Imprimer
dbf210909
9 septembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 septembre 2021

  (La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invité du point de presse

Les invités du point de presse étaient aujourd’hui Mme Kanni Wignaraja, Directrice pour la région d’Asie-Pacifique du Programme des Nations Unies pour le développement et M. Abdallah Al Dardari, Représentant résident du PNUD en Afghanistan, qui ont parlé des projections relatives à la pauvreté dans le pays.

Afghanistan/Conseil de sécurité

Cet après-midi, le Conseil de sécurité a tenu une réunion sur le dernier rapport du Secrétaire général relatif à la situation en Afghanistan et ses conséquences pour la paix et la sécurité internationales.  Mme Deborah Lyons, Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’Afghanistan, a informé le Conseil de l’évolution de la situation.  Malala Yousafzai est intervenue virtuellement.

Dans son rapport, le Secrétaire général dit que le monde suit les évènements en Afghanistan avec le cœur lourd et une profonde inquiétude quant à l’avenir du pays.  Il ajoute que les scènes de chaos, les troubles, l’incertitude et la peur suscitent de l’inquiétude pour l’espoir, les progrès et les rêves d’une génération de femmes, de filles, de garçons et d’hommes afghans.

Afghanistan/Mise à jour humanitaire

Le Programme alimentaire mondial (PAM) indique qu’il a aidé plus de 43 800 personnes en Afghanistan hier.

Il signale que le Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies (UNHAS) a transporté hier du personnel du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et de la Mission des Nations Unies (MANUA) à Kandahar.

Le 6 septembre, un cargo de l’UNHAS a transporté 22 440 kg de médicaments à Mazar-e-Sharif pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).  L’UNHAS effectue aussi des vols à partir d’Hérat.

Déplacements de la Vice-Secrétaire générale de l’ONU

Mme Amina Mohammed est partie hier pour l’Afrique de l’Est où elle a prévu des réunions avec des responsables gouvernementaux, le personnel de l’ONU et d’autres parties prenantes.  Elle compte mettre l’accent sur la riposte à la pandémie de COVID-19, le renforcement de la participation politique des femmes et la mise en œuvre des objectifs de développement durable.  Elle sera de retour à New York, lundi 13 septembre.

Déplacements du Secrétaire général adjoint aux opérations de paix

Après sa visite à Abyei, M. Jean-Pierre Lacroix est arrivé au Soudan du Sud hier où il a prévu des rencontres avec les responsables de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)qui surveille la mise en œuvre de l’accord de paix.  M. Lacroix discutera entre autres du travail de la Mission des Nations Unies (MINUSS) en appui au processus de paix et des questions liées à la Force intérimaire des Nations Unies pour la sécurité à Abyei (FISNUA).

À Djouba, le Secrétaire général adjoint a prévu de s’entretenir avec des groupes de femmes et de la société civile ainsi qu’avec le personnel de la MINUSS pour les remercier de leur dévouement, en particulier la mise en œuvre de leur mandat dans le contexte de la pandémie.

M. Lacroix doit aussi se rendre à Malakal pour y rencontrer le personnel de l’ONU et les autorités locales.  Il sera de retour à New York le 12 septembre.

Dag Hammarskjöld

Aujourd’hui à New York, le Secrétaire général a déposé une gerbe de fleurs pour marquer le soixantième anniversaire de la mort de Dag Hammarskjöld.   Il a déclaré que l’héritage de l’ancien Secrétaire général sert aujourd’hui de modèle de compassion, de leadership courageux, d’intégrité, d’idéalisme et d’un travail désintéressé.   

M. António Guterres a ajouté qu’au moment où nous nous approchons de la prochaine session, tirons parti de cet héritage extraordinaire pour relever les défis et saisir ensemble les opportunités de créer un monde plus pacifique et plus juste. 

Le Secrétaire général est aussi intervenu à une manifestation spéciale de l’Assemblée générale pour commémorer la vie de Dag Hammarskjöld.

Action préventive

Ce matin, dans un message vidéo à la manifestation de haut niveau sur la Promotion de l’action préventive, convoquée par les Nations Unies et les Gouvernements allemand et britannique, le Secrétaire général a dit que par une action précoce, nous pouvons empêcher les urgences humanitaires de se transformer en catastrophe.

Il a noté que l’année dernière, le Fonds des Nations Unies pour les interventions d’urgence (CERF) a investi la somme 140 millions de dollars pour renforcer l’action préventive dans 12 pays et a souligné que les investissements précoces protègent non seulement les vies mais évitent également des réponses très coûteuses.

Il a appelé les gouvernements et les donateurs à renforcer leur appui à la préparation, à la prévention et aux réponses précoces à tous les niveaux et souligné la nécessité de mieux comprendre les risques auxquels font face les gens pour pouvoir adapter au mieux l’action à leurs besoins.

Journée internationale pour la protection de l’éducation contre les attaques

Ce matin, le Secrétaire général est intervenu à une manifestation virtuelle pour commémorer la Journée internationale.  Il a appelé à la fin des attaques contre l’éducation.

M. Guterres a souligné qu’entre 2015 et 2020, la Coalition mondiale pour la protection de l’éducation contre les attaques a enregistré plus de 13 000 signalements d’attaques ou d’utilisation à des fins militaires des établissements scolaires dans le monde.

M. Guterres a exhorté les États à aller au-delà de leurs engagements en vertu du droit international et à mettre en place des politiques et des lois pour protéger les écoles et les apprenants. Il a souligné que dans chaque pays et chaque juridiction, il faut rendre les attaques contre les écoles inacceptables et punissables.

Il a aussi appelé à un appui renforcé à l’UNESCO et à l’UNICEF qui travaillent nuit et jour pour protéger l’éducation, les écoliers, les enseignants et les écoles dans certains des endroits les plus dangereux au monde.

11 septembre

Les membres du Conseil de sécurité ont visité hier le Mémorial et le Musée du 11 septembre dans la Ville de New York pour marquer le vingtième anniversaire des attaques de 2001.

Dans la déclaration qu’ils ont faite à l’issue de leur visite, les membres du Conseil se disent unis aujourd’hui comme il y a 20 ans dans leur engagement de prévenir et de contrer le terrorisme, dans toutes ses formes et où qu’il se produise, conformément au droit international. 

Les membres du Conseil réitèrent aussi leur adhésion aux paroles de la Charte des Nations Unies « sauver les générations futures du fléau de la guerre...et à cette fin, joindre les forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales ».

Éthiopie

Dans le nord du pays, les mois de combats, d’insécurité et d’accès inadéquat aux services essentiels ont réduit au moins 400 000 à des conditions proches de la famine.

Même si elle n’a pu vérifier de manière indépendante les morts liées à la famine, l’ONU a reçu des informations non confirmées sur des morts dans les sites de déplacés.

La propagation du conflit du Tigré à Amhara et à Afar aggrave considérablement les besoins humanitaires dans les trois régions, au moment où les travailleurs humanitaires font face à d’énormes difficultés pour maintenir leurs opérations de secours.

Depuis dimanche, plus de 150 camions d’aide humanitaire sont arrivés dans le Tigré.  Toutefois, il faut au moins 100 camions par jour pour répondre à l’ampleur des besoins.  Certains produits comme le carburant ne sont tout simplement jamais arrivés sur place.

Dans le Tigré, 3,4 millions de personnes ont reçu une aide alimentaire entre les mois de mai et d’août.  Toutefois, un nouveau cycle de distribution doit commencer bientôt pour veiller à ce que les besoins alimentaires soient satisfaits.

Tout en saluant l’appui à l’arrivée des camions ces quelques derniers jours, l’ONU lance un appel urgent au Gouvernement fédéral d’Éthiopie et aux autorités régionales d’Afar pour qu’ils garantissent un accès humanitaire sans entrave au Tigré afin de permettre la fourniture quotidienne des produits alimentaires.

Somalie

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a prévenu aujourd’hui que l’insécurité alimentaire en Somalie devrait s’aggraver jusqu’à la fin de l’année, compte tenu de l’impact d’une maigre saison des pluies et de l’insécurité.

La FAO dit que sans une aide alimentaire soutenue, 3,5 millions de personnes risquent une crise d’insécurité alimentaire.  En outre, près d’1,2 million d’enfants de moins de 5 ans devraient souffrir d’une malnutrition aigüe pendant cette période.

Les criquets pèlerins devraient aussi continuer de poser une grave menace aux pâturages et à la production agricole dans le pays.

Premier Sommet parlementaire mondial sur le contreterrorisme

Aujourd’hui à Vienne, le Bureau du contre-terrorisme et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) se sont joints à l’Union interparlementaire pour organiser le tout premier Sommet parlementaire mondial sur le contre-terrorisme.

Les parlementaires jouent un rôle crucial dans le contre-terrorisme et la lutte contre la violence extrémiste.  Venus du monde entier, ils ont parlé de la manière d’améliorer leur travail dans la prévention et la lutte contre le terrorisme.

Ils se sont aussi attardés sur la manière dont ils peuvent soutenir et protéger les droits des victimes du terrorisme, prévenir la radicalisation et traiter des discours de haine.  Ils ont également eu des discussions sur le Sahel.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.