Imprimer
dbf210514
14 mai 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 mai 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général / Gaza et Israël 

Le Secrétaire général appelle toutes les parties à immédiatement mettre fin aux combats à Gaza et en Israël.  

L’escalade militaire en cours a causé de grandes souffrances et destructions.   Elle a coûté la vie à des dizaines de civils, dont, tragiquement, de nombreux enfants.   Ces affrontements ont le potentiel de déclencher une crise sécuritaire et humanitaire incontrôlable et d’encourager davantage l’extrémisme, non seulement dans le Territoire palestinien occupé et en Israël, mais dans l’ensemble de la région.  

Les parties doivent permettre l’intensification des efforts de médiation en vue de mettre immédiatement fin aux combats.   L’ONU est activement impliquée dans ces efforts, qui sont également cruciaux pour fournir l’aide humanitaire indispensable aux personnes touchées à Gaza.  

Le Secrétaire général réitère que seule une solution politique durable mènera à une paix durable.   Il réaffirme en outre son engagement, notamment par l’intermédiaire du Quatuor pour le Moyen-Orient, à aider les Palestiniens et les Israéliens à régler ce conflit sur la base des résolutions pertinentes de l’ONU, du droit international et des accords bilatéraux.  

Moyen-Orient / Humanitaire 

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique, depuis Gaza, que compte tenu des réserves de carburant limitées, Gaza fait à présent face à des coupures d’électricité quotidiennes qui durent entre 8 et 12 heures par jour. 

En outre, 230 000 personnes de la ville de Gaza et de Khan Younès ont un accès limité à l’eau courante en raison de l’augmentation des coupures d’électricité et de l’endommagement des réseaux. 

Plus de 12 000 personnes auraient cherché refuge face aux combats, dont beaucoup seraient hébergées dans des écoles gérées par l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche Orient (UNRWA). 

Vingt-neuf écoles de l’UNRWA à Gaza ont été ouvertes en tant qu’abris d’urgence désignés pour les personnes déplacées.  L’UNRWA et ses partenaires humanitaires fournissent des vivres, de l’eau et des articles non alimentaires à ces personnes.  Comme indiqué précédemment, le financement de l’appel humanitaire pour le Territoire palestinien occupé n’est financé qu’à 29%. 

Déplacement du Secrétaire général 

Le Secrétaire général vient de conclure sa visite à Moscou. 

Plus tôt dans la journée, il a rencontré le Premier Ministre, M. Mikhail Mishustin, pour une discussion sur un large éventail de questions, notamment le climat et l’impact de la pandémie de COVID-19. 

Le Secrétaire général a également eu une réunion virtuelle avec le Président Vladimir Poutine.  Ils ont discuté d’un certain nombre de questions liées à la paix, la sécurité et humanitaires, sur le plan international et régional, et de la nécessité de résoudre les conflits par le dialogue politique, le respect mutuel et la compréhension. 

Ils ont également parlé de l’importance d’un engagement renouvelé en faveur du multilatéralisme, de la solidarité et de la coopération pour permettre à la communauté internationale de relever les défis mondiaux sans précédent de la pandémie de COVID-19 et des changements climatiques. 

Le Secrétaire général a exprimé l’intérêt de l’ONU à approfondir sa coopération avec la Fédération de Russie dans les trois piliers du travail de l’Organisation - paix et sécurité, développement durable, y compris les changements climatiques et la biodiversité, et droits humains. 

Ce matin, le Secrétaire général s’est également entretenu avec la Présidente du Conseil de la Fédération de l’Assemblée fédérale, Mme Valentina Matviyenko.  Ils ont discuté des questions climatiques, du genre et d’autres sujets. 

Hier après-midi, le Secrétaire général s’est vu décerner un doctorat honorifique de l’Institut d’État des relations internationales de Moscou (MGIMO).  Dans ses remarques aux étudiants, il a souligné certains des défis auxquels nous sommes actuellement confrontés, y compris, bien sûr, la pandémie de COVID-19 et le climat. 

Le déploiement des vaccins est une lumière au bout du tunnel, a-t-il déclaré, en réitérant son appel au monde à s’unir pour produire et distribuer suffisamment de vaccins pour tous.  Cela, a-t-il dit aux étudiants, signifie devoir au moins doubler la capacité de fabrication à l’échelle mondiale. 

Nomination 

Le Secrétaire général a annoncé la nomination de M.  Martin Griffiths, du Royaume-Uni, au poste de Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, au Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).  

Il succède à M. Mark Lowcock, du Royaume-Uni, auquel le Secrétaire général exprime sa profonde gratitude pour son dévouement au service de l’Organisation et son engagement à mobiliser une assistance et des ressources destinées à protéger et soulager les nombreuses personnes touchées par les crises humanitaires. 

M. Griffiths apporte à sa nouvelle fonction une vaste expérience de leadership dans les affaires humanitaires au siège et au niveau des pays, tant sur le plan stratégique qu’opérationnel, ainsi qu’une expérience de haut niveau dans le règlement des conflits internationaux, la négociation et la médiation, plus récemment en tant qu’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, depuis 2018, un poste qu’il continuera à occuper jusqu’à ce qu’une transition soit annoncée. 

Myanmar 

L’équipe de l’ONU au Myanmar a déclaré que, plus de 100 jours après la prise de contrôle militaire du Gouvernement, elle restait très préoccupée par les politiques et pratiques restrictives de l’armée à l’égard des médias. 

L’équipe de l’ONU exhorte l’armée à libérer toutes les personnes détenues arbitrairement, y compris les journalistes emprisonnés. 

À ce jour, les autorités militaires ont révoqué les licences d’exploitation de huit médias, tandis qu’au moins 84 journalistes ont été arrêtés.  Parmi eux, au moins 48 journalistes sont toujours en détention.  Un journaliste a été reconnu coupable et condamné à trois ans de prison plus tôt cette semaine. 

Le personnel de l’ONU sur le terrain souligne que les libertés d’expression et de la presse sont des droits humains fondamentaux qui sous-tendent toutes les libertés civiles et doivent être protégées. 

Rohingya 

Le Plan d’intervention conjoint face à la crise humanitaire des Rohingya sera lancé mardi prochain, le 18 mai, par le Gouvernement du Bangladesh, en collaboration avec le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). 

En prévision de ce lancement, le HCR appelle à une solidarité, un engagement et un soutien internationaux renouvelés pour les réfugiés rohingya. 

Le Plan d’intervention conjoint 2021 ciblera, cette année, près de 1,4 million de personnes -réfugiés rohingya et communautés d’accueil- rassemblant les efforts du Gouvernement du Bangladesh et de 134 agences de l’ONU et ONG partenaires. 

Quelque 740 000 Rohingya ont fui la violence dans l’État rakhine, au Myanmar, en 2017.  Alors que la crise des réfugiés entre dans sa quatrième année, le HCR souligne que le Bangladesh a besoin d’un appui international solide et soutenu pour assurer la sécurité et le bien-être des réfugiés rohingya apatrides.  Cela ne doit pas devenir une crise oubliée. 

La pandémie de COVID-19 a aggravé les vulnérabilités des réfugiés et des communautés qui les accueillent. 

COVAX 

La Bosnie-Herzégovine a reçu, cette semaine, trois envois supplémentaires de vaccins Pfizer par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX, ce qui représente un peu plus de 150 000 doses.  Celles-ci complètent d’autres vaccins que le pays reçoit dans le cadre d’accords séparés.  L’équipe de l’ONU fournit aussi plus de 11 millions d’équipements médicaux vitaux, kits de dépistage et autres fournitures nécessaires. 

La Géorgie a également reçu un deuxième envoi de plus de 43 000 vaccins, soit environ la moitié du total attendu via le Mécanisme COVAX.  Les autorités prévoient de vacciner 60% des 3,7 millions de personnes que compte la population d’ici à la fin de l’année.  Les entités de l’ONU ont également fourni et livré des fournitures essentielles, notamment du matériel hospitalier, des équipements de protection individuelle (EPI), des kits de dépistage, des consommables de laboratoire, des ordinateurs et des fournitures médicales essentielles. 

En Égypte, le Mécanisme COVAX a livré, hier, 1,7 million de doses supplémentaires du vaccin, en plus des plus des 850 000 reçues en mars. 

Le Costa Rica a reçu, hier, son deuxième lot de vaccins via le Mécanisme COVAX, soit près de 90 000 doses. 

Inde / COVID-19 

L’équipe de l’ONU en Inde continue de fournir des équipements et des fournitures pour faire face à la pandémie de COVID-19. 

Cela comprend 72 unités de production d’oxygène; 13 000 concentrateurs d’oxygène; 400 000 kits de dépistage de la COVID-19 ainsi que l’installation de 85 machines de dépistage dans des laboratoires du pays. 

L’équipe de l’ONU soutient également les migrants et les groupes vulnérables en mettant en place des services d’assistance pour fournir un soutien psychosocial et des informations sur le bien-être social et les opportunités de subsistance. 

Elle aide également les autorités à s’occuper des enfants qui ont perdu leurs deux parents à cause de la pandémie. 

La Coordonnatrice résidente, Mme Renata Dessallien, a déclaré aujourd’hui que cette vague de COVID-19 avait causé des souffrances et des pertes inimaginables pour le peuple indien.  Elle a noté que le peuple indien fait face à la situation avec des actes extraordinaires d’altruisme, de générosité, de courage, d’ingéniosité et d’entraide.  Le Coordonnatrice résidente a souligné que l’équipe de l’ONU en Inde était aux côtés du peuple et du Gouvernement. 

Journées internationales 

La Journée internationale des familles sera célébrée demain avec pour thème, cette année, « Familles et nouvelles technologies ». 

Dimanche est la Journée internationale du vivre-ensemble en paix.  La Journée vise à soutenir le désir de vivre et d’agir ensemble, unis dans la différence et la diversité, afin de construire un monde durable de paix, de solidarité et d’harmonie. 

La Journée internationale de la lumière sera également observée dimanche.  Cette Journée célèbre le rôle que joue la lumière dans la science, la culture et l’art, l’éducation et le développement durable, et dans des domaines aussi divers que la médecine, les communications et l’énergie. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.