La coopération Sud-Sud ne remplace pas l’aide publique au développement mais elle est prometteuse pour accélérer des progrès qui ne laissent personne de côté, estime le Secrétaire général

SG/SM/19731-DEV/3410- OBV/1911
11 septembre 2019

La coopération Sud-Sud ne remplace pas l’aide publique au développement mais elle est prometteuse pour accélérer des progrès qui ne laissent personne de côté, estime le Secrétaire général

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée internationale de la coopération Sud-Sud, célébée le 12 septembre:

Ces dernières décennies ont mis en évidence le pouvoir qu’a la coopération Sud-Sud de faire progresser le développement durable.  Dans l’ensemble du monde en développement, les enfants sont plus nombreux à fréquenter l’école, les taux de mortalité infantile et maternelle ont diminué de près de moitié, et l’extrême pauvreté a été fortement réduite.  En effet, mue par un esprit de solidarité, de respect de la souveraineté nationale et de partenariat égalitaire, la coopération Sud‑Sud a offert des solutions concrètes à des défis communs, de nombreux pays devenant des sources d’appui et d’inspiration pour des approches du développement novatrices. 

Cela étant, de vastes poches de pauvreté subsistent dans les pays du Sud, et ce même dans les économies à croissance rapide.  Les progrès n’interviennent pas suffisamment vite pour permettre d’atteindre les objectifs de développement durable d’ici à 2030, et la prospérité doit être plus largement partagée.  Qui plus est, l’urgence climatique menace des décennies de progrès.  De fait, les pays du Sud sont déjà durement touchés par l’aggravation des effets de la crise climatique. 

La coopération Sud-Sud ne pourra jamais remplacer l’aide publique au développement ni se substituer aux responsabilités qu’ont les pays du Nord au titre du Programme d’action d’Addis-Abeba et de l’Accord de Paris.  En revanche, la coopération Sud-Sud continue de se révéler prometteuse pour accélérer la réalisation de progrès qui ne laissent personne de côté.  Afin de tirer parti du potentiel qu’elle offre, nous devons coordonner ces efforts et établir des stratégies durables qui permettent d’en démultiplier les effets.  En cette Journée internationale, réaffirmons notre détermination à mettre en œuvre le Programme 2030 en faisant fond sur les enseignements tirés du Sud et en les partageant largement grâce à une coopération Sud-Sud et à une coopération triangulaire accrues.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.