Imprimer
Dbf210625
25 juin 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 25 juin 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Mali

La Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a signalé aujourd’hui qu’une de ses bases opérationnelles temporaires dans un village de la région de Gao a été la cible d’une attaque à l’engin explosif.  Les premières informations indiquent que 15 Casques bleus allemands ont été blessés dont l’évacuation est en cours.

L’incident fait suite à une autre attaque à l’engin explosif hier contre une patrouille des Nations Unies dans la même zone mais heureusement sans victime.

Avec la Mission, l’ONU condamne fermement l’attaque et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général a conclu sa visite à Bruxelles aujourd’hui.

Ce matin, le Secrétaire général a été reçu en audience chez les Roi et la Reine des Belges qu’il a remerciés pour leur appui à la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Il a remercié la Reine Mathilde pour son engagement de militante pour ces objectifs.

Plus tard dans la matinée, le Secrétaire général s’est entretenu avec les dirigeants chypriotes des questions liées à Chypre.

Enfin, il a rejoint virtuellement l’Empereur Naruhito du Japon à la cinquième Session thématique sur l’eau et les catastrophes.

Le Secrétaire général a déclaré que la crise climatique intensifie les catastrophes liées à l’eau, créant des problèmes complexes et menaçant la vie et l’emploi.

Le Secrétaire général a ajouté que le redressement post-COVID est une occasion rare de reconstruire des sociétés et des économies meilleures et plus fortes.  Il faut pour cela, a-t-il précisé, investir dans la résilience, tout en réglant les problèmes de gestion de l’eau, comme les inondations et la sécheresse, et fournir à tous l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Le Secrétaire général a appelé la communauté internationale à profiter de la Décennie d’action pour se mobiliser autour de la transformation de la gestion de l’eau et de la réalisation des objectifs de développement durable liés à l’eau.

Le Secrétaire général sera de retour à New York, lundi.

Autre déplacement du Secrétaire général

Ce soir, le Secrétaire général part à Paris pour participer à la réunion d’ouverture du Forum Génération Égalité convoqué par ONU-Femmes et coprésidé par la France et le Mexique.  Le Secrétaire général entend souligner l’impact disproportionné que la pandémie a eu sur les femmes et les filles et la manière dont elle a accentué les grands déséquilibres du pouvoir et les échecs d’un ordre social finalement nuisible aux femmes.

Le Secrétaire général compte aussi souligner le travail de la génération d’activistes, de politiciens et de femmes leaders de tout âge qui créent une nouvelle dynamique pour rétablir l’équilibre du pouvoir.

À Paris, il devrait aussi avoir une réunion bilatérale avec le Président Emmanuel Macron.

Jeudi, le Secrétaire général part à Valence pour visiter la base logistique des Nations Unies à Quart de Poblet et marquer son dixième anniversaire.  Toujours à Valence, le Secrétaire général a prévu de parler avec des étudiants des questions les plus pressantes du monde actuel.

Il se rendra ensuite à Madrid pour s’y entretenir avec le Premier Ministre Pedro Sánchez et être reçu en audience par le Roi Felipe VI. Le Secrétaire général a aussi prévu une rencontre avec la Vice-Présidente de la transition écologique, Mme Teresa Ribera, avec laquelle il prendra part à une table ronde sur les « entrepreneurs du climat ».

Syrie

Ce matin, au Conseil de sécurité, M. Geir Pedersen, Envoyé spécial pour la Syrie, a jugé absolument vital de maintenir et d’élargir l’accès humanitaire, y compris les opérations transfrontalières et entre les lignes de front.  Une réponse transfrontalière à grande échelle est essentielle pendant encore 12 mois pour sauver des vies.

L’Envoyé spécial s’est dit déçu de ne voir aucune avancée réelle sur le front politique pour la mise en œuvre de la résolution 2254, dont la réforme constitutionnelle et l’organisation d’élections sous la supervision de l’ONU.  Il a regretté que le gouffre de méfiance entre les parties et la complexité de la situation sur le terrain rendent improbable tout progrès rapide vers un règlement global.  L’Envoyé spécial a dit qu’il essaye d’identifier les premières étapes où des progrès sont possibles.

M. Pedersen a fait état de signes alarmants d’escalade ce mois-ci dans l’attaque contre l’hôpital Chifa dans la ville d’Afrin.  Il a aussi prévenu qu’il y a une autre escalade dans le sud d’Edleb, où des explosions et des bombardements aériens ont lieu, provoquant des victimes parmi les civils et des mouvements de population.

Les agences humanitaires alertent de la persistance d’une situation de plus en plus désespérée pour des millions de personnes.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que le conflit se poursuit avec la même intensité, y compris à Mareb, où la violence a provoqué la fuite de plus 22 000 personnes depuis le début du mois de février.  Les agents humanitaires intensifient leurs opérations mais au bout du compte, ce que les gens veulent, c’est la fin des combats dans tout le pays.

L’économie est en chute libre.  La valeur de la devise yéménite s’est détériorée à un niveau record, au début du mois, ce qui veut dire que beaucoup de gens achètent moins de nourriture et de biens.  La situation est d’autant plus alarmante que plus de la moitié de la population fait face à une insécurité alimentaire et que cinq millions de personnes sont à deux doigts de la famine.

L’appui renforcé des donateurs ces derniers mois a eu un impact significatif.  Le Plan de réponse humanitaire est désormais financé à hauteur de 44 %, soit 15% de plus rien qu’en février.  L’ONU remercie ceux qui ont donné et encourage les autres à faire de même, étant donné que les fonds se seront épuisés, dans les tous prochains mois.

Sans financement additionnel, souple et prévisible, les agences feront face à une pénurie de fonds et des millions de personnes verront se réduire une assistance vitale et urgente.

Myanmar

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour la violence sexuelle dans les conflits, Mme Pramila Patten, a condamné aujourd’hui les attaques généralisées et systématiques de l’armée contre les civils, en particulier les femmes et les enfants, ainsi que les autres violations graves des droits de l’homme depuis le coup d’État du 1er février dernier.

Mme Patten affirme que les raids nocturnes, les arrestations arbitraires, le siège des villes et des quartiers, la torture et la mort des détenus, les attaques contre les lieux où les civils se rassemblent ou se réfugient et les informations sur la violence sexuelle dans les centres de détention, en particulier les attaques sexuelles, la torture, les abus physiques et verbaux et les intimidations, sont devenus une caractéristique alarmante de la vie quotidienne.

Elle a ajouté que ceux qui commettent, commanditent ou encouragent la violence sexuelle présumée peuvent être responsables de violations du droit pénal international.

Le type de violence sexuelle perpétrée par les Tatmadaw contre les femmes des groupes ethniques et religieux minoritaires, ou sur la base de l’orientation et de l’identité sexuelles est extrêmement préoccupant.

Elle a exhorté les Tatmadaw à cesser immédiatement tous les actes de violence sexuelle.

Pour sa part, l’équipe de pays des Nations Unies a appelé aujourd’hui à la libération immédiate des dizaines de journalistes détenus.  Depuis le coup d’État militaire du 1er février, au moins 93 journalistes ont été arrêtés et au moins 54 d’entre eux sont toujours en détention.

Huit médias ont été privés de leur licence et il est à craindre que les gens qui y travaillent soient arrêtés.  D’ailleurs, beaucoup d’entre eux se cachent.  L’équipe de pays exhorte les militaires à libérer toutes les personnes détenues arbitrairement, dont les journalistes.  Elle souligne que la liberté d’expression est le pilier de toute démocratie.

Mécanisme COVAX

Le Costa Rica a réceptionné 40 950 doses de vaccin par le Mécanisme COVAX, la nuit dernière, portant le total des doses reçues à 17 950.

Mercredi, le Honduras a aussi réceptionné un lot supplémentaire de 19 310 doses de vaccin. Le Gouvernement a assuré le transport de ce quatrième lot du Mécanisme COVAX, avec l’aide de son Ministère de la santé.

Maintien de la paix

M. Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, sera au Moyen-Orient du 27 juin au 2 juillet.

Il ira visiter la Force des Nations Unies pour le désengagement (FNUOD) et s’entretenir avec de hauts responsables des gouvernements et parties prenantes en Syrie et en Israël du travail de la Mission dans cet environnement difficile.

Il va rencontrer le personnel de la Mission et le remercier pour son dévouement et sa contribution.

Énergie

Les Forums ministériels du Dialogue de haut niveau sur l’énergie ont fermé leur porte aujourd’hui.

Parmi les engagements, on peut citer les annonces du plus grand fournisseur d’énergie en Inde, NTPC; de Power Africa, qui s’est engagée à fournir de l’électricité à davantage de centres de santé en Afrique; et de Student Energy, qui a promis de mobiliser la somme de 150 millions de dollars pour former dans 100 pays, 35 000 jeunes leaders dans le domaine énergétique.

Plus de 50 ministres ont participé aux Forums pendant la semaine pour exprimer leur engagement en faveur d’une énergie propre et abordable pour tous d’ici à 2030.

Journée internationale des gens de mer

À l’occasion de la Journée internationale, le Secrétaire général a publié un message dans lequel il dit que la vie et le travail des gens de mer sont dramatiquement affectés par la pandémie.  Pendant la crise, ces femmes et ces hommes ont eu toutes les peines du monde à se faire rapatrier, à se déplacer pour rejoindre leur navire, à accéder aux vaccins et aux soins médicaux ou à obtenir l’autorisation de descendre à terre.

Le Secrétaire général ajoute que les 1,6 million de personnes de tous pays qui forment cette profession doivent être reconnues pour ce qu’elles sont, à savoir des travailleurs et des travailleuses indispensables dont l’activité est essentielle, et il importe à ce titre de leur permettre de se déplacer et de voyager.  Les gens de mer doivent en outre bénéficier eux aussi d’un accès équitable aux vaccins car la santé de tous dépend de celle de chacun.

Conférences de presse

Lundi, la Présidente de l’Estonie, Mme Kersti Kaljulaid, donnera une conférence pour parler entre autres de la présidence du Conseil de sécurité que son pays a assumée pendant ce mois de juin.

Toujours lundi, M. Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Mme Catherine Pollard, Secrétaire générale adjointe à la stratégie de gestion, et le Représentant permanent de l’Afrique du Sud auprès des Nations Unies, M. Mathu Joyini, donneront une conférence de presse sur le thème « Améliorer la conduite du personnel de maintien de la paix. »

Contribution financière

L’ONU a reçu une autre contribution à son budget ordinaire 2021 de la part d’un pays dont la capitale est Gitega et qui a participé pour la première fois aux Jeux olympiques en 1996, y remportant une médaille d’or.  Vous devinez lequel?  C’est le Burundi.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.