Imprimer
Dbf210322
22 mars 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 mars 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Yémen

L’ONU se félicite de ce que le Royaume d’Arabie saoudite ait annoncé aujourd’hui son intention de prendre un certain nombre de mesures pour contribuer à la fin du conflit au Yémen, conformément à l’initiative de l’Organisation qui accueille avec satisfaction le soutien saoudien à ses efforts.

L’Envoyé spécial, M. Martin Griffiths, travaille pour assurer un cessez-le-feu au niveau du pays, la réouverture de l’aéroport de Sanaa au trafic aérien civil, la livraison de carburant et de biens supplémentaires au port de Hodeïda et la reprise du processus politique pour mettre fin au conflit.

Il ne fait aucun doute qu’il ne faut épargner aucun effort pour mettre fin au conflit et répondre aux souffrances du peuple yéménite.  L’ONU attend avec impatience de poursuivre son travail avec les parties pour réaliser cet objectif.

Par ailleurs, le Coordonnateur de l’action humanitaire au Yémen, M. David Gressly, s’est rendu à Mareb ce week-end pour constater personnellement l’impact humanitaire grandissant de la reprise des hostilités dans la province.

Pendant sa visite, M. Gressly, s’est entretenu avec les autorités locales, dont le Gouverneur de Mareb, et les partenaires humanitaires qui travaillent sur place.  Il a aussi visité deux sites pour déplacés où il s’est entretenu avec quelques-uns d’entre eux et des membres de la communauté.

Quelque 15 000 ont fui dans Mareb depuis l’escalade des combats au début du mois de février.  Beaucoup d’entre eux vivent dans des conditions extrêmement précaires.

Niger

Le Secrétaire général condamne fermement les attaques odieuses qui ont été lancées le 21 mars par des hommes armés non identifiés dans la région de Tahoua au Niger, lesquelles attaques ont fait au moins 60 morts parmi les civils.  Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général réitère l’engagement des Nations Unies à maintenir son appui au Niger et à ses efforts pour contrer et prévenir le terrorisme ainsi que pour promouvoir la cohésion sociale.

Éthiopie

Les agences humanitaires indiquent que le conflit en cours dans le Tigré continue de provoquer des déplacements massifs dans toute la région.  Des dizaines de milliers de personnes sont arrivées à Shire, Axoum et Adwa ces deux dernières semaines, la plupart d’entre elles ayant fui les combats dans l’ouest du Tigré.

Des informations indiquent que des personnes ont été déracinées par la violence dans les zones du nord-ouest et du centre.

D’après les agences humanitaires, les gens qui arrivent dans la ville en fuyant les zones rurales du Tigré sont visiblement malnutris et ont désespérément besoin d’un appui vital, après quatre mois et demain de conflit et peu d’accès aux ressources essentielles.

Malgré les difficultés, les agents humanitaires intensifient leur réponse et ont jusqu’ici distribué à plus d’un million de personnes des paniers de nourriture.  Près de 140 000 nouveaux déplacés ont reçu des abris et des articles de secours essentiels.  Plus de 630 000 personnes ont reçu de l’eau potable.

Le nouveau processus de notification établi par le Gouvernement pour les mouvements des cargos et des agents humanitaires a permis aux partenaires d’accroître leur présence et leurs opérations dans le Tigré.

Toutefois, la situation humanitaire est extrêmement difficile et continue de se détériorer.  Il faut plus de financements pour pouvoir aider de toute urgence les gens affectés par le conflit.

Syrie

L’ONU est profondément préoccupée par les hostilités en cours ces derniers jours et leur impact sur les personnes et infrastructures civiles.

Dans le contexte des hostilités dans le nord-ouest de la Syrie au cours de ce week-end, au moins 30 communautés ont été touchées par les tirs d’artillerie et les bombardements aériens.

Hier, plusieurs civils ont perdu la vie et ont été blessés après les tirs d’artillerie dans la ville d’Al Atareb et à Alep city.  Dans cette dernière, les tirs ont fait 17 victimes civiles dont deux enfants.

Les attaques contre les hôpitaux ont considérablement barré l’accès aux soins de santé; plusieurs centres médicaux touchés ayant été forcés de fermer la porte, privant une population civile vulnérable de soins vitaux.

Le droit international interdit les attaques contre les personnes et les biens civils, dont les infrastructures médicales.  Toutes les parties doivent prendre toutes les précautions possibles pour éviter ou au moins minimiser les dégâts civils.

Turquie

Ce week-end, ONU-Femmes a publié une déclaration sur le retrait de la Turquie de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, dite Convention d’Istanbul.

ONU-Femmes a exhorté la Turquie à revenir sur son retrait et a ajouté que cette mesure vient à un moment où une action concertée et un engagement au niveau international pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles sont plus importants que jamais.

ONU-Femmes a aussi exhorté le Gouvernement turc à continuer de protéger et de promouvoir la sécurité et les droits de toutes les femmes et les filles.

La violence contre les femmes est une priorité centrale du Secrétaire général.  Il est important de maintenir la solidarité entre les nations face à ce problème.  Le Secrétaire général appelle donc la Turquie à réexaminer sa décision.

Myanmar

L’équipe de pays des Nations Unies demeure profondément préoccupée par les pertes en vies humaines après le coup d’État militaire du 1er février.  Au moins 224 civils ont été tués par les forces de sécurité, selon le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies, y compris pendant leur détention.  Tout porte à croire que le nombre réel dépasse les 250.

Des centaines d’autres personnes, dont des femmes et des enfants, ont été blessées.

Les agences de l’ONU ne cessent d’appeler les militaires à renoncer à recourir à la force contre des manifestants pacifiques.

L’équipe de pays est aussi très préoccupée par les efforts supplémentaires pour compromettre la liberté d’expression, dont les pressions accrues sur les médias indépendants.  À ce jour, au moins 40 journalistes ont été arrêtés.

République centrafricaine

La Mission de paix des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) se félicite et appuie l’initiative du dialogue annoncée par le Président, la semaine dernière.  Le 18 mars, M. Faustin Archange Touadera a annoncé le lancement d’un « dialogue républicain » entre les parties prenantes nationales pour unifier le pays et revitaliser le processus de paix, après la violence électorale.

Dans ce contexte, la Mission continuera de travailler en étroite coordination avec les partenaires internationaux pour faire avancer la paix et la stabilité dans le pays.

La Mission a aussi expliqué l’incident qui s’est produit samedi dernier à Bria, dans la préfecture de Haute-Kotto.  Des combattants appartenant aux groupes armés du FPRC/UPC ont ouvert le feu sur une patrouille de Casques bleus qui traversaient le fleuve Kotto à bord d’un ferry.  Les Casques bleus ont riposté et traversé le fleuve sains et saufs, poursuivant leur patrouille pour assurer la protection des civils.  Aucune victime n’est à signaler.

Nations Unies/IE University

Les Nations Unies et IE University ont signé un accord pour joindre leurs forces et leur poids dans les solutions novatrices et technologiques pour la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  L’accord couvre plusieurs domaines de collaboration dont le développement de plateformes d’apprentissage et de produits du savoir, la fourniture d’une formation et de services consultatifs et la promotion de l’entreprenariat social.

Le but est de créer un nouvel espace où les praticiens, les universités, les gouvernements, les entreprises, les entrepreneurs, les investisseurs, la société civile et autres parties prenantes peuvent travailler ensemble sur des problèmes complexes de façon novatrice et promouvoir des sociétés plus durables, plus résilientes et plus inclusives.

COVAX

Hier, la Bolivie a reçu du Mécanisme COVAX plus de 220 000 doses de vaccins contre la COVID-19.  Les professionnels de la santé et autres personnes à risque recevront les premières doses de cette première livraison.  Près de 900 000 doses supplémentaires devraient arriver d’ici à la fin du mois de mai.

L’équipe de l’ONU a salué l’arrivée des vaccins et affirmé qu’une distribution équitable est possible même dans les zones difficiles d’accès et malgré la logistique complexe que cela implique, dont le respect de la chaîne du froid.

La République démocratique populaire lao attend une première cargaison de plus de 480 000 doses qui doit arriver cette année pour vacciner environ 20% de la population.

Le plan national de vaccination donne la priorité aux personnes vulnérables et à risque, dont les agents de santé en première ligne et les personnes âgées de 60 ans et plus.  L’UNICEF a aussi fourni 84 000 seringues, 840 boîtes de sûreté et autres produits pour permettre aux autorités de commencer à vacciner les gens.

Journée mondiale de l’eau

La Journée mondiale de l’eau a pour thème cette année « Valoriser l’eau ».

Dans son message, le Secrétaire général rappelle qu’il n’existe aucun aspect du développement durable qui ne repose pas fondamentalement sur l’eau.

Il avertit que nous sommes loin de pouvoir garantir l’accès de tous et de toutes à des services d’alimentation en eau et d’assainissement d’ici à 2030 et que si des progrès sont enregistrés, il faudra néanmoins les quadrupler pour que l’accès à l’eau soit universel.

Le Secrétaire général se dit encouragé par la déclaration commune signée par quelque 160 pays lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur l’eau, la semaine dernière, laquelle a montré l’engagement fort à faire progresser tous les aspects des objectifs de développement durable liés à l’eau.

Le Secrétaire général encourage les pays à intensifier leurs efforts pour véritablement valoriser l’eau afin que tous et toutes puissent jouir équitablement de cette ressource des plus précieuses.

Contribution financière

La Tunisie a payé l’intégralité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2021, faisant grimper le nombre des États Membres qui ont fait de même à 74.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.