Imprimer
dbf210104
4 janvier 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 4 janvier 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Pakistan

Dans une déclaration publiée en début de journée, le Secrétaire général a fermement condamné l’attaque terroriste et le meurtre, hier, d’au moins 11 mineurs de charbon dans la province pakistanaise du Baloutchistan.  Il présente ses sincères condoléances aux familles des mineurs, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement pakistanais. 

Il est confiant que les autorités pakistanaises feront tout leur possible pour traduire en justice les auteurs de cet acte terroriste. 

Niger

Les agences humanitaires indiquent qu’à compter d’hier, environ 1 000 personnes ont été déplacées suite aux attaques lancées contre deux villages de la région de Tillabéri.  Beaucoup d’entre elles ont cherché refuge dans les localités voisines. 

Des personnes craignant de nouvelles attaques auraient également fui les zones autour des deux villages attaqués ce week-end. 

Une mission d’évaluation interorganisations conjointe avec le Gouvernement est prévue demain.  Entre-temps, l’ONU, avec ses partenaires humanitaires, mobilise des articles de secours pour pouvoir fournir une aide d’urgence dès que possible aux personnes touchées par ces attaques, y compris les personnes qui se trouvent toujours dans les villages, les personnes déplacées et les communautés d’accueil.

Dans une déclaration publiée hier soir, le Secrétaire général a fermement condamné ces attaques.  Il exprime ses plus sincères condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’au peuple et au Gouvernement du Niger et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. 

Le Secrétaire général a ajouté qu’il est convaincu que les autorités nigériennes ne ménageront aucun effort pour identifier et traduire rapidement en justice les auteurs de cet acte odieux tout en renforçant la protection des civils. 

Le Secrétaire général a également réaffirmé la solidarité et le soutien des Nations Unies au Gouvernement et au peuple du Niger dans leur lutte contre le terrorisme, l’extrémisme violent et le crime organisé.  

Sir Brian Urquhart

Hier, le Secrétaire général a déclaré être profondément attristé par le décès de Sir Brian Urquhart, fonctionnaire légendaire de longue date des Nations Unies.  Il offre ses condoléances à sa famille et à ses légions d’admirateurs au sein et au-delà des Nations Unies. 

Le Secrétaire général a indiqué que l’empreinte de Sir Brian sur les Nations Unies est aussi profonde que celle de quiconque dans l’histoire de l’Organisation.  En tant qu’un des premiers employés de l’Organisation, il a établi la norme de la fonction publique internationale: dévoué et impartial.  Nous lui sommes reconnaissants pour ses contributions brillantes et incomparables en tant que fidèle serviteur de « Nous, les peuples ». 

Libye

La Représentante spéciale par intérim du Secrétaire général pour la Libye, Mme Stephanie Williams, a annoncé ce week-end la création du Comité consultatif du Forum de dialogue politique libyen. 

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a reçu, en tout, 28 nominations provenant du Forum et a salué l’enthousiasme manifesté par les membres du Forum au cours du processus de nomination.  La MANUL a augmenté à 18 le nombre de membres du Comité consultatif pour assurer une large diversité géographique et politique, ainsi que la participation des femmes, des jeunes et des composantes culturelles.

Yémen

Les agences humanitaires indiquent que, selon des informations préliminaires, trois civils ont été tués et au moins quatre autres blessés lorsque des obus d’artillerie sont tombés à proximité d’une salle de mariage dans le district de Haouak, à Hodeïda, le 1er janvier. 

Le Coordonnateur de l’action humanitaire par intérim pour le Yémen, M. Ally-Raza Qureshi, a appelé les parties au conflit à mettre fin à ces attaques aveugles qui font de nombreuses victimes parmi les civils en violation flagrante du droit international humanitaire. 

Le Yémen demeure la pire crise humanitaire au monde.  Près de 80% de la population, soit plus de 24 millions de personnes, ont besoin d’une forme d’assistance et de protection humanitaires.  À la fin de l’année dernière, seulement 50% des 3,38 milliards de dollars nécessaires à la réponse humanitaire avaient été reçus.

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) condamne fermement les attaques lancées ce week-end par des groupes armés contre les villes de Damara (préfecture d’Ombella-M’Poko) et de Bangassou (Mbomou).

Le Chef de la MINUSCA, M. Mankeur Ndiaye, a déclaré qu’« il ne fait aucun doute que ces attaques se déroulent dans un contexte de perturbation des élections - avant, pendant et après les scrutins ». 

Il a également réaffirmé l’engagement de la Mission à protéger la population, ainsi que son rôle dans la sécurisation des élections. 

Entre-temps, la MINUSCA rapporte que les protocoles et les feuilles de décompte des élections présidentielle et législatives du 27 décembre 2020 provenant de l’ensemble des 16 préfectures sont arrivés au centre de traitement des données de Bangui, avec le soutien logistique et opérationnel de la Mission.  L’Autorité nationale des élections devrait annoncer les résultats provisoires définitifs aujourd’hui. 

À Damara, après l’attaque de samedi, les Casques bleus ont multiplié les patrouilles dans la ville et ses environs. 

Lorsque la ville de Bangassou a été attaquée, les Casques bleus de l’ONU sont immédiatement intervenus pour protéger les civils et sécuriser les autorités locales, dont le préfet de Mbossou.  L’ONU sécurise également le camp de personnes déplacées et a évacué deux soldats centrafricains blessés vers Bria. 

Les soldats de la paix continuent de patrouiller dans les deux villes pour dissuader les activités des groupes armés.

Éthiopie

Les agences humanitaires indiquent que bien que l’accès humanitaire vers certaines zones du Tigré se soit légèrement amélioré, celui-ci reste gravement menacé par l’insécurité et les contraintes bureaucratiques dans toute la région. 

Les deux missions d’évaluation conjointes du Gouvernement et des partenaires humanitaires sont achevées dans le sud-est et l’ouest du Tigré.  Les premiers résultats font état d’une situation humanitaire désastreuse dans toute la région avec un accès limité aux services, des moyens de subsistance limités, ainsi que des besoins urgents en abris, nourriture, articles non alimentaires, eau, assainissement et hygiène, et fourniture de services de santé et de protection. 

Les établissements de santé des grandes villes fonctionnent partiellement avec un stock de fournitures limité ou inexistant et l’absence d’agents de santé, tandis que les établissements en dehors des grandes villes ne sont pas opérationnels. 

On estime que plus de 222 000 personnes ont été déplacées en raison du récent conflit dans la région du Tigré.  Elles viennent s’ajouter aux 100 000 personnes déplacées avant le conflit. 

L’ONU continue de collaborer avec le Gouvernement pour assurer le passage en toute sécurité du personnel et des fournitures humanitaires dans toutes les parties de la région.

Coordonnateurs résidents

La nomination de trois nouveaux coordonnateurs résidents des Nations Unies -au Libéria, au Monténégro et au Niger- a été annoncée aujourd’hui.  Ces nominations font suite à la confirmation des gouvernements hôtes respectifs. 

M. Niels Scott, du Royaume-Uni, sera le nouveau Coordonnateur résident au Libéria.  M. Peter Lundberg, de la Suède, assumera les fonctions de Coordonnateur résident au Monténégro et Mme  Louise Aubin, du Canada, occupera ce poste au Niger. 

L’ONU est également fière de maintenir la parité entre les sexes et l’équilibre Nord-Sud parmi tous ses coordonnateurs résidents, couvrant 162 pays et territoires. 

La liste de tous les coordonnateurs résidents et responsables des agences, fonds et programmes des Nations Unies, ainsi que des informations plus amples sur le travail des équipes de pays de l’ONU sont disponibles sur le site Web du Groupe des Nations Unies pour le développement durable.

Journée mondiale du braille

La Journée mondiale du braille, qui sensibilise à l’importance du braille comme moyen de communication pour la pleine réalisation des droits de l’homme des personnes aveugles et malvoyantes, est célébrée aujourd’hui.

L’ONU note que, même dans des circonstances normales, les personnes handicapées sont moins susceptibles d’avoir accès aux soins de santé, à l’éducation et à l’emploi et de participer à la communauté.  Avec la COVID-19, la vie en confinement a posé plusieurs problèmes pour les personnes déficientes visuelles en termes d’indépendance et d’isolement.  La pandémie a révélé à quel point il est primordial de produire des informations essentielles dans des formats accessibles, y compris en braille et en format audible. 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu’au niveau mondial, au moins un milliard de personnes souffrent d’une déficience visuelle affectant la vision de près ou de loin qui aurait pu être évitée ou qui n’a pas encore été traitée.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.