Imprimer
DBF210913
13 septembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 13 septembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Nominations

Le Secrétaire général a nommé aujourd’hui Mme Sima Sami Bahous, de la Jordanie, comme nouvelle Directrice exécutive d’ONU-Femmes.  Sa désignation fait suite à des consultations avec les États Membres et le Conseil d’administration d’ONU-Femmes. 

Mme Bahous succède à Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, à qui le Secrétaire général est profondément reconnaissant pour son engagement et son service dévoué à la tête d’ONU-Femmes.  Le Secrétaire général souhaite également exprimer sa gratitude à la Représentante spéciale des Nations Unies chargée de la question des violences sexuelles en période de conflit, Mme Pramila Patten, qui continuera d’occuper le poste de Directrice exécutive par intérim jusqu’à ce que Mme Bahous assume ses nouvelles fonctions. Dernièrement, Mme Bahous a occupé le poste de Représentante permanente de la Jordanie auprès des Nations Unies à New York. 

Le Secrétaire général a d’autre part nommé Mme Sawako Shirahase, du Japon, Vice-Recteur principal de l’Université des Nations Unies. 

Elle succède à M. Taikan Oki, du Japon, auquel le Secrétaire général exprime sa reconnaissance pour ses contributions aux travaux de l’Université sur les questions d’eau liées aux changements climatiques et pour son initiative visant à impliquer le secteur privé dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable. 

Mme Shirahase est une sociologue dont les champs de recherche incluent la stratification sociale et les inégalités, ainsi que la démographie sociale et les études de génération et de genre.  Elle est actuellement professeure de sociologie à l’Université de Tokyo. 

Des informations complémentaires sur ces nominations sont disponibles sur le site Internet de l’ONU.  

Afghanistan

Le Secrétaire général a pris la parole aujourd’hui lors de la séance d’ouverture de la réunion de haut niveau sur la situation humanitaire en Afghanistan.  Il a souligné que le peuple afghan a besoin d’une bouée de sauvetage et qu’il est maintenant temps pour la communauté internationale de se tenir à ses côtés. 

Le Secrétaire général a déclaré que, pour poursuivre nos efforts de sauvetage en Afghanistan, quatre conditions sont à remplir immédiatement. 

Évoquant tout d’abord le financement, il a appelé à soutenir l’appel de fonds de 606 millions de dollars.  Il a indiqué à cet égard que le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) a alloué 20 millions de dollars pour soutenir les opérations humanitaires dans le pays. 

Deuxièmement, le Secrétaire général a souligné que nous avons besoin d’aide pour renforcer l’accès humanitaire, y compris le pont aérien avec Kaboul et d’autres hubs en Afghanistan.  En troisième point, il a rappelé que nous devons protéger les droits des femmes et des filles en Afghanistan.  Enfin, il a souhaité que cette réponse humanitaire serve à sauver des vies mais aussi des moyens de subsistance. 

Le Secrétaire général a également exprimé son admiration et sa gratitude au personnel des Nations Unies et à l’ensemble de la communauté humanitaire en Afghanistan, dont la grande majorité des membres sont des ressortissants afghans. 

Le Secrétaire général s’est également adressé à la presse à Genève.  Il a déclaré à cette occasion que la réunion a dépassé ses attentes en termes de participation puisque 156 personnalités y ont pris part, dont les représentants de plus de 90 États, certains en présentiel, d’autres en liaison virtuelle. 

Cela montre à quel point l’Afghanistan est important pour la communauté internationale, a-t-il dit, ajoutant que plus d’un milliard de dollars ont été promis pour la situation dans son ensemble.  Il importe désormais que ces promesses, comptabilisées par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), soient rapidement converties en dons effectifs en espèces. 

Afghanistan/humanitaire  

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé que le premier vol du Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies (UNHAS) vers Kaboul, depuis que les Taliban ont pris le contrôle de la capitale, a décollé hier.  L’objectif est que l’UNHAS opère des vols 5 jours par semaine -du dimanche au jeudi– depuis Islamabad, au Pakistan, vers l’Afghanistan.  La connexion relie Islamabad à Kaboul, avant de gagner Kandahar, Mazar-e Charif et Herat, avec un retour à Islamabad via Kaboul. 

Pour rappel, le Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies a repris ses vols vers l’Afghanistan le 29 août, reliant Islamabad à Mazar-e Charif, Kandahar et Herat.  Le PAM, qui opère les vols pour le compte de l’ONU, estime que l’ajout de Kaboul aux destinations est déterminant. 

Vice-Secrétaire générale 

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, a conclu une visite de trois jours au Kenya, en Tanzanie et en Somalie. 

Lors de ses réunions en Somalie, auxquelles ont participé le Président et le Premier Ministre, ainsi que des femmes leaders, la Vice-Secrétaire générale a indiqué que les prochaines élections législatives peuvent être l’occasion de tirer parti des progrès réalisés par le pays en matière de participation politique des femmes.  Elle a souligné que la pleine inclusion des femmes dans tous les secteurs de la société contribuera à une plus grande résilience, à la paix et à la stabilité dans le pays. 

Mme Mohammed a également appelé les dirigeants somaliens à désamorcer les tensions et à éviter les actions qui pourraient conduire à la violence et retarder davantage les élections.  Elle a réitéré le soutien de la communauté internationale à des élections opportunes, inclusives, pacifiques et crédibles. 

Au Kenya et en Tanzanie, Mme Mohammed a rencontré les Chefs d’État et les Ministres des affaires étrangères pour discuter de questions allant de la paix et de la sécurité, à la reprise post-pandémie et au développement. 

Soudan du Sud 

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, a conclu hier une visite de quatre jours au Soudan du Sud pour encourager la mise en œuvre de l’accord de paix. 

Il a réitéré le soutien des Casques bleus et des travailleurs humanitaires de l’ONU alors que le Soudan du Sud fait le difficile parcours de la guerre vers la paix.  M. Lacroix a souligné la nécessité pour les parties de travailler ensemble pour accélérer le processus de paix afin d’assurer une paix durable. 

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé aujourd’hui qu’il suspendrait l’aide alimentaire à plus de 100 000 personnes déplacées dans certaines parties du Soudan du Sud pendant trois mois, à partir d’octobre, en raison d’un manque de financement. 

Le PAM a déclaré que de nouvelles réductions pourraient être inévitables si les niveaux de financement continuent de baisser.  Il a demandé 154 millions de dollars supplémentaires pour pouvoir fournir une aide alimentaire pendant les quatre prochains mois. 

M. Lacroix est de retour à New York et devrait être l’invité du point de presse vendredi. 

Éthiopie

La plateforme logistique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Dubaï a maintenant livré 85 tonnes de fournitures médicales vitales à l’Éthiopie. Il s’agit de la plus grande cargaison de fret humanitaire à ce jour transportée par avion par l’OMS et la plateforme. 

Les fournitures, notamment des médicaments, des kits de traumatologie et de chirurgie d’urgence, des produits de consommation ainsi que du matériel et des kits de choléra, ont été transportées par un vol charter offert par les Émirats arabes unis, que l’ONU remercie, et qui a atterri à Addis-Abeba il y a quelques jours.  Cette cargaison va répondre aux besoins urgents de plus de 150 000 personnes. 

L’expédition vers l’Éthiopie a clôturé une semaine historique pour la plateforme logistique de l’OMS à Dubaï à partir de laquelle plus de quatre fois la moyenne hebdomadaire a été envoyée, dont plus de 450 tonnes de fournitures médicales d’une valeur de plus de 4,3 millions de dollars à l’appui de la riposte à l’épidémie de choléra au Nigéria ; des médicaments essentiels à l’Afghanistan ; et des fournitures chirurgicales et de traumatologie à la Syrie et au Yémen. 

COVAX 

Le Pérou a reçu plus de 360 000 doses de vaccins Astra Zeneca via le Mécanisme COVAX.  En comptant cet envoi, le pays a désormais reçu plus de 2 millions de doses par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX depuis mars.  L’équipe de l’ONU sur le terrain, qui est dirigée par le Coordonnateur résident, M. Igor Garafulic, continue d’aider les autorités péruviennes à lutter contre les impacts profonds de la pandémie, à la fois sur le plan social, qu’économique et sanitaire. 

Invite du point de presse 

L’invité du point de presse de demain sera M. Rein Paulsen, Directeur du Bureau des urgences et de la résilience de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).  Il parlera notamment du travail que fait la FAO avec les agriculteurs en Afghanistan.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.