Imprimer
Dbf210611
11 juin 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 juin 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général/G7

Ce matin, le Secrétaire général est arrivé à Londres en route pour la réunion du G7 en Cornouailles, où il se rendra demain matin.

À Londres, le Secrétaire général a tenu une série de réunions bilatérales avec de hauts responsables britanniques.  Il a rencontré M. Alok Sharma, le Président de la COP26, qui aura lieu à Glasgow en décembre; Lord Ahmad, Ministre de l’Asie du Sud et du Commonwealth; ainsi que Lord Goldsmith, Ministre du Pacifique et de l’environnement.

À 13 heures, heure de New York, le Secrétaire général devait tenir une conférence de presse sur la réunion du G7 en retransmission direct sur le Web.  Le Secrétaire général devait insister, à cette occasion, sur le moment charnière dans lequel nous nous trouvons et décrire les mesures audacieuses et nécessaires que la communauté internationale doit prendre pour faire face aux crises de la pandémie de COVID-19 et des changements climatiques.

Éthiopie

L’UNICEF a averti aujourd’hui qu’au Tigré, de plus en plus de jeunes enfants et de bébés se rapprochent dangereusement de la maladie et d’une mort potentielle en raison de la malnutrition.

Le Fonds indique qu’il travaille avec des partenaires pour fournir un soutien en matière de nutrition, de soins de santé et d’eau potable.  Cependant, sans accès humanitaire, on estime que 33 000 enfants gravement malnutris dans des zones actuellement inaccessibles du Tigré courent un risque élevé de décès.

L’UNICEF fait savoir qu’il intensifie sa réponse nutritionnelle dans les sept zones du Tigré, en se concentrant sur le dépistage et le traitement des enfants souffrant d’émaciation sévère.  Depuis février, 250 000 enfants de moins de 5 ans ont été dépistés pour l’émaciation et plus de 7 000 d’entre eux ont été admis pour traitement.

L’UNICEF a besoin de 10,7 millions de dollars pour fournir des aliments thérapeutiques prêts à consommer aux enfants du Tigré et des zones voisines touchées dans les régions d’Amhara et d’Afar.  Le financement permettra également à l’UNICEF et à ses partenaires de fournir des médicaments de routine et d’intensifier le traitement vital de l’émaciation et de conseiller les mères et les soignants sur les pratiques d’alimentation recommandées pour les nourrissons et les jeunes enfants.

République démocratique du Congo

Le Coordonnateur de l’action humanitaire en République démocratique du Congo, M. David McLachlan-Karr, a condamné l’attaque contre l’hôpital général de référence de Boga, dans la province de l’Ituri.

L’attaque, qui a eu lieu lundi, s’est produite dans le cadre d’affrontements qui ont fait au moins 10 morts le même jour.  L’hôpital dessert normalement plus de 80 000 personnes dans la zone de santé de Boga, où il est situé.  Il a été détruit et pillé lors de l’attaque.

Depuis le début de l’année, les autorités sanitaires ont documenté au moins quatre attaques contre des installations médicales dans la seule zone de santé de Boga, ainsi que l’enlèvement d’agents de santé.  L’attaque contre l’hôpital fait partie d’une série récente d’incidents graves affectant des civils et des organisations humanitaires dans la province de l’Ituri.  La semaine dernière, 55 civils ont été tués dans des attaques contre les localités de Boga et Chabi.

La province de l’Ituri accueille 1,65 million de personnes déplacées.  Quelque 2,8 millions de personnes -la moitié de la population de l’Ituri- sont en situation d’insécurité alimentaire grave, dont 810 000 personnes en phase 4 –ou phase d’urgence– du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire.

Yémen

L’ONU est profondément préoccupée par l’attaque de missiles et de drones perpétrée hier dans la ville de Mareb et qui aurait fait des dizaines de victimes civiles.  Elle s’est également produite à proximité des complexes où sont logés les travailleurs humanitaires.

Cet incident fait suite à une attaque, ce week-end, contre une station-service de la ville de Mareb qui a également fait plusieurs victimes.

L’attaque d’hier vient souligner une fois de plus que les civils sont les premiers à souffrir du conflit au Yémen.  L’ONU exhorte les parties au conflit à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, notamment en assurant la protection des civils, des travailleurs humanitaires et des infrastructures civiles.

Pendant ce temps, le plan de réponse humanitaire pour le Yémen est actuellement financé à 43%, 1,65 milliard de dollars ayant été reçu sur les 3,85 milliards de dollars requis.

Iran

La République islamique d'Iran a payé le montant minimum dû et n’est plus sous l’Article 19 de la Charte des Nations Unies.

Iraq

La Coordonnatrice humanitaire pour l’Iraq, Mme Irena Vojáčková-Sollorano, a visité le camp pour personnes déplacées de Shariya, dans la province de Dahouk.  La visite a eu lieu à la suite d’un incendie le 4 juin qui a détruit quelque 288 tentes dans le camp, laissant plus de 1 000 personnes sans abri.

Des ressources ont été rapidement déployées vendredi dernier pour éteindre l’incendie, sécuriser la zone et aider les personnes affectées, notamment avec des tentes temporaires, des abris alternatifs, de l’eau et des repas chauds.  Au cours de sa visite à Dahouk, Mme Vojáčková-Sollorano a rencontré des familles touchées par l’incendie et a écouté leurs préoccupations et les défis auxquels elles étaient confrontées.

Libye

M. Ján Kubiš, l’Envoyé spécial pour la Libye, a poursuivi ses déplacements et réunions au cours desquelles il a souligné l’importance d’organiser des élections présidentielle et parlementaires inclusives en Libye le 24 décembre 2021 et de commencer le retrait des mercenaires et des forces étrangères du pays.

Au niveau national, l’Envoyé spécial a eu une série d’appels téléphoniques avec plusieurs interlocuteurs libyens, dont le Premier Ministre, M. Abdelhamid AlDabaiba, et le commandant des Forces armées arabes libyennes, le général Khalifa Haftar.

Il s’est également rendu à Moscou du 7 au 9 juin et a tenu une série de réunions avec de hauts responsables du Gouvernement russe, notamment les Vice-Ministres des affaires étrangères MM. Sergueï Vershinine et Mikhaïl Bogdanov.

Afrique de l’Ouest

Le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel a lancé un groupe de travail régional sur les changements climatiques, l’environnement, la sécurité et le développement dans la région.

Le groupe de travail, lancé en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), vise à combiner les connaissances et l’expertise de ses membres pour promouvoir une approche intégrée et harmonisée des risques liés aux changements climatiques.

Les membres examineront les « implications négatives des changements climatiques » dans la région, dans le but d’aider les gouvernements et le système des Nations Unies à relever ces défis.

Leur travail sera effectué en coordination avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, en liant le développement de la politique régionale à l'action locale et nationale.

Mozambique

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré aujourd’hui qu’elle restait gravement préoccupée par la sécurité des civils dans la région nord du Mozambique.

Selon le HCR, le conflit armé et l’insécurité dans la ville côtière de Palma continuent de déplacer des milliers de personnes, deux mois et demi après une attaque brutale par des groupes armés non étatiques.  Les gens fuient quotidiennement dans une recherche désespérée de sécurité, à la fois au Mozambique et de l’autre côté de la frontière en Tanzanie.

Le HCR continue de plaider pour que les personnes déplacées à l’intérieur du pays reçoivent protection et assistance au Mozambique et pour que les personnes vulnérables cherchant la sécurité en Tanzanie voisine aient accès à l’asile.

Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a déclaré qu’après l’attaque de Palma, quelque 2 000 enfants enregistrés n’ont aucune idée de l’endroit où se trouvent leurs parents, et ne savent même pas s’ils sont en vie.  L’UNICEF a averti que ce qui se passe à Cabo Delgado est une crise pour les enfants, une urgence en plus d’une urgence.  C’est un cocktail mortel des impacts des changements climatiques, du conflit et de la COVID-19.

Myanmar

Concernant le Myanmar, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, a averti aujourd’hui qu’une nouvelle escalade de la violence sévit dans tout le pays.  Elle a déclaré qu’elle doit être arrêtée pour éviter des pertes en vies humaines encore plus importantes et une urgence humanitaire croissante.

Elle a déclaré qu’il ne semble y avoir aucun effort de désescalade mais plutôt un renforcement des troupes dans des zones clés, contrairement aux engagements pris par l’armée envers l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) pour mettre fin à la violence.

La Haut-Commissaire a encouragé l’intensification de la diplomatie régionale, y compris par l’ASEAN et d’autres États influents, pour insister sur la cessation immédiate de la violence et des violations des droits de l’homme en cours.  Il est urgent de dialoguer avec le Gouvernement d’union nationale et les acteurs de la société civile.

Fidji

Une mise à jour sur COVAX.  Notre équipe aux Fidji, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Sanaka Samarasinha, soutient les autorités en mobilisant des ressources pour garantir qu’il y a des fournitures et des équipements adéquats pour les tests, la recherche des cas contacts, le traitement et la vaccination.

Le déploiement des vaccins a commencé en mars de cette année avec les premiers approvisionnements de l’installation COVAX.  À ce jour, les Fidji ont reçu près de 60% de leur allocation COVAX initiale, les 43 200 doses restantes devant arriver d’ici la fin de ce mois.  Près de 230 000 personnes ont reçu leur première dose, soit près de 40% de la population cible.

L’équipe des Nations Unies a également fourni des articles médicaux et de laboratoire essentiels, et a apporté son soutien à la campagne de vaccination et à l'approvisionnement en doses de vaccin, y compris le fret, la logistique et le stockage.  De plus, l’équipe des Nations Unies a acheté et livré plusieurs machines de test, ainsi que 2,5 millions d’unités d’équipement de protection individuelle, 4 600 unités d'équipement biomédical, près de 45 000 unités d’équipement de test, y compris des écouvillons, et d’autres fournitures médicales.  Enfin, l’équipe surveille l’impact sur la sécurité alimentaire, la nutrition et les moyens de subsistance aux Fidji, en particulier pour les personnes employées dans le secteur informel qui ont perdu leur emploi.

Amérique centrale

Hier, la communauté internationale a réaffirmé sa solidarité avec les personnes déplacées de force en Amérique centrale et au Mexique et avec les sept pays qui composent le Cadre régional global de protection et de solutions (MIRPS), lors de l’événement de solidarité pour les personnes déplacées de force et les communautés d’accueil en Amérique centrale et au Mexique, organisé par le Costa Rica.

Lors de cet évènement, 110 millions de dollars de contributions, dont 7,6 millions du Gouvernement espagnol, ont été annoncés.

M. Filippo Grandi, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a encouragé la poursuite de la coopération, affirmant que la crise en Amérique centrale est à la fois humanitaire dans son impact et liée à la sécurité et au développement dans ses racines.

Rapport scientifique

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé aujourd’hui son rapport sur la science, montrant que les dépenses consacrées à la science dans le monde ont augmenté de 19% entre 2014 et 2018.  Il y a également eu une augmentation de 13,7% du nombre de scientifiques, et selon le rapport, cette tendance a été encore renforcée par la crise de la COVID-19.

Cependant, ces chiffres cachent des disparités importantes.  Le rapport indique que seuls deux pays, les États-Unis et la Chine, représentent près des deux tiers de cette augmentation, tandis que quatre pays sur cinq se trouvent loin derrière, investissant moins de 1% de leur PIB dans la recherche scientifique.  Le paysage scientifique reste donc largement dominé par le pouvoir.

L’UNESCO souligne que le monde doit s’efforcer de fournir à la science les outils dont elle a besoin, et que la science doit devenir moins inégalitaire, plus coopérative et plus ouverte.

Journée mondiale contre le travail des enfants

Demain, le 12 juin, sera célébrée la Journée mondiale contre le travail des enfants.  Cette année, la Journée se concentre sur les mesures prises pour l’Année internationale pour l'abolition du travail des enfants 2021.

Selon l’Organisation internationale du Travail (OIT) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), un enfant sur 10 aujourd’hui est astreint à travailler.  L’OIT et l'UNICEF avertissent que la crise de la COVID-19 menace d'annuler des années de progrès dans la lutte contre le problème.

Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme

Et dimanche 13 juin, c'est la Journée internationale de sensibilisation à l'albinisme.  Le thème de cette année est: La force au-delà de toute attente.  Dans son message pour la Journée, le Secrétaire général déclare que le thème reflète la résilience, la persévérance et les réalisations des personnes atteintes d'albinisme face aux idées fausses, à la discrimination et à la violence omniprésentes.

Le Secrétaire général exhorte toutes les nations et communautés à protéger et à respecter les droits humains de toutes les personnes atteintes d’albinisme et à fournir le soutien et les soins nécessaires. 

Contribution financière

Le Liban a payé intégralement ses cotisations pour 2021.  Cela porte le nombre d’États Membres ayant réglé leurs cotisations à 107.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.