Imprimer
SG/SM/20150
30 juin 2020

Pour reconstruire un avenir plus égal, plus résistant et plus écologiquement viable, le Secrétaire général exhorte les parlements à jouer pleinement leur rôle

On trouvera ci-après le message vidéo du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée internationale du parlementarisme, célébrée le 30 juin:

La Journée internationale du parlementarisme est l’occasion d’honorer le rôle essentiel des parlements, qui donnent au peuple une voix et une autorité pour façonner les politiques.

En tant qu’ancien parlementaire, je suis pleinement conscient du fait que représenter les gens et répondre à leurs aspirations est une responsabilité et un privilège.

Les parlements ont le devoir tout particulier de faire progresser les droits humains et de promouvoir le développement durable. 

Plus que jamais, la pandémie du COVID-19 nous rappelle ces missions essentielles. 

Alors que le monde répond à la pandémie, nous constatons l’importance cruciale de systèmes de santé adéquats, de réseaux de sécurité sociale solides et d’une croissance économique équitable qui génère des emplois décents. 

Nous voyons également les membres les plus vulnérables de nos sociétés, en particulier les femmes, porter le plus lourd fardeau. 

Les inégalités, la stigmatisation, les divisions et les fragilités dont notre monde est fait se sont multipliées sous nos yeux. 

Nous devons agir ensemble pour reconstruire un avenir plus égal, plus résistant et plus écologiquement viable pour tous.  J’exhorte les parlements nationaux du monde entier à jouer pleinement leur rôle pour promouvoir des réponses durables qui n’excluent personne.  Pour cela, il faudrait notamment énoncer, en collaboration avec la société civile, des plans d’action nationaux contre la discrimination raciale.

Dans le même temps, rappelons-nous qu’aucune nation ne peut réussir seule. 

Saisissons toutes les occasions de redessiner et d’assurer notre avenir commun, menons une action climatique ambitieuse et plaçons la dignité et les droits humains au cœur de nos travaux.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.