Imprimer
Dbf210817
17 août 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 17 août 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Haïti

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général a déclaré qu’il était solidaire du peuple haïtien en cette période difficile.  Le tremblement de terre a détruit ou endommagé des milliers de maisons, ainsi que des hôpitaux et des écoles, des églises, des ponts et des routes.

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, a exprimé son soutien directement au Premier Ministre Ariel Henry hier.  L’équipe des Nations Unies sur le terrain travaille avec le Gouvernement pour veiller à ce que l’aide et le personnel humanitaires puissent atteindre les personnes dans le besoin.

Les agences et partenaires des Nations Unies mobilisent des ressources et du personnel à l’appui de la réponse du Gouvernement.  Le personnel des équipes d’évaluation et de coordination des catastrophes des Nations Unies est en route pour soutenir la coordination et les évaluations.

L’ONU a alloué 8 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence pour fournir des soins de santé essentiels, de l’eau potable, des abris d’urgence et des installations sanitaires à toutes les personnes touchées.

Aujourd’hui, des convois de secours ont atteint les communautés affectées aux Cayes, Jérémie et Nippes.  L’ONU continuera d’intensifier ses interventions dans les zones les plus durement touchées alors même que la tempête tropicale Grace a frappé Haïti et qu’elle menace de provoquer de fortes pluies et des inondations soudaines.

Alors que les évaluations révèlent le niveau de souffrance, l’ampleur des besoins humanitaires en Haïti continue de croître.  Le Secrétaire général appelle tous les États Membres à mobiliser leurs efforts pour aider le pays à éviter une catastrophe humanitaire.

Son message au peuple haïtien est le suivant: vous n’êtes pas seuls.  Nous serons à vos côtés et nous vous soutiendrons à chaque étape de la sortie de cette crise.

Les vols du Service aérien d'aide humanitaire des Nations Unies soutiennent la livraison de fournitures et de personnel médical.

Le Gouvernement et les responsables de l’ONU ont négocié un accès humanitaire pour permettre à deux convois de secours de passer par la route principale reliant la capitale, Port-au-Prince, à la péninsule sud du pays, qui était bloquée par des gangs pendant des mois.  Des convois supplémentaires suivront.

La situation sanitaire désastreuse est particulièrement préoccupante, car plusieurs hôpitaux ont été endommagés ou détruits, tandis que ceux qui fonctionnent toujours sont complètement débordés, faute de personnel et de fournitures médicales suffisants.

Malgré l’affaiblissement de la tempête, la menace est toujours réelle d’avoir plus de 10 pouces de pluie sur les zones les plus touchées par le tremblement de terre.

Afghanistan

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Coordonnateur résident et humanitaire pour l’Afghanistan, M. Ramiz Alakbarov, a souligné que l’ONU réitère son engagement à rester en Afghanistan et à fournir de l’aide à des millions de personnes dans le pays.

Il a déclaré que bien que la situation soit très complexe, les agences humanitaires se sont engagées à soutenir les personnes vulnérables en Afghanistan qui ont plus que jamais besoin de nous.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a noté que les humanitaires ont besoin d’un accès sûr et sans entrave pour faire des évaluations interagences sur le terrain notamment sur les nouveaux déplacements de personnes, les conflits, les inondations, les questions de genre et le suivi de la protection pour pouvoir déterminer les besoins et les exigences de la réponse immédiate.

Malgré la situation complexe, les programmes se poursuivent dans de nombreux domaines, tels que les cliniques de santé mobiles, l’éducation, et l’ONU continue à mettre en œuvre son plan pour atteindre 16 millions de personnes dans le besoin.

Aujourd’hui également, le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies a appelé la communauté internationale à apporter tout le soutien possible à ceux qui pourraient être en danger imminent.  Le Bureau a appelé les Taliban à prouver -par leurs actions, et pas seulement leurs paroles- que les craintes pour la sécurité de tant de personnes de tous les horizons sont bien prises en compte.

En outre, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a publié un appel de non-renvoi pour l’Afghanistan, appelant à mettre fin aux retours forcés de ressortissants afghans, y compris de demandeurs d’asile afghans dont la demande a été rejetée.

Conseil de sécurité

Ce matin, le Conseil de sécurité a tenu une séance privée sur le Myanmar.  L’Envoyée spéciale du Secrétaire général, Mme Christine Schraner Burgener, et le Coordonnateur adjoint des secours d’urgence, M. Ramesh Rajasingham, ont fait le point sur la situation au Myanmar avec les membres du Conseil.

Éthiopie

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré aujourd’hui qu’elle avait urgemment besoin de 27 millions de dollars pour continuer à fournir des abris d’urgence aux personnes déplacées à l’intérieur du Tigré.  L’OIM a déclaré que plus de 2,1 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de la région.  Alors que certains ont fui l’Éthiopie et ont cherché refuge au Soudan voisin, beaucoup sont hébergés dans 116 sites pour personnes déplacées à

L’OIM a dirigé un groupe de 33 ONG nationales et internationales et deux agences des Nations Unies pour fournir des abris et des articles non alimentaires comme des couvertures et des ustensiles de cuisine.  En juillet, l’OIM a lancé un appel de 63,4 millions de dollars pour aider les personnes touchées par la crise dans le nord de l’Éthiopie.  Seulement 28,7 millions de dollars ont été reçus à ce jour.

Liban

La Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour le Liban, Mme Najat Rochdi, a déclaré aujourd’hui que les pénuries de carburant dans le pays menacent l’accès aux services essentiels de santé et d’eau pour des milliers de familles.  Elle a souligné qu’une mauvaise situation ne peut qu’empirer si une solution n’est pas trouvée.

La détérioration de la situation socioéconomique a conduit le système de santé à faire face à des menaces de liquidité limitée et de pénurie de médicaments.  Des centaines d’agents de santé ont quitté le pays.

Le Liban est également confronté à une autre vague de COVID-19, des rapports font état du fait que les unités de soins intensifs sont remplies au quart, et la plupart des patients dépendent de ventilateurs.  Une coupure d’électricité mettrait en péril leur éventuelle guérison.

Mme Rochdi a déclaré que l’ONU et ses partenaires humanitaires sont prêts à fournir une assistance aux personnes affectées par la crise actuelle.

Mozambique

Le Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), M. António Vitorino, est en visite de trois jours au Mozambique.  Il a visité le district de Metuge qui abrite plus de 125 000 des plus de 732 000 personnes déplacées à Cabo Delgado depuis fin 2017.

M. Vitorino a appelé à l’expansion rapide de l’assistance humanitaire pour venir en aide aux centaines de milliers de personnes déplacées du fait de l’insécurité persistante dans la région.  Entre janvier et juillet 2021, l’OIM a fourni une assistance à plus de 600 000 personnes à Cabo Delgado, notamment un soutien à la construction d’abris et à la reconstruction, ainsi que des articles non alimentaires ou ménagers.

Il a souligné qu’un financement supplémentaire important est nécessaire pour couvrir les besoins humanitaires vitaux et œuvrer à des solutions durables, en particulier avant la reprise de la saison des pluies et des cyclones.

Mécanisme COVAX

Le Guyana a reçu son troisième lot de vaccins via le Mécanisme COVAX, l’ONU et ses partenaires ayant soutenu la dernière livraison de 57 000 doses.  Le Guyana a vacciné près de 60% de la population adulte, 30% de la population étant complètement vaccinée.

L’ONU indique que la majorité des lits dans les unités de soins intensifs sont occupés par des personnes qui ne sont pas encore vaccinées.  L’Organisation encourage toutes les personnes éligibles à se faire vacciner.

En Bolivie, l’équipe de pays des Nations Unies, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Susana Sottoli, continue de soutenir les efforts des autorités relatifs à la campagne de vaccination.  Vendredi dernier, la Bolivie a reçu sa cinquième livraison de vaccins AstraZeneca de Covax, grâce à des dons de la Suède.  Cet envoi permettra à la campagne nationale de vaccination de continuer à protéger les groupes prioritaires.

En Égypte, l’équipe des Nations Unies, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Elena Panova, continue d’aider à mobiliser des ressources pour garantir qu’il y a des matériels et des vaccins adéquats.  L’Égypte a récemment reçu 1,7 million de doses supplémentaires via COVAX.  Cela porte le nombre total de doses envoyées en Égypte via COVAX à plus de 4,3 millions.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.