Imprimer
dbf200309
9 mars 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 mars 2020

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général

Ce matin, le Secrétaire général a pris la parole à l’ouverture de la soixante-quatrième session de la Commission de la condition de la femme.

M. António Guterres s’est dit attristé par le fait que les circonstances extraordinaires liées à la propagation du virus COVID-19 aient entraîné le report de la session plénière, mais il s’est dit rassuré de voir que tous les participants restent attachés à la cause de l’égalité entre les sexes.

« Des siècles de discrimination, de patriarcat profondément enraciné et de misogynie ont créé un énorme écart de pouvoir entre les sexes dans nos économies, nos systèmes politiques et nos sociétés.  Il est tout simplement impératif que cela change », a-t-il dit.

Le Secrétaire général a ajouté qu’il était particulièrement encouragé de voir une nouvelle génération de jeunes militants inspirés, dans le monde entier, qui font avancer l’esprit d’action constructive et de résilience intrépide qui a été lancé à Beijing il y a 25 ans.  Il a réitéré l’engagement de l’ONU de continuer à travailler avec les femmes à travers le monde, pour garantir que, partout, il y ait une égale participation des femmes et des filles, et ce, dans tous les domaines de la vie.

Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed, a célébré hier la Journée internationale des femmes à Port Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où elle a parlé de l’initiative Spotlight, un partenariat lancé par l’ONU et l’Union européenne en 2016 pour aider les gouvernements, les communautés et les organisations de la société civile à éliminer toutes les formes de violence contre les femmes et les filles d’ici à 2030.  Elle a déclaré que Spotlight est le plus grand effort mené à l’échelle mondiale pour mettre fin à toutes les formes de violence contre les femmes et les filles.

La Vice-Secrétaire générale a mis en garde qu’il y a actuellement dans le monde une épidémie de violence qui touche les femmes et les filles.  Une femme sur trois sera touchée par la violence à un moment de sa vie, a-t-elle déclaré, ajoutant qu’une récente enquête du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a révélé que près de 3 personnes sur 10 dans le monde pensent qu’il est acceptable qu’un homme batte sa partenaire.

Soudan

Aujourd’hui, l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a exprimé son profond regret, son choc et sa tristesse face à la tentative d’assassinat du Premier Ministre soudanais, M. Abdalla Hamdok.

Pour le Représentant spécial conjoint de la mission, M. Jeremiah Mamabolo, cet incident grave montre que ses auteurs cherchent à faire dérailler la période de transition.  Il a ajouté que les espoirs du peuple soudanais d’une transition vers la paix, la liberté et la justice doivent prévaloir.

Le Secrétaire général a été choqué et attristé d’apprendre la tentative d’assassinat.  Il est pleinement solidaire du Premier Ministre et du peuple soudanais en ces temps difficiles.

COVID-19

Au cours du week-end, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé que le nombre mondial de cas confirmés dépassait désormais les 100 000.  L’OMS a noté que certains pays démontrent que la propagation du virus peut être ralentie et son impact réduit en recourant à des mesures universellement applicables, comme l’identification des malades, l’apport de soins à ces personnes et le suivi de celles avec lesquelles elles étaient en contact. 

En ce qui concerne la situation ici, au Siège des Nations Unies, le Secrétaire général suit la question de très près.  Pour lui, la santé et la sécurité du personnel et de tous ceux qui utilisent le bâtiment relèvent de la plus haute priorité.

À New York, à la suite de réunions internes tenues au cours du week-end, et compte tenu de la déclaration de l’état d’urgence pour l’État de New York, une annonce a été faite aujourd’hui à tout le personnel qui recommande que tout membre du personnel de l’ONU récemment rentré de pays désignés par le pays hôte doit rester à son domicile en autosurveillance pour une période de 14 jours.

Le télétravail ainsi que des modalités de travail flexibles sont également recommandés pour le personnel des Nations Unies, compte tenu des impératifs de continuité des activités.

À Genève, le personnel de l’ONU a également été informé aujourd’hui de la manière dont l’Organisation à Genève entend maintenir ses activités essentielles, tout en différant ou en annulant d’autres activités.  Le Palais des Nations réfléchit également à la mise en pratique des dernières recommandations émises par les autorités suisses concernant le télétravail.

Cameroun

En réponse à des questions sur l’attentat à la bombe perpétré lors de la célébration de la Journée internationale des femmes, dimanche, à Bamenda, dans la région nord-ouest du Cameroun, le Porte-parole a déclaré que le Secrétaire général condamne fermement cette attaque et toutes les attaques touchant des civils.  Il a également souligné la nécessité de rechercher un règlement politique durable à la crise dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du pays.

République islamique d’Iran

Ce matin, le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), M. Rafael Mariano Grossi, a informé les États membres de l’AIEA de l’état des vérifications et de la surveillance nucléaire en Iran.  Il a dit que l’Agence avait identifié un certain nombre de questions liées à d’éventuelles matières nucléaires et activités liées au nucléaire non déclarées, sur trois sites qui n’avaient pas non plus été déclarés par l’Iran.  M. Grossi a appelé le pays à être plus coopératif dans l’autorisation de l’accès.

Yémen

Le Chef de la Mission des Nations Unies en appui à l’Accord sur Hodeïda (MINUAAH), le lieutenant-général Guha, a exprimé son inquiétude face à la frappe aérienne qui a eu lieu tôt hier matin, à Al Salif.  Il a souligné que ces frappes aériennes entravent le processus de paix et compromettent la mise en œuvre de l’Accord sur Hodeïda.

Samedi, M. Martin Griffiths, l’Envoyé spécial des Nations Unies pour le Yémen, a conclu une visite d’une journée à Mareb, dans le nord du pays.  Il a déclaré par la suite que l’aventurisme militaire et la recherche de gains territoriaux que l’on constate depuis la mi-janvier dans le nord du Yémen « nous éloignent de la paix ».

Pour M. Griffiths, le seul moyen d’éviter que le Yémen ne retombe dans un conflit à grande échelle et dans une autre tragédie humanitaire est de revenir au calme grâce à un processus de désescalade complet, inclusif et responsable.

Conférence de presse de demain

Demain, à 12 h 30, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, M. António Guterres, sera rejoint par le Secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), M. Petteri Taalas, pour faire le point avec les médias du dernier rapport de l’OMM sur l’état du climat.

Tableau d’honneur

Monaco a intégralement payé sa contribution au titre du budget de l’ONU, ce qui porte à 66 le nombre total d’États Membres qui ont fait de même.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.