Imprimer
SG/SM/20437
20 novembre 2020

​​​​​​​Ouganda : le Secrétaire général condamne la violence et exhorte les dirigeants politiques et leurs partisans à participer pacifiquement au processus électoral

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général suit la récente évolution de la situation en Ouganda et est préoccupé par les informations faisant état de violences et de décès, suite aux manifestations à Kampala.  Il présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général condamne tous les actes de violence et appelle les autorités ougandaises à veiller à ce que tous les auteurs de violations des droits de l’homme soient tenus pour responsables. Il appelle également à la libération immédiate de toute personne qui aurait été arbitrairement arrêtée.

Le Secrétaire général appelle les forces de sécurité à agir conformément à l’état de droit et aux principes des droits de l’homme et à s’abstenir de recourir à la violence.  Il exhorte également tous les dirigeants politiques et leurs partisans à participer pacifiquement au processus électoral, conformément à la réglementation en vigueur, et à s’abstenir de toute incitation à la violence ou discours de haine.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.