Imprimer
SG/SM/20432
20 novembre 2020

Yémen: le Secrétaire général met en garde contre l’imminence de la « pire famine » depuis des décennies, faute d’action immédiate

La déclaration suivante a été faite, aujourd’hui, par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres:

Le Yémen fait maintenant face au danger imminent de la pire famine que le monde ait connue depuis des décennies.  En l’absence d’action immédiate, des millions de vies pourraient être perdues.  

Cela découle de la combinaison d’une réduction drastique du financement de l’opération de secours coordonnée par l’ONU cette année par rapport à 2018 et 2019; d’un échec à maintenir le soutien extérieur à l’économie du Yémen, en particulier dans la stabilisation de la valeur du rial; et de l’impact du conflit en cours et des obstacles dressés par de puissants yéménites et d’autres parties au travail salutaire des agences humanitaires.  Les criquets et les inondations aggravent ces problèmes.

J’exhorte tous ceux qui ont de l’influence à intervenir de toute urgence pour éviter une catastrophe et demande également à tous d’éviter de prendre des mesures de nature à aggraver la situation déjà désastreuse.

Faute de quoi, nous risquons une tragédie, non seulement sous la forme de pertes de vies immédiates, mais avec des conséquences qui pourraient se faire ressentir indéfiniment à l’avenir.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.