Imprimer
Dbf210319
19 mars 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 19 mars 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Myanmar

Le Secrétaire général condamne fermement la poursuite de la violence brutale perpétrée par l’armée au Myanmar.

Le meurtre de manifestants pacifiques et les arrestations arbitraires, y compris de journalistes, sont tout à fait inacceptables.

L’armée continue de défier les appels, y compris ceux du Conseil de sécurité, à mettre fin aux violations des droits humains fondamentaux et à reprendre le chemin de la démocratie.  Une réponse internationale ferme et unifiée est nécessaire de toute urgence.

Le Secrétaire général continuera de se tenir aux côtés du peuple et de ses aspirations à un Myanmar pacifique, stable et prospère.

L’UNICEF, l’UNESCO et Save the Children ont déclaré aujourd’hui, dans un communiqué conjoint, que l’occupation des écoles à travers le pays par les forces de sécurité est une grave violation des droits de l’enfant.

Selon le Coordonnateur résident par intérim, M. Andrew Kirkwood, les agences avertissent que cela aggravera la crise d’apprentissage pour près de 12 millions d’enfants et de jeunes, qui ont déjà connu des fermetures d’écoles généralisées en raison de la pandémie.

Save the Children, l’UNESCO et l’UNICEF appellent les forces de sécurité à quitter immédiatement les locaux occupés et à veiller à ce que les écoles et les établissements d’enseignement ne soient pas utilisés par le personnel militaire ou de sécurité.

République du Congo

À l’approche de l’élection présidentielle en République du Congo le 21 mars, le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes à œuvrer en faveur d’un processus électoral apaisé. 

Il insiste sur la nécessité de respecter les droits civils et politiques, notamment le droit de vote.

Il invite les médias et les utilisateurs des réseaux sociaux à promouvoir la cohésion sociale, et exhorte toutes les parties prenantes à éviter les discours haineux et l’incitation à la violence, et à résoudre d’éventuels différends par le dialogue et les voies légales.   

La tenue d’élections pacifiques, inclusives et crédibles est essentielle pour une stabilité durable en République du Congo.   

Discrimination raciale

Ce matin, le Secrétaire général est intervenu à la réunion commémorative de l’Assemblée générale à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale qui sera célébrée dimanche.

Il a déclaré que le racisme actuel est en bonne partie le legs de siècles de colonialisme et d’asservissement.  Il a dit qu’on le voit dans la discrimination et l’exclusion systématiques dont souffrent les personnes d’ascendance africaine ainsi que dans les injustices et l’oppression que subissent les peuples autochtones et les autres minorités ethniques.

On le voit dans les idées répugnantes des suprématistes blancs et autres groupes extrémistes, de même que dans l’antisémitisme, l’islamophobie, la persécution de certaines minorités chrétiennes et d’autres groupes religieux, et dans d’autres formes d’intolérance et de xénophobie.  Il a ajouté qu’on voit aussi le racisme dans les actes de violence horribles commis récemment contre les personnes d’ascendance asiatique, injustement blâmées pour le COVID-19.

Le Secrétaire général a souligné qu’où qu’il soit, nous devons condamner le racisme sans réserve, sans hésitation, sans détour, à tous les niveaux.

Son discours complet est disponible en ligne.

Exploitation et atteintes sexuelles

Le rapport du Secrétaire général sur les « Dispositions spéciales visant à prévenir l’exploitation et les atteintes sexuelles » a été publié aujourd’hui sur le site Web de l’ONU.  Il s’agit d’une mise à jour annuelle, rétrospective de 2020, sur les efforts de l’ONU pour prévenir et combattre ce fléau, conformément à la stratégie du Secrétaire général.

Le rapport de cette année reflète les changements provoqués dans chaque pays par la pandémie, et la manière dont les équipes de l’ONU ont adapté leurs méthodes pour poursuivre leur travail sans interruption.  Malgré la pandémie, l’ONU a continué d’améliorer et d’étendre ses efforts pour atteindre les victimes et leur fournir une assistance. 

Les invités du point de presse d’aujourd’hui étaient la Défenseuse des droits des victimes de l’ONU, Mme Jane Connors, et la Défenseuse des droits des victimes de l’ONU en République démocratique du Congo, Mme Christine Besong.

L’année dernière, le nombre d’entités onusiennes qui ont soumis des plans d’action pour prévenir l’exploitation et les atteintes sexuelles a plus que quadruplé, en passant de 50 en 2019 à 207 en 2020.  Cela montre un engagement accru au sein du système de l’ONU pour résoudre ce problème.  Nous avons également intensifié notre travail dans l’ensemble du système avec les partenaires d’exécution pour veiller à ce qu’ils disposent de mécanismes de signalement et de traitement des allégations conformes aux normes de l’ONU.

Ce ne sont là que quelques exemples des efforts à long terme sur lesquels l’ONU continue à travailler.

Syrie

L’ONU est attristée par les informations faisant état du meurtre d’un travailleur humanitaire dans la province d’Edleb, hier.  Le travailleur humanitaire a été pris dans les tirs croisés de deux individus armés.  Un membre de sa famille a également été blessé. 

Cela porte à 15 le nombre documenté de travailleurs humanitaires tués dans le nord-ouest de la Syrie au cours des 14 derniers mois. 

L’énorme opération d’aide humanitaire lancée à travers la Syrie serait impossible sans l’engagement et l’endurance extraordinaires des travailleurs humanitaires de première ligne, dont beaucoup sont des Syriens directement touchés par la crise.

Les humanitaires doivent être en mesure de mener à bien leur travail essentiel et vital.  La sécurité et le bien-être de tous les travailleurs humanitaires doivent être respectés à tout moment.

Sénégal

Le Chef du Département des opérations de paix (DPO), M. Jean-Pierre Lacroix se rendra au Sénégal dimanche 21 mars et y demeurera jusqu’au 23 mars.

Il devrait y rencontrer le Président Macky Sall, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires du Gouvernement, notamment le Ministre des affaires étrangères et le Ministre de la défense.

Il discutera de l’évolution du maintien de la paix et remerciera le Sénégal pour sa contribution continue aux efforts de maintien de la paix de l’ONU dans le monde.

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) poursuit son soutien multiforme après les élections législatives de dimanche dernier.  Depuis hier, la Mission soutient le transport de la documentation relative aux résultats provisoires des 16 préfectures au centre de traitement des données de l’Autorité nationale des élections, à Bangui.

La MINUSCA poursuit également son appui au Programme national de désarmement, de démobilisation, de réintégration et de rapatriement.  Depuis décembre 2018, 2 860 combattants de 14 groupes armés ont été démobilisés et désarmés.  Par ailleurs, plus de 2 000 armes et 120 000 munitions ont également été collectées, ce qui représente une quantité considérable.  Le programme est en cours, ainsi que le programme de réduction de la violence de proximité, qui vise à atteindre 3 600 personnes cette année.

Pendant ce temps, à Kabo, dans la préfecture de l’Ouham, la Mission a dépêché des patrouilles pour assurer la sécurité et la protection des civils.  Cela s’est produit après qu’un travailleur humanitaire de la ville a été blessé par balle par des combattants du CPC.

Maintien de la paix/Femmes

Le Département des opérations de paix (DPO) a publié son rapport annuel sur les femmes, la paix et la sécurité qui s’intitule Leaders and Changemakers - Women Transforming Peace and Security amidst the Pandemic.

Le rapport traite des progrès réalisés et des défis qui restent à relever pour assurer la participation pleine, égale et significative des femmes aux processus de paix et politiques.  Il s’agit d’une priorité centrale de l’initiative Action pour le maintien de la paix.

En dépit des défis posés par la COVID-19, de la République centrafricaine au Liban et ailleurs, les femmes responsables du maintien de la paix ont joué un rôle essentiel dans la prévention et la résolution des conflits.  Elles ont contribué à rétablir la confiance entre les communautés et à promouvoir des solutions pacifiques aux crises politiques.

COVAX/Amérique latine

L’équipe de l’ONU au Paraguay se dit fière d’avoir soutenu l’arrivée, cet après-midi, d’un lot de 36 000 doses de vaccin grâce au Mécanisme COVAX.  Quelque quatre millions de doses devraient arriver cette année au Paraguay.

L’équipe de l’ONU a soutenu le plan d’intervention et de relèvement du pays, en mettant l’accent sur les groupes les plus vulnérables et sur la protection des femmes et des enfants contre la violence.  Elle contribue également à protéger les peuples autochtones en appuyant la riposte sanitaire.

Le Guatemala a reçu la semaine dernière plus de 81 000 doses par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX.  Il s’agissait de la première livraison de plus de six millions de doses qui devraient arriver grâce au Mécanisme COVAX pour vacciner 20% de la population, soit environ trois millions de personnes.

L’équipe de l’ONU aide les femmes, y compris les femmes qui sont cheffes de famille, à accroître leur accès aux programmes sociaux.  L’équipe s’assure que les personnes handicapées au Guatemala font partie du plan national de protection.

Eau

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a déclaré aujourd’hui qu’à l’échelle mondiale, plus de trois milliards de personnes sont menacées par des maladies hydriques parce que la qualité de l’eau dans leurs rivières, lacs et eaux souterraines est inconnue, en raison d’un manque de données.

Les chercheurs du PNUE ont analysé plus de 75 000 plans d’eau dans 89 pays et ont constaté que plus de 40% d’entre eux étaient gravement pollués.  Cela suggère que le monde n’arrive pas à soutenir l’effort mondial pour fournir de l’eau potable à toute l’humanité.

Les données ont été publiées en prévision de la Journée mondiale de l’eau.

Forêts

La Journée internationale des forêts sera célébrée dimanche.  Le thème de cette année est « La restauration des forêts: une voie vers la reprise et le bien-être. »

Dans son message, le Secrétaire général affirme que le bien-être de l’humanité est lié à la santé de notre planète et à celle des forêts.

Journées internationales

La Journée internationale du bonheur, la Journée de la langue française, la Journée mondiale de la poésie, la Journée internationale du Novruz et la Journée mondiale de la trisomie 21 seront célébrées cette semaine.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.