Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 août 2019

dbf190829
29 août 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 août 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général a achevé dans la matinée un déplacement à Yokohama, au Japon, au cours duquel il a participé à la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD).  Il est intervenu lors d’une session thématique consacrée aux changements climatiques et à la réduction du risque de catastrophe.  Le Secrétaire général a noté que l’Afrique contribue de manière minime aux changements climatiques, mais en subit les conséquences dévastatrices, raison pour laquelle il a convoqué son Sommet Action Climat le 23 septembre.

Dans l’ensemble de l’Afrique, les sécheresses à long terme sont une réalité omniprésente qui ne fait qu’augmenter et sont directement responsables de l’insécurité qui sévit au Sahel, a-t-il indiqué.  Il a ajouté que, comme c’est toujours le cas, les pauvres et les vulnérables sont les premiers à en souffrir et à se trouver dans les zones les plus directement touchées par les aléas climatiques. 

Le Secrétaire général a souligné que, tout en répondant aux causes des changements climatiques, nous ne devons laisser personne de côté lorsqu’il s’agit de traiter de leurs conséquences.

À l’issue de cette session, le Secrétaire général s’est entretenu avec des membres des médias et a fait part de sa profonde appréciation envers le Gouvernement japonais pour son engagement en faveur du développement de l’Afrique, comme l’illustre la tenue de la TICAD.  Il a souligné que l’Afrique fait face à une crise climatique, à laquelle il faut répondre en mobilisant beaucoup de volonté politique et qui nécessite le ferme engagement des gouvernements, du secteur privé et de la société civile.

Juste avant de quitter le Japon, il a indiqué, sur Twitter, qu’il était en route pour la République démocratique du Congo (RDC) pour exprimer son ferme appui à tous ceux qui font face à l’épidémie d’Ebola ainsi que sa solidarité avec le peuple et le Gouvernement de la RDC.

Yémen

Des rapports préliminaires provenant de différents centres médicaux au Yémen indiquent que jusqu’à 13 personnes auraient été tuées et au moins 70 autres blessées au cours des deux derniers jours, lors de combats dans les provinces d’Aden et d’Abyan.

Les rues d’Aden sont vides et les vols depuis et à destination de l’aéroport d’Aden ont été suspendus.  La Coordonnatrice de l’action humanitaire, Mme Lise Grande, a appelé tous ceux qui participent aux combats à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.  Elle a également réitéré son appel à appuyer la réponse humanitaire au Yémen.

Les opérations au Yémen font face à de graves difficultés, a-t-elle indiqué.  Les engagements pris lors d’une conférence internationale qui s’est tenue au mois de février ne se sont pas concrétisés.

Les programmes de santé et de vaccination ont été suspendus, et les services de protection des victimes de violences sexuelles et sexistes ont également été réduits.

Si les promesses de dons ne sont pas rapidement versées, 22 programmes d’envergure pourraient fermer au cours des prochaines semaines.  Le Yémen connaît la pire crise humanitaire au monde.  Près de quatre personnes sur cinq dans le pays nécessitent une forme d’aide humanitaire ou de protection.

Cette année, le Plan de réponse humanitaire nécessite 4,2 milliards de dollars pour aider 20 millions de Yéménites, dont 10 millions de personnes qui dépendent de l’aide humanitaire pour subvenir à leurs besoins de base.  À ce jour, le Plan n’a reçu que 34% de son financement.

Syrie

L’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Geir Pedersen, est intervenu, ce matin, devant le Conseil de sécurité.  Il a indiqué que l’ampleur de la violence et de l’instabilité en Syrie est effarante, avec un nombre sans cesse croissant de morts et des millions de personnes déplacées.  Il indiqué que les violences se poursuivent sans interruption à Edleb et a souligné que les tactiques de lutte antiterroriste ne doivent pas représenter un risque pour la vie de trois millions de civils qui ont droit à la protection, en vertu du droit international humanitaire.  Il a souligné que la solution à la situation que connaît le pays est politique. 

M. Pedersen a indiqué que les tensions entre Israël et l’Iran sont « extrêmement préoccupantes » et a exhorté l’ensemble des parties à respecter la souveraineté de la Syrie et des États de la région en faisant preuve de la plus haute retenue, à la fois dans l’action et la rhétorique.

Il est intervenu devant la presse à l’issue de la réunion.

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, M. Mark Lowcock, est également intervenu devant les membres du Conseil.  Il a indiqué que l’ONU continue de mener des opérations humanitaires et a atteint six millions de personnes dans le pays cette année.  Il a cependant indiqué que l’aide humanitaire est moins bien financée qu’elle ne l’était en 2018, et a appelé les pays qui ont fait des promesses de dons lors de la conférence de Bruxelles, en avril, à prendre des mesures pour les honorer. 

Coordonnateurs résidents

La nomination de quatre nouveaux coordonnateurs résidents couvrant cinq pays, à savoir le Belize, la République dominicaine, El Salvador, la Serbie et le Tchad, a été annoncée suite à la confirmation des gouvernements respectifs.

Mme Violet Kakyomya, de l’Ouganda, sera la Coordonnatrice résidente pour le Tchad; Mme Birgit Gerstenberg, de l’Allemagne, sera la Coordonnatrice résidente pour El Salvador, également chargée du Belize; M. Mauricio Ramirez-Villegas, de la Colombie, sera le nouveau Coordonnateur résident en République dominicaine, tandis que Mme Françoise Jacob, de la France, sera la Coordonnatrice résidente pour la Serbie.

Ils permettront de renforcer la coordination en matière de développement des agences, fonds et programmes de l’ONU afin d’aider les pays à atteindre les objectifs de développement durable.

Avec ces nominations, l’ONU maintient la parité parmi l’ensemble des Coordonnateurs résidents qui couvrent 162 pays et territoires. 

Greta Thunberg

Greta Thunberg est arrivée, hier, dans une marina du sud de Manhattan, où elle a été accueillie par une flottille de 17 voiliers de l’ONU, représentant chacun un des objectifs de développement durable.  Dans un tweet, le Secrétaire général lui a souhaité la bienvenue et a salué sa détermination et la persévérance dont elle a fait preuve au cours de sa traversée de l’Atlantique.  Il a indiqué que son exemple devrait nous donner à tous le courage de prendre part, le mois prochain, au Sommet Action Climat.

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, a également souhaité la bienvenue à Melle Thunberg en indiquant qu’elle a su montrer au monde que chaque personne à la capacité d’apporter des changements pour la population et la planète.  Elle a ajouté que l’action climatique est une partie intégrante des efforts pour atteindre les objectifs de développement durable.

Journée internationale contre les essais nucléaires

La Journée internationale contre les essais nucléaires est célébrée aujourd’hui.  Dans un message diffusé à cette occasion, le Secrétaire général a appelé l’ensemble des pays à s’engager à mettre fin à jamais aux essais nucléaires. 

Les essais nucléaires ne laissent derrière eux que des destructions, a-t-il ajouté, les populations touchées continuant de pâtir de leurs dommages environnementaux, sanitaires et économiques.

Le Secrétaire général a appelé tous les États qui ne l’ont pas encore fait à signer et à ratifier le Traité, en particulier ceux dont la ratification est nécessaire à l’entrée en vigueur du Traité.

Le désarmement nucléaire, à savoir l’interdiction effective et juridiquement contraignante de ces essais, compte parmi les objectifs en souffrance depuis le plus longtemps.  Dans un monde où les tensions s’intensifient et les divisions se creusent, il en va de notre sécurité collective. 

Conférence de presse

Demain, à 12 h 30, le Chargé d’affaires de la Mission permanente de la Fédération de Russie, M. Dmitry Polyanskiy, donnera une conférence de presse qui portera sur la commémoration du début de la Deuxième Guerre mondiale.

Contribution financière

L’Ouganda a versé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.