Imprimer
Dbf210812
12 août 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 12 août 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Afghanistan

Le Secrétaire général suit, avec une profonde préoccupation, l’évolution de la situation en Afghanistan, dont les derniers combats à Hérat et à Kandahar.  L’ONU est particulièrement préoccupée par le déplacement des combats vers les zones urbaines, avec un risque encore plus grand pour les civils.

L’ONU espère que les discussions de cette semaine à Doha entre les représentants de l’Afghanistan et les Taliban, en présence des envoyés régionaux et internationaux, ouvriront la voie d’un règlement négocié du conflit.  Les Nations Unies sont prêtes à contribuer à un tel règlement et restent concentrées sur la fourniture d’une aide à un nombre croissant d’Afghans dans le besoin.

Sur le front humanitaire, beaucoup de personnes arrivent toujours à Kaboul et dans d’autres grandes villes pour se mettre à l’abri des combats et autres menaces.  Quelque 18,4 millions de personnes ayant déjà besoin d’une assistance humanitaire et le conflit ayant fait fuir 390 000 personnes cette année seulement, les organisations humanitaires continuent de travailler en Afghanistan.

Des évaluations interinstitutions sont en cours et se concentrent sur la surveillance des mouvements de populations, des combats, des inondations, des questions de genre et de la protection pour déterminer les besoins et les impératifs immédiats.

La communauté humanitaire, à savoir les Nations Unies et les ONG, restent déterminées à aider les populations en Afghanistan mais le climat sécuritaire est très complexe et clairement difficile.

Mali

La Mission des Nations Unies au Mali indique que son camp d’Aguelhok, dans la région de Kidal, a essuyé de multiples tirs directs et indirects, quelques balles s’abattant près des locaux.

Les Casques bleus ont repoussé l’attaque durant laquelle trois d’entre eux et deux civils ont été blessés.  Il s’agit de la cinquième attaque contre le camp cette année.

La Mission indique aussi qu’en réponse à l’attaque du 8 août contre des civils à Gao, au cours de laquelle au moins 50 personnes auraient trouvé la mort, les Casques bleus poursuivent leurs patrouilles diurnes et nocturnes dans la zone pour protéger les civils et leur assurer l’accès aux services de base.

Les Casques bleus effectuent des reconnaissances aériennes et terrestres, aux côtés des Forces armées maliennes.  Ils ont installé une base temporaire dans la zone de Ouattagouna, à partir de laquelle ils vont protéger les civils.

Niger

Le Secrétaire général condamne l’attaque menée par des hommes armés non identifiés le 9 août dans le district de Banibangou, dans la région de Tillabéri.  Il présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.  Le Secrétaire général réaffirme la disposition des Nations Unies à aider le Gouvernement dans ses efforts pour renforcer la protection des civils dans tout le Sahel.

République démocratique du Congo (RDC)

La Mission des Nations Unies en RDC indique qu’elle a facilité les discussions entre les communautés hema et bira dans le territoire d’Irumu, en Ituri.  Par conséquent, les groupes rivaux ont signé un protocole de non-agression et de cessation de la violence, et les leaders communautaires ont accepté de travailler au rétablissement de la paix dans le territoire.

Ce développement a été salué par les organisations des jeunes qui appuient les efforts de désarmement et de réintégration de la Mission.

Soudan du Sud

La Mission des Nations Unies se dit préoccupée par la division qui est apparue au sein du Mouvement populaire de libération du Soudan/Opposition armée, laquelle a conduit à des affrontements entre les factions la semaine dernière.

M. Nicholas Haysom, Représentant spécial du Secrétaire général, a dit que la Mission est déterminée à appuyer la pleine mise en œuvre de l’Accord de paix revitalisé qui doit continuer à avancer rapidement.

Il a ajouté que la Mission se joint à l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), aux groupes de la société civile et aux autres pour appeler les factions et tous les signataires de l’Accord à travailler ensemble pour surmonter les divergences de manière pacifique.

Soudan

Les agences humanitaires disent qu’une petite quantité d’aide a été fournie à 30 000 déplacés dans le camp de Sortony, au Darfour septentrional, compte tenu des affrontements du mois dernier.

Ces agences n’ont toujours pas reçu les garanties en matière de sécurité pour accéder à la zone où sont les déplacés.

Elles indiquent que les besoins les pressants concernent la protection, les abris et les soins de santé.

Plus de 350 000 ont fui le conflit intercommunautaire et les attaques entre les mois de janvier et de juin de cette année.

Syrie

Le Groupe de travail humanitaire du Groupe international de soutien pour la Syrie a tenu un réunion virtuelle aujourd’hui à Genève.  M. Geir Pedersen, Envoyé spécial du Secrétaire général, a exprimé sa préoccupation croissante face à l’intensification des hostilités, dont les bombardements lourds et les combats au sol qui ont fait des victimes parmi les civils.

Des milliers d’entre eux ont été forcés de fuir Deraa el-Balad, a-t-il dit.  Les civils souffrent de graves pénuries de carburant, de gaz de cuisine, d’eau et de pain.  L’aide médicale aux blessés s’épuise.

L’Envoyé spécial a réitéré son appel à la fin immédiate de la violence et exhorté toutes les parties à respecter les principes de protection des biens et personnes civils, conformément au droit international humanitaire.  Il a aussi souligné qu’un accès immédiat, sûr et sans entrave doit être accordé pour toutes les zones et communautés touchées, y compris à Deraa el-Balad, ajoutant que la situation qui ressemblerait presque à un siège doit cesser.

Somalie

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, M. James Swan, a informé aujourd’hui le Conseil de sécurité de la situation sur place.  Il a fait part de progrès significatifs depuis la signature de l’Accord électoral de mise en œuvre entre le Premier Ministre et les leaders des États fédérés, le 27 mai dernier.  Il a néanmoins indiqué qu’il faut plus de progrès en matière de sécurité électorale, compte tenu de la menace posée par les Chabaab.  Il a dit continuer à travailler étroitement avec le Premier Ministre et les comités sur les préparatifs électoraux. 

Libye

M. Ján Kubiš, l’Envoyé spécial pour la Libye, a prononcé un discours au Forum de dialogue politique libyen et souligné que les idées et les propositions élaborées par le Forum contiennent tous les ingrédients nécessaires à un compromis constructif, si les participants arrivent à faire preuve de volonté politique.

Zambie

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général dit suivre étroitement l’évolution de la situation en Zambie à la veille des élections générales du 12 août.

COVID-19

Au Cameroun, l’équipe de pays des Nations Unies, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Matthias Naab, travaille toujours avec les autorités sur des campagnes de communication pour prévenir la propagation de la COVID-19, ainsi que sur des plaidoyers pour collecter plus de fonds et de doses de vaccin afin de pouvoir vacciner toute la population.

Dimanche dernier, le Cameroun a reçu plus de 150 000 dose de vaccin par le biais du Mécanisme COVAX.  Les doses ont été achetées par la Commission économique pour l’Afrique (CEA) grâce à l’Initiative d’acquisition des vaccins de l’Union africaine (Initiative AVAT).  Le Cameroun a reçu jusqu’ici 1 million de doses.  Hier, plus de 300 000 personnes, soit 1,6% de la population totale, ont reçu une première dose.

À Trinité-et-Tobago, la Coordonnatrice résidente, Mme Marina Walter, poursuit son travail avec les autorités, le secteur privé et la société civile pour traiter de l’impact de la pandémie.

Le pays a reçu plus de 30 000 doses de vaccin hier, soit sa troisième livraison par le biais du Mécanisme COVAX.

La région des Caraïbes a signalé 1,3 million de cas de COVID-19 et plus de 16 000 morts; plus de 10 millions de personnes ayant été vaccinées à ce jour.

Journée mondiale de la jeunesse

La Journée mondiale est commémorée aujourd’hui sur le thème « Transformer les systèmes alimentaires: Les innovations des jeunes pour la santé humaine et celle de notre planète. »  Le Secrétaire général a publié un message à cette occasion.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.