Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 15 février 2019

Dbf190215
15 février 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 15 février 2019

                                            (La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Nigéria

À la veille des élections présidentielle et législatives au Nigéria prévues demain, le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mohamed Ibn Chambas, encourage tous les Nigérians au calme, à faire preuve de patience et de retenue pendant le vote, le processus électoral et l’annonce des résultats définitifs.

Il appelle également les Nigérians à rejeter fermement toutes les voix antidémocratiques et négatives qui pourraient chercher à perturber le déroulement des élections et à promouvoir le conflit entre Nigérians.  Il encourage ceux-ci à se manifester et à voter pacifiquement dans le cadre de l’exercice de leur responsabilité civique.

M. Chambas espère que le bon déroulement d’élections pacifiques, libres, équitables, transparentes, inclusives et crédibles sera un exemple pour les autres scrutins à venir en Afrique de l’Ouest et sur le reste du continent et mettra en lumière le leadership régional du Nigéria.

Soudan du Sud

Selon un rapport conjoint rendu public aujourd’hui par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) et la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), malgré un déclin des attaques contre les civils depuis la signature de l’accord de paix en septembre 2018, les violences sexuelles liées au conflit sont endémiques dans l’État d’Unité.

Selon le rapport, au moins 134 femmes et filles ont subi des viols dans le nord de cet État entre septembre et décembre 2018, et 41 autres formes de violences sexuelles et physiques, avec pour caractéristique commune des agresseurs impitoyables.

Dans un communiqué de presse, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, exhorte le Gouvernement sud-soudanais à prendre les mesures adéquates, notamment celles prévues par l’accord de paix, pour protéger les femmes et les filles, enquêter rapidement et de manière approfondie sur toutes les allégations de violences sexuelles et tenir les auteurs pour comptables de leurs actes dans le cadre de procès équitables.

Peuple palestinien

Lors d’une séance du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, le Secrétaire général a déclaré qu’Israéliens et Palestiniens continuent de subir des cycles de violence meurtriers.  Leurs dirigeants, a-t-il ajouté, ont la responsabilité vis-à-vis de leurs populations, et en particulier des jeunes, d’inverser cette trajectoire négative et d’ouvrir la voie à la paix, à la stabilité et à la réconciliation.

M. António Guterres a souligné la nécessité de continuer à rechercher une solution juste et pacifique dans laquelle deux États coexisteraient dans la paix et la sécurité.  C’est le seul moyen, a-t-il ajouté, de réaliser les droits inaliénables du peuple palestinien, auquel il n’existe aucune alternative.

Syrie

L’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, M. Geir Pedersen, a déclaré aujourd’hui en conférence de presse à Genève que, lors de ses récents déplacements, il avait abordé avec ses interlocuteurs l’ensemble des questions relatives à la gouvernance, au processus constitutionnel syrien et à la nécessité d’élections sous supervision de l’ONU.  Il a également eu avec eux des discussions approfondies sur les réfugiés, la situation des personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie, les problèmes humanitaires et la reconstruction.

M. Pedersen, pour qui seule une solution négociée au conflit est possible, a déclaré qu’il entendait être un médiateur impartial, prudent et dévoué, traitant directement avec toutes les parties, avec pour objectif de surmonter les problèmes qui ont jusqu’à présent rendu si difficiles les progrès.  Hier, l’ONU et le Croissant-Rouge arabe syrien ont achevé l’acheminement de l’aide humanitaire à plus de 40 000 personnes déplacées dans le campement de fortune de Rukban, situé dans le sud-est de la Syrie, à la frontière avec la Jordanie.  Ce n’est que la deuxième fois que l’ONU parvient à se rendre sur ce site isolé depuis la Syrie, où l’hiver a aggravé une situation déjà catastrophique.

Les équipes ont distribué des rations alimentaires pour un mois à plus de 8 300 familles, ainsi que des matériaux pour consolider les abris et des articles de première nécessité, notamment des couvertures, des matelas et des bidons d’eau.  Environ 10 000 trousses d’hygiène féminine ont été remises aux femmes et aux filles, et des produits nutritionnels de base aux enfants.

Yémen

Le 26 février, à Genève, l’ONU convoquera une conférence d’annonce de contributions de haut niveau en vue de répondre à la crise humanitaire au Yémen.  Cet évènement est coorganisé par les Gouvernements de la Suisse et de la Suède.

L’ensemble des États Membres est invité à y participer, ainsi que les dirigeants des organisations régionales pertinentes et des institutions financières ou de développement, les agences, fonds et programmes de l’ONU, et les représentants d’ONG humanitaires.

Environ 80% de la population, soit 24 millions de personnes, ont besoin d’aide humanitaire ou d’une forme de protection, dont 14,3 millions de personnes qui font face à de sérieux besoins.  Les programmes humanitaires ont renforcé leur action l’an dernier pour fournir une assistance directe à 8 millions de personnes par mois, comparativement à 3,5 millions en 2017, faisant du Yémen la plus importante opération humanitaire au monde.

Appel rohingya

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et leurs partenaires ont lancé, aujourd’hui, le Plan d'intervention conjoint 2019 pour la crise humanitaire des Rohingya.  Cet appel cherche à lever 920 millions de dollars pour répondre aux besoins de plus de 900 000 réfugiés du Myanmar et de plus de 330 000 Bangladais vulnérables des communautés d’accueil.

Des services cruciaux comme l’octroi de vivres, d’eau, d’assainissement, et d’abris représentent, cette année, plus de la moitié des besoins en financement.  D’autres secteurs clefs couverts par l’appel comprennent la santé, la gestion des sites, les activités de protection, l’éducation et la nutrition.

Plus de 745 000 réfugiés rohingya ont fui l’État rakhine, au Myanmar, pour se rendre au Bangladesh depuis août 2017 pour échapper à la violence et ont rejoints près de 200 000 autres déjà déplacés vers la région de Cox’s Bazar à la suite de cycles de violence antérieurs.

Philippines

Le Bureau de la Haute-Commissaire aux droits de l’homme (HCDH) a fait part de ses préoccupations à la suite de l’arrestation pour diffamation de Mme Maria Ressa, la Présidente de Rappler, un média indépendant des Philippines.

Bien que Mme Ressa ait été libérée sous caution, les accusations n’ont toujours pas été levées.

Le HCDH réclame un examen complet et indépendant des chefs d’inculpation qui pèsent contre Mme Ressa et d’autres professionnels des médias aux Philippines, et exhorte le système judiciaire du pays à préserver sa propre indépendance en rejetant l’examen de cas présentés pour des motifs clairement politiques ou qui ne respectent pas les normes internationales des droits de l’homme, notamment la liberté d’opinion et d’expression.

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd'hui la nomination du général de division Mehari Zewde Gebremariam, de l’Éthiopie, au poste de Commandant de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA).  

Il succède à son compatriote le général de division Gebre Adhana Woldezgu, dont la mission prendra fin le 23 avril 2019.  Le Secrétaire général lui est reconnaissant pour son dévouement sans faille, ses services inestimables et son leadership efficace à la FISNUA.

Le général de division Gebremariam a mené une carrière militaire distinguée au sein des forces armées éthiopiennes pendant plus de 37 années.  Il était auparavant Chef du Département des ressources humaines des forces de défense nationale éthiopiennes, responsable de tous les aspects de la gestion des ressources humaines de l’armée de terre et de toutes les forces armées. 

Tableau d’honneur

Le Maroc a versé l’intégralité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU, portant à 48 le nombre d’États Membres inscrits au tableau d’honneur.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.