Imprimer
dbf210811
11 août 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 août 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Mali

Dans une déclaration publique aujourd’hui, le Secrétaire général condamne fermement les attaques perpétrées contre des civils le 8 août dans la région de Gao au Mali, au cours desquelles au moins 50 civils auraient été tués et plusieurs blessés.

Afghanistan

Depuis le début de l’année, près de 390 000 personnes ont fui les combats en Afghanistan, avec un pic énorme depuis le mois de mai.  Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique qu’entre le 1er juillet et le 5 août 2021, la communauté humanitaire a pu vérifier que 5 800 déplacés sont arrivés à Kaboul pour se protéger du conflit et des autres menaces.  Ils ont reçu une aide dont de la nourriture, des articles ménagers, de l’eau et un soutien à l’assainissement.

La plupart des déplacés à Kaboul sont hébergés par des amis et des membres de leur famille, mais un nombre croissant vit à l’air libre.  Dix équipes ont été déployées aujourd’hui pour évaluer la situation des gens qui vivent à l’extérieur, dans les parcs et les espaces ouverts.  Elles ont identifié un nombre supplémentaire de 4 522 hommes, femmes et enfants déplacés qui ont besoin d’abris, de nourriture, d’assainissement et d’eau potable.  Une clinique provisoire et des équipes de santé mobiles offrent des soins.

Malgré l’aggravation de la situation en matière de sécurité, les agences humanitaires sont restées sur place et portent assistance aux gens dans le besoin.  Elles ont pu aider 7,8 millions de personnes pendant les six premiers mois de l’année.

Le maintien sur place des Nations Unies et des ONG locales et internationales et la poursuite des opérations humanitaires dépendent de la levée des obstacles bureaucratiques par les parties, de la sécurité du personnel et de la mobilisation urgente de fonds supplémentaires.

Le Plan de réponse humanitaire de 1,3 milliard de dollars pour l’Afghanistan n’est financé qu’à hauteur de 38%, ce qui laisse un trou de près de 800 millions de dollars.

Éthiopie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) souligne que la situation dans le Tigré est instable et imprévisible, et que le conflit se propage aux régions voisines d’Afar et d’Amhara.  À Amhara, l’on estime à 200 000 le nombre des déplacés et à Afar, à plus de 76 000, après l’entrée des forces du Tigré.

L’OCHA vérifie également des informations selon lesquelles un dispensaire et une école utilisés pour abriter des déplacés à Galikoma Kabele, dans la zone de Fenti, ont été bombardés et un entrepôt, saccagé.

Dans le Tigré, l’accès humanitaire s’est considérablement amélioré, environ 75% étant désormais accessible, mais le flux des fournitures humanitaires reste insuffisant.  L’accès par la seule route qui traverse la région d’Afar reste partiellement ouvert, en raison de l’insécurité et des fouilles profondes aux points de contrôle.

La rotation du personnel vers et à partir de la région s’améliore.  La semaine dernière, le Service aérien humanitaire des Nations Unies a effectué deux vols d’Addis-Abeba à Mekele comme prévu.  Des convois transportant du personnel de l’ONU de Mekele à Semera ont eu lieu, les 3 et 6 août.

Soudan du Sud

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) indique qu’à la suite d’une récente recrudescence des attaques dans la région de Tambura, dans l’État de l’Équatoria-Occidental, les soldats de la paix continuent de patrouiller et d’échanger avec les communautés locales pour répondre à leurs besoins sécuritaires et humanitaires.

Une équipe d’évaluation de la Mission s’est rendue dans des villages dans l’est de la capitale de l’État, Yambio, et s’est entretenue avec des membres de la communauté pour connaître leurs préoccupations.

Les Casques bleus ont également mis en place un camp médical gratuit à l’hôpital universitaire de Wau pour aider les patients souffrant de problèmes de vision.

Libye

La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) se dit profondément préoccupée par l’enlèvement et la disparition de Rida Faraj Fraitis, Chef de cabinet du Premier Vice-Premier Ministre du Gouvernement d’unité nationale.

Des hommes armés non identifiés ont enlevé M. Fraisis avec ses deux collègues le 2 août dernier pour une destination inconnue, et la Mission craint pour leur sécurité.

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Libye, M. Ján Kubiš, a déclaré qu’en vertu des droits de l’homme, personne ne peut être arbitrairement arrêté ou détenu.  La Mission appelle les autorités libyennes à enquêter de manière approfondie sur toutes les violations présumées des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Guinée

L’équipe de pays des Nations Unies a relevé que les autorités nationales ont confirmé hier le premier cas de maladie à virus de Marburg dans le pays.

L’équipe des Nations Unies, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Vincent Martin, s’efforce de répondre aux besoins urgents, notamment en matière de prévention et de contrôle des infections.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a soutenu le Ministère guinéen de la santé dans l’enquête qui a conduit à la confirmation du premier cas, tout en travaillant également avec d’autres agences des Nations Unies pour appuyer la riposte contre la COVID-19 et Ebola.

L’ONU contribue à renforcer le traçage des contacts, les capacités de traitement, la communication sur les risques et la surveillance transfrontalière.  L’Organisation assure également la continuité des services sociaux essentiels, y compris la protection contre l’exploitation et les abus sexuels.

Mécanisme COVAX

Au Malawi, l’équipe de pays des Nations Unies, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Maria Jose Torres, continue de soutenir la riposte à la COVID-19.  Le pays a reçu plus de 300 000 doses uniques de vaccins, don des États-Unis, via le Mécanisme COVAX, le week-end dernier.  Cela porte le nombre total de vaccins livrés par le Mécanisme à plus de 850 000.  

L’ONU vient également de fournir 145 concentrateurs d’oxygène et 35 bouteilles d’oxygène pour renforcer les établissements de soins intensifs.  Huit agences des Nations Unies aident les autorités à distribuer des vaccins, à renforcer l’accès aux services essentiels et à l’éducation, et à protéger les communautés vulnérables.

Les Bahamas ont reçu plus de 33 000 doses de vaccins.  Il s’agit du troisième lot reçu via le Mécanisme COVAX.  Au 31 juillet, plus de 106 000 doses au total avaient été administrées.  Dans le pays, plus de 61 000 personnes ont reçu la première dose et plus de 46 000 sont complètement vaccinées.

Madagascar

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a déclaré aujourd’hui que ses dernières données montrent un nombre alarmant de personnes confrontées à une grave insécurité alimentaire aiguë dans les régions du sud de Madagascar.  Selon la FAO, dans la période post-récolte entre avril et septembre, le nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë était estimé à 1,14 million, soit environ 43% de la population interrogée, contre 35% au cours de la période de janvier à mars.  La FAO a averti que ce nombre devrait passer à 1,31 million au cours de la période d’octobre à décembre.  C’est 24% de plus sur une base annuelle.

La FAO a déclaré que l’augmentation du nombre des personnes dans les catégories les plus exposées à l’insécurité alimentaire, à savoir la Phase 4 (urgence) et la Phase 5 (catastrophe), est particulièrement préoccupante.  Actuellement, l’on estime à 400 000 le nombre de personnes dans ces catégories, mais il devrait passer à plus de 500 000 au dernier trimestre de cette année.

La FAO souligne qu’une extension et une intensification immédiate de l’aide alimentaire et des moyens de subsistance sont nécessaires de toute urgence.

Contribution financière

La République démocratique populaire lao est le cent vingtième État Membre des Nations Unies à s’être acquitté de la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2021.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.