Imprimer
dbf210302
2 mars 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 mars 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Équateur

Le Secrétaire général s’est félicité, aujourd’hui, de l’organisation pacifique d’élections générales le 7 février en Équateur et a pris note de l’annonce des résultats officiels par le Conseil électoral national le 21 février.  Il espère que le Tribunal du contentieux électoral traitera toute plainte rapidement et avec diligence. 

Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à agir de manière responsable et dans le respect des cadres institutionnel et juridique pendant la période précédant la tenue du second tour du scrutin présidentiel le 11 avril.

Climat

Ce matin, le Secrétaire général est intervenu par message vidéo au Sommet virtuel de la Powering Past Coal Alliance, organisé par le Canada et le Royaume-Uni. 

Le Secrétaire général a appelé les gouvernements, les entreprises privées et les autorités locales à prendre trois mesures: premièrement, annuler tous les projets mondiaux de charbon en cours et mettre fin à la dépendance mortelle au charbon.  Il a exhorté tous les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à s’engager à éliminer progressivement le charbon d’ici à 2030 et a exhorté les pays non membres de l’OCDE à le faire d’ici à 2040. 

Deuxièmement, mettre fin au financement international des centrales à charbon et réorienter les investissements vers des projets d’énergie renouvelable. 

Et troisièmement, relancer les efforts mondiaux pour enfin organiser une transition juste, en passant de centrale à charbon en centrale à charbon si nécessaire. 

Yémen

Hier après-midi, le Secrétaire général a qualifié le résultat de la Manifestation de haut niveau pour les annonces de contributions relatives au Yémen de décevant

Couper l’aide est une condamnation à mort, a-t-il averti.  Il a remercié ceux qui se sont généreusement engagés et demandé aux autres de réfléchir à nouveau à ce qu’ils peuvent faire pour éviter la pire famine que le monde ait connue depuis des décennies. 

Les promesses de dons annoncées totalisent environ 1,7 milliard de dollars.  C’est moins que ce que nous avons reçu pour le Plan de réponse humanitaire en 2020.  Et 1 milliard de dollars de moins que ce qui avait été promis lors de la conférence que nous avons tenue en 2019. 

Nigéria / Humanitaire

Le Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire de l’ONU au Nigéria, M. Edward Kallon, a fermement condamné, aujourd’hui, l’attaque perpétrée par des groupes armés à Dikwa dans l’État de Borno.  Plusieurs installations humanitaires ont été attaquées au cours de cet incident. 

L’ONU continue de recevoir des informations sur l’attaque qui a commencé hier soir.  Les locaux de plusieurs organisations humanitaires et d’un hôpital auraient été incendiés ou auraient subi des dommages. 

M. Kallon s’est dit préoccupé par la sûreté et la sécurité des civils à Dikwa, notamment les personnes déplacées qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur des camps, ainsi que les milliers de personnes qui étaient retournées dans la communauté après des années de déplacement. 

Il a prévenu que cette attaque violente aura un impact sur le soutien apporté à près de 100 000 personnes qui ont désespérément besoin d’aide humanitaire et de protection, d’autant plus que la pandémie de COVID-19 pourrait se propager dans l’État de Borno. 

M. Kallon a souligné que les civils et les travailleurs humanitaires, leurs installations et leurs biens ne devraient jamais être pris pour cible et doivent être protégés à tout moment.  Il a appelé toutes les parties armées à mettre immédiatement fin à la violence, à respecter le droit international humanitaire et des droits de l’homme et à assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires. 

Nigéria / Écolières

Le Secrétaire général se réjouit d’apprendre que plus de 200 écolières enlevées la semaine dernière, dans l’État de Zamfara, ont été libérées. 

Le représentant de l’UNICEF au Nigéria, M. Peter Hawkins, a réaffirmé que les attaques contre les élèves et les écoles sont non seulement répréhensibles mais constituent une violation du droit des enfants à l’éducation. 

L’UNICEF demande au Gouvernement du Nigéria de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les écoles du pays afin que les enfants n’aient pas peur d’aller à l’école et que les parents ne craignent pas d’y envoyer leurs enfants. 

Nigéria / COVAX

Le Nigéria a reçu, aujourd’hui, près de quatre millions de doses du vaccin contre la COVID-19 provenant du Mécanisme COVAX.  La livraison du vaccin depuis l’Inde fait partie d’une première vague d’arrivées au Nigéria qui se poursuivra dans les jours et semaines à venir. 

Le Coordonnateur résident de l’ONU, M. Edward Kallon, a déclaré que son équipe s’était engagée à soutenir la campagne de vaccination. 

L’arrivée des vaccins marque le début du plan national de vaccination qui cible les groupes prioritaires, à commencer par les agents de santé de première ligne.  L’équipe de l’ONU a réaffecté plus de 6 millions de dollars de financement existant pour faire face aux multiples impacts de la pandémie. 

République centrafricaine

Le Commissaire de l’Union africaine, M. Smaїl Chergui; le Président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), l’Ambassadeur Gilberto da Piedade Veríssimo; le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix; et le Haut Représentant de l’UE, M. Josep Borrell, ont participé à une réunion virtuelle avec le Président centrafricain, M. Faustin-Archange Touadéra. 

La discussion a porté sur la situation politique et le processus de paix dans le pays.  Ils ont félicité le Président pour son élection et ont invité tous les acteurs nationaux à accepter les résultats de l’élection tels que proclamés par la Cour constitutionnelle.  Ils les ont également appelés à travailler ensemble au processus électoral dans les délais légaux et dans un cadre libre, transparent, crédible et inclusif. 

Ils ont aussi exhorté le Président à entamer un dialogue politique inclusif pour désamorcer les tensions actuelles et contribuer à créer les conditions propices au renforcement de la démocratie, de la bonne gouvernance, de l’accès humanitaire, ainsi qu’à la promotion des droits de l’homme, et permettre le retour durable des personnes déplacées et des réfugiés. 

De même, ils ont exhorté le Président Touadéra à relancer le processus de paix et de réconciliation, notamment à travers la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation de février 2019. 

Éthiopie

Les agences humanitaires ont pris connaissance des informations circulant dans les médias et ailleurs sur les exactions commises au Tigré et appellent chacun à veiller à ce que l’accès soit accordé aux travailleurs humanitaires chargés d’apporter une aide aux victimes et aux survivants.

Des pillages de fournitures humanitaires, la destruction et des actes de vandalisme commis sur des infrastructures civiles ont été signalés par les partenaires nationaux et internationaux de l’ONU qui se trouvent sur le terrain.  L’ONU, avec ses partenaires humanitaires, continue d’appeler les parties au conflit à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire de protéger les civils et les infrastructures civiles.

Plus de 80 travailleurs humanitaires ont reçu l’autorisation de se rendre au Tigré, mais les permis sont pour des missions de courte durée et pour le personnel de retour au Tigré.  Les autorisations pour des missions d’évaluation des besoins sont toujours en attente auprès des autorités.

Des centaines de milliers de personnes n’ont pas pu être atteintes, notamment dans les zones rurales du Tigré.

Malgré les défis, les humanitaires sur le terrain s’emploient à accroître la riposte, quelques progrès ayant pu être réalisés, notamment sur l’aide alimentaire dans les principales villes.  En outre, plus de 280 000 personnes ont reçu de l’eau potable, plus de 35 000 réfugiés des camps de Mai Ayni et Adi Harush ont eu une aide alimentaire et plus de 65 000 personnes déplacées ont reçu un abri et des articles ménagers essentiels.

Afrique de l’Est / Appel

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont lancé aujourd’hui un appel de 266 millions de dollars pour mettre fin aux coupes dans les rations alimentaires destinées à plus de trois millions de réfugiés en Afrique de l’Est.  Les insuffisances de financement ont entraîné des réductions allant jusqu’à 60%.

Les agences de l’ONU ont mis en garde contre les risques croissants, notamment l’augmentation de la malnutrition, l’anémie et le retard de croissance des enfants.

Le HCR et le PAM ont indiqué que l’impact des déficits de financement sur les familles de réfugiés est aggravé par le confinement et les autres mesures visant à contenir la propagation de la pandémie de COVID-19.  Cela a déjà réduit la disponibilité de la nourriture sur les marchés des camps de réfugiés et anéanti l’espoir de nombreux réfugiés d’aider à subvenir aux besoins de leur famille par le biais d’activités informelles et des petites entreprises. 

Myanmar

L’Envoyée spéciale pour le Myanmar, Mme Christine Schraner Burgener, poursuit ses conversations avec différentes parties au sujet de la situation actuelle.

Elle continue de souligner la nécessité pour les États Membres d’agir collectivement et dans l’unité pour aider le peuple du Myanmar et sauvegarder ses aspirations démocratiques.

L’Envoyée spéciale sera l’invitée du point de presse de demain.  Elle informera de ses efforts en visioconférence.

Libye

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a vivement encouragé aujourd’hui la Chambre des représentants à se réunir comme prévu pour discuter et examiner le vote de confiance sur le cabinet proposé par le Premier Ministre désigné.  Elle encourage le Premier Ministre désigné à présenter la composition du gouvernement sans plus tarder.

Cet appel s’inscrit dans le cadre de la demande croissante du public concernant la nécessité urgente de former un gouvernement unifié pour répondre aux besoins les plus urgents et faciliter la tenue d’élections nationales en décembre 2021.

La MANUL a déclaré qu’elle n’était pas en mesure de commenter les informations diffusées sur des allégations de corruption en marge du Forum de dialogue politique libyen qui s’est tenu en Tunisie.  Le Groupe d’experts qui a rédigé le rapport dans lequel ces allégations ont été citées est totalement indépendant de la MANUL et fait rapport au Comité des sanctions du Conseil de sécurité.

Ukraine

Le premier convoi humanitaire organisé par l’ONU, avec à son bord 133 tonnes de matériaux pour abris et autres articles de secours, est passé par le point de passage de Shchastiac en direction de la zone de la région de Louhansk non contrôlée par le Gouvernement.  La Coordonnatrice de l’action humanitaire en Ukraine, Mme Osnat Lubrani, a déclaré qu’il s’agissait là d’une réelle avancée et a félicité toutes les parties concernées pour leur aide.

Elle a également souligné l’importance de garantir que les convois humanitaires continuent de passer directement dans la région de Donetsk via le point de passage de Novotroitske.  Ce point n’est que partiellement opérationnel et a été temporairement fermé au passage des convois humanitaires.

Face aux besoins croissants de 3,4 millions d’Ukrainiens dans le contexte de la pandémie de COVID-19, Mme Lubrani a exhorté toutes les parties concernées à garantir la distribution sans entrave de l’aide humanitaire et l’accès des travailleurs humanitaires aux personnes dans le besoin.

Technologie

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) présentera demain matin, à 9 h 30, son « Rapport sur la technologie et l’innovation 2021: Prendre les vagues technologiques -- Concilier innovation et équité ».  Le rapport se concentre sur les technologies de pointe et leur impact sur les inégalités, en particulier pour les pays déjà touchés par la fracture numérique. 

Des détails sur la façon de se connecter en direct sont disponibles sur le site Web de la CNUCED.

Contributions financières

L’Italie, la Namibie et le Népal ont réglé l’intégralité de leur contribution au budget ordinaire, en portant ainsi à 63 le nombre de pays ayant fait ce pas. 

Invité du point de presse

L’invité du point presse était aujourd’hui l’Économiste en chef des Nations Unies, M. Elliott Harris.  Il a présenté un nouveau système de comptabilité du capital naturel connu sous le nom de Système de comptabilité environnementale et économique (SCEE).  Celui-ci devrait être adopté par la cinquante-deuxième session de la Commission de statistique, organisée par le Département des affaires économiques et sociales (DESA). 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.