Le Comité des sanctions du Conseil de sécurité du Soudan du Sud modifie une entrée de sa Liste de sanctions

SC/13859
25 juin 2019

Le Comité des sanctions du Conseil de sécurité du Soudan du Sud modifie une entrée de sa Liste de sanctions

Le 25 juin 2019, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 2206 (2015) concernant le Soudan du Sud a adopté les modifications (indiquées par des mots biffés ou soulignés) apportées à l’inscription de l’entrée ci-après sur la Liste des personnes et entités visées par les mesures de gel des avoirs et d’interdiction de voyager, prévues aux paragraphes 9 et 12 de la résolution 2206 (2015) du Conseil de sécurité, adoptées en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies:

A. Personnes

SSi.008 Nom: 1: PAUL 2: MALONG 3: AWAN 4: : n.d ANEI
Titre: Général Désignation: a) ancien chef d’état-major de l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS) b) ancien gouverneur, État du Bahr el-Ghazal septentrional Date de naissance: a) 1962 b) 4 déc. 1960 c) 12 avril 1960 d) 1 janvier 1962 Lieu de naissance: a) Malualkon, Soudan du Sud b) Kotido, Ouganda  Pseudonyme fiable: a) Paul Malong Awan Anei b) Paul Malong c) Bol Malong Pseudonyme peu fiable: n.d. Nationalité: a) Soudan du Sud b) Ouganda Numéro de passeport: a) Soudan du Sud numéro S00004370 b) Soudan du Sud numéro D00001369 c) Soudan numéro 003606 d) Soudan numéro 00606 e) Soudan numéro B002606 f) Ouganda numéro DA025963 Numéro national d’identification: n.d. Adresse: n.d. Date d’inscription: 13 juil. 2018 (modifications 25 juin 2019) Renseignements divers: en tant que chef d’état-major de l’APLS, Malong a commis des violations de l’Accord de cessation des hostilités et de l’Accord sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud de 2015, qui ont eu pour conséquence d’étendre ou de prolonger le conflit.  Il aurait dirigé la tentative d’assassinat du chef de l’opposition, Riek Machar.  Il a ordonné à des unités de l’APLS d’empêcher le transport de fournitures humanitaires.  Sous la direction de Malong, l’APLS a attaqué des civils, des écoles et des hôpitaux, a forcé le déplacement de civils, s’est rendue coupable de disparitions forcées prolongées, a placé arbitrairement des civils en détention et a commis des actes de torture et des viols.  Malong a mobilisé la milice dinka Mathiang Anyoor, qui utilise des enfants soldats.  Sous sa direction, l’APLS a empêché les membres de la MINUSS, de la Commission mixte de suivi et d’évaluation et du Mécanisme de surveillance du cessez-le-feu et du suivi de l’application des dispositions transitoires de sécurité d’accéder à certains sites afin d’y enquêter et de recueillir des informations sur les violations commises. 

La Liste actualisée peut être consultée sur le site Web du Comité à l’adresse suivante: https://www.un.org/securitycouncil/fr/sanctions/2206/materials.

La Liste récapitulative relative aux sanctions imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU est également mise à jour chaque fois que des modifications sont apportées à la Liste relative aux sanctions du Comité.  La version la plus récente de la Liste récapitulative peut être consultée à l’adresse suivante: https://www.un.org/securitycouncil/fr/content/un-sc-consolidated-list.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.