cette visite a un double objectif: bien comprendre la réalité du terrain et discuter de la marche à suivre dans le processus politique mené par les Nations Unies, conformément à la résolution 2414 (2018) du Conseil de sécurité.

Conférences de presse demain

Le Porte-parole du Président de l’Assemblée générale, M. Brenden Varma, sera face aux journalistes après le Point de presse du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

Demain à 11 h 15, la Mission permanente de Monaco auprès des Nations Unies présentera à la presse l’initiative « Coupe du monde des jeunes sur les objectifs de développement durable ».

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.