Imprimer
dbf201210
10 décembre 2020

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 10 décembre 2020

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Éthiopie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que l’ampleur de la crise humanitaire dans la région du Tigré reste incertaine. 

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a reçu des informations inquiétantes indiquant que des réfugiés quittent les camps dans le Tigré en raison de la violence et du manque de nourriture et de services. 

Les rations alimentaires destinées aux personnes déplacées sont épuisées.  L’ONU et ses partenaires n’ont pas pu accéder aux quatre camps qui abritaient 96 000 réfugiés érythréens.  La situation deviendra encore plus critique si les travailleurs humanitaires ne peuvent pas accéder aux camps pour livrer des rations alimentaires.   

Pour sa part, le Haut-Commissaire pour les réfugiés, M. Filippo Grandi, a réaffirmé qu’il était urgent et essentiel de rétablir l’accès aux réfugiés et aux autres personnes dans le besoin dans le Tigré. 

La fourniture d’une aide humanitaire essentielle, par l’ONU et ses partenaires, à la région dépend d’une évaluation des risques sécuritaires des routes menant au Tigré et d’une évaluation humanitaire des besoins de base.  Avec ses partenaires humanitaires, l’ONU a préparé un plan de préparation humanitaire de trois mois de 100 millions de dollars allant de novembre de cette année à janvier 2021.  Il cible 1,1 million de personnes supplémentaires susceptibles d’être touchées par la crise actuelle dans les régions du Tigré, d’Amhara et d’Afar. 

L’ONU réitère évidement son appel urgent à toutes les parties au conflit au Tigré pour permettre un accès humanitaire inconditionnel, sans entraves et sûr à toute la région, où la population est maintenant dans sa cinquième semaine sans aide alimentaire, sans eau et sans électricité. 

Des personnes ont fui le Tigré pour le Soudan, et le HCR indique que le nombre de réfugiés qui sont entrés au Soudan s’élève à 49 500.

Journée des droits de l’homme 

« Reconstruire en mieux – Défendons les droits de l’homme » est le thème de la Journée des droits de l’homme de cette année.  Dans un message vidéo préenregistré, le Secrétaire général a déclaré que la pandémie de COVID-19 est venue confirmer deux vérités fondamentales au sujet des droits humains. 

Premièrement, les violations de ces droits nuisent à tous égards.

Deuxièmement, les droits humains sont universels et nous protègent tous. 

Le Secrétaire général a déclaré que la COVID-19 s’est propagée parce que la pauvreté, les inégalités, la discrimination, la destruction du milieu naturel et d’autres manquements aux droits humains fragilisent profondément nos sociétés.

La pandémie nuit également aux droits humains, car elle sert de prétexte à des politiques sécuritaires musclées et à des mesures répressives qui restreignent l’espace civique et la liberté des médias. 

Il a réitéré que pour être efficace, la riposte à la pandémie doit être fondée sur la solidarité et la coopération. 

M. António Guterres a conclu son message avec un appel à l’action qui souligne le rôle central des droits humains dans la réponse aux crises, l’égalité des genres, la participation du public, la justice climatique et le développement durable. 

Nobel / PAM

Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), M. David Beasley, a accepté le prix Nobel de la paix au nom de son organisation. 

Dans des remarques vidéo préenregistrées, il a remercié le comité Nobel d’avoir reconnu le travail du PAM, soulignant que la nourriture était la voie vers la paix.  Mais, a ajouté M. Beasley, le prix Nobel de la paix est un appel à l’action. 

En raison d’une multitude de guerres, a-t-il dit, des changements climatiques, de l’utilisation généralisée de la faim comme arme politique et militaire et d’une pandémie de santé mondiale qui aggrave tout cela de manière exponentielle, 270 millions de personnes risquent à présent de sombrer dans la famine.  Pourtant, a-t-il ajouté, même au plus fort de la pandémie de COVID-19, en seulement 90 jours, une richesse supplémentaire de 2,7 mille milliards de dollars a été créée.

Nous n’avons besoin que de 5 milliards de dollars pour sauver 30 millions de personnes de la famine, a-t-il déclaré.  Dans l’esprit d’Alfred Nobel, tel qu’il est inscrit sur cette médaille –« paix et fraternité »- nourrissons-les tous, a conclu M. Beasley. 

Le Forum Nobel annuel se tiendra demain, au cours duquel le Secrétaire général prendra la parole par message enregistré.

Yémen

Des représentants de la société civile yéménite travaillant sur des questions liées aux prisonniers et aux détenus se sont réunis virtuellement, aujourd’hui, avec le Bureau de l’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Martin Griffiths.  Ils ont partagé leurs points de vue et leurs recommandations sur les moyens de faire avancer le dossier des détenus. 

Le Chef adjoint de la Mission des Nations Unies en appui à l’Accord sur Hodeïda (MINUAAH), M. Muin Shreim, a ouvert la réunion en rendant hommage au rôle vital que la société civile, notamment les groupes de femmes, a joué pour obtenir la libération des détenus au Yémen dans un environnement souvent dangereux. 

M. Shreim a souligné que la récente libération de plus d’un millier de détenus a redonné espoir à des milliers de Yéménites qui attendaient dans l’angoisse de pouvoir accueillir à nouveau les membres de leur famille, leurs amis et leurs proches.  Les participants à la réunion ont discuté des priorités, des efforts et des moyens de maintenir l’élan et ont évalué le statut et la situation actuels des détenus dans différentes régions du Yémen. 

Venezuela - Réfugiés

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont lancé un plan régional de 1,44 milliard de dollars pour répondre aux besoins de quelque 5,4 millions de réfugiés et de migrants du Venezuela et de leurs communautés d’accueil dans 17 pays d’Amérique latine et des Caraïbes. 

M. Eduardo Stein, Représentant spécial conjoint des deux organisations pour cette question, a déclaré que les mesures de confinement mises en place pour lutter contre la pandémie avaient eu un impact délétère sur la capacité des réfugiés et des migrants à maintenir leurs moyens de subsistance et à accéder aux biens et services de base.  Le plan soutiendra les efforts visant à fournir des services de santé, des abris, de la nourriture, de l’eau, des installations sanitaires et d’hygiène, ainsi qu’un accès à l’éducation et à la protection.

ASEAN

Le Secrétaire général adjoint à l’appui opérationnel, M. Atul Khare, a participé virtuellement, hier et aujourd’hui, à des réunions avec les ministres de la défense de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). 

Dans ses remarques, il a remercié les pays de la région pour leur engagement inébranlable en faveur de la solidarité régionale et de la coopération internationale dans leur riposte à la pandémie de COVID-19.  Il s’est également félicité des possibilités de renforcer le partenariat avec l’ASEAN sur le maintien de la paix.

Champions de la Terre

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a annoncé aujourd’hui les lauréats du prix des Champions de la Terre, qui récompense cette année des lauréats dans les catégories suivantes: « œuvre de toute une vie », « inspiration et action », « leadership en matière de politiques », « vision entrepreneuriale » et « science et innovation ».

Le Secrétaire général a félicité les lauréats de cette année, affirmant qu’au milieu d’une pandémie mondiale, avec des sociétés en difficulté, des économies poussées à leurs limites et une crise croissante de la biodiversité et du climat, nous devons agir avec audace et réparer de toute urgence notre relation avec la nature.

Contribution financière

Le Yémen a versé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU, amenant à 136 le nombre d’États Membres à en avoir fait de même.

Invité du point de presse

Le Directeur de l’Équipe du Secrétaire général sur les changements climatiques, M. Selwin Hart, qui était l’invité du point de presse, a informé la presse au sujet du Sommet Ambition Climat qui doit se tenir samedi.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.