Imprimer
DBF210916
16 septembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 septembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Unis dans la science 

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a publié son rapport « United in Science » (unis dans la science), qui indique que la COVID-19 n’a pas ralenti l’avancée incessante des changements climatiques.  Au lieu de cela, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère se poursuivent à des niveaux record, et entraînent la planète dans un réchauffement dangereux. 

Dans un message vidéo, le Secrétaire général déclare que le rapport montre à quel point nous ne sommes pas sur la bonne voie. 

Les incendies coûteux, les inondations et les phénomènes météorologiques extrêmes augmentent partout, a-t-il déclaré, ajoutant que ces changements ne sont que le début du pire à moins d’une réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre. 

Le Secrétaire général exhorte les pays à agir maintenant pour éviter d’autres dégâts irréversibles et estime que la COP26 au mois de novembre à Glasgow doit marquer un tournant. 

Table ronde des leaders dans le domaine du climat 

Lundi prochain à 9 heures, le Secrétaire général et le Premier Ministre du Royaume-Uni, M. Boris Johnson, tiendront une table ronde informelle des leaders du climat sur l’action climatique.  La table ronde vise à combler les lacunes qui subsistent, s’agissant des mesures urgentes attendues des gouvernements, en particulier ceux du G20, sur l’atténuation, le financement et l’adaptation.  Le Secrétaire général et le Premier Ministre ont prévu de rencontrer la presse un peu avant midi. 

Yémen 

M. Hans Grundberg, le nouvel Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, est à Riyad pour rencontrer de hauts responsables yéménites et saoudiens ainsi que d’autres diplomates. 

M. Grundberg rencontrera entre autres le Président yéménite, M. Abd Rabbo Mansour Hadi ; le Premier Ministre, M. Maeen Abdulmalik ; le Ministre des affaires étrangères, M. Ahmed Bin Mubarak ; le Président de la Chambre, M. Sultan Barakani et des représentants des partis politiques yéménites.  Il rencontrera également de hauts responsables saoudiens, les ambassadeurs d’États membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, en poste au Yémen et l’Envoyé spécial des États-Unis pour le Yémen, M. Tim Lenderking. 

Il s’agit de la première visite de M. Grundberg à Riyad depuis sa prise de fonctions.  Il tient à travailler avec les Yéménites et d’autres principaux acteurs sur la manière de trouver une solution durable au conflit et de parvenir à un règlement politique inclusif qui mette fin à la guerre et réponde aux aspirations de tout le peuple yéménite. 

Yémen – humanitaire 

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) met en garde contre le prix de plus en plus lourd du conflit pour les civils.  Les violents combats à Mareb ont déplacé plus de 1 800 personnes la semaine dernière, portant le nombre total des nouveaux déplacements dans la province à plus de 27 000 hommes, femmes et enfants, depuis le début de cette année. 

L’économie du Yémen est au bord de la faillite totale; le rial yéménite se négociant désormais à plus de 1 100 pour un dollar dans les zones contrôlées par le Gouvernement, soit une dépréciation de plus de 80% depuis le début de la crise. C’est une situation qui contribue à la flambée des prix des denrées alimentaires dans un pays où plus de la moitié de la population est confrontée à une insécurité alimentaire aiguë et cinq millions de personnes, au bord de la famine. 

Grâce au généreux soutien des donateurs, l’ONU et ses partenaires ont pu éviter la famine et intensifier l’aide dans tout le Yémen.  À ce jour, le Plan de réponse humanitaire n’est financé qu’à hauteur de 54%, soit 2,1 milliards de dollars sur les 3,85 milliards de dollars nécessaires. 

Une manifestation de haut niveau sur la crise humanitaire au Yémen est prévue, mercredi prochain, le 22 septembre, en marge de l’Assemblée générale. Organisée par la Suède, la Suisse et l’Union européenne, cette manifestation sera une occasion importante pour la communauté internationale de montrer sa solidarité avec le peuple yéménite, notamment par l’annonce de contributions à l’Appel humanitaire. 

Afghanistan 

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, M. Filippo Grandi, se trouve actuellement au Pakistan, où il s’entretient avec des représentants du Gouvernement et examine la réponse à l’afflux de réfugiés dans le pays. 

M. Grandi vient d’achever une visite de trois jours en Afghanistan.  Lors de sa visite à Kaboul, il a rencontré des membres du Gouvernement intérimaire afghan, ainsi que certains employés de l’ONU et d’ONG parmi les centaines qui sont restés sur le terrain pour maintenir et acheminer l’aide humanitaire. 

De son côté, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a indiqué aujourd’hui qu’elle continue d’élargir ses opérations dans tout le pays. Ce mois-ci, l’OIM a fourni des abris et des articles de secours à plus de 5 000 personnes à Kaboul, Ghazni et dans d’autres districts du pays. 

L’OIM a également repris ses activités de développement communautaire dans six provinces, notamment en construisant des bâtiments scolaires et des systèmes d’irrigation et d’approvisionnement en eau pour atténuer les effets de la sécheresse. 

M. Grandi devrait être en mesure de s’exprimer devant la presse lundi prochain, au Siège de l’ONU. 

Guinée

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, M. Mahamet Annadif, participe au deuxième Sommet extraordinaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur situation en Guinée.  Ce Sommet a lieu à Accra, au Ghana. 

À cette occasion, M. Annadif a souligné que l’ONU reste préoccupée par la situation en Guinée et qu’elle soutiendra toute initiative de la CEDEAO pour aider ce pays à retrouver un cadre politique et social apaisé, ce qui passera nécessairement par un retour à l’ordre constitutionnel.  Il a également fait savoir que le Secrétaire général est très inquiet des tentatives répétées de coup de force et des changements anticonstitutionnels qui ont lieu dans la sous-région ouest-africaine. 

COVID-19/Écoles

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a annoncé aujourd’hui que, 18 mois après le début de la pandémie de COVID-19, les écoles fréquentées par près de 77 millions d’élèves dans six pays sont presque toutes complètement fermées. 

Selon l’UNICEF, le Bangladesh, les Philippines et le Panama sont parmi les pays qui ont maintenu les écoles fermées le plus longtemps.  Au total, on estime que 131 millions d’étudiants dans 11 pays ont raté plus des trois quarts de leur apprentissage en personne.  Environ 27% des pays dans le monde maintiennent les écoles entièrement ou partiellement fermées. 

Afin d’attirer l’attention sur les 18 mois d’apprentissage perdu et d’inciter les gouvernements à rouvrir les écoles dès que possible et de manière sûre, l’UNICEF et ses partenaires, tels que l’UNESCO et la Banque mondiale, coordonnent un « gel » des contenus non liés à l’éducation sur leurs réseaux sociaux pendant 18 heures.  Le « gel » a commencé aujourd’hui à 9 heures. 

COVAX/Thaïlande 

L’équipe de pays des Nations Unies en Thaïlande, dirigée par Mme Gita Sabharwal, Coordonnatrice résidente, aide les autorités à renforcer la confiance dans les vaccins, en particulier au sein des groupes vulnérables, dont les migrants et les personnes âgées.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS)  mène une campagne pour lutter contre l’hésitation vaccinale et la désinformation.  

L’agence a également contribué à moderniser deux laboratoires, fourni plus de 30 000 équipements de protection et lancé des numéros téléphoniques d’assistance en plusieurs langues pour aider 2,8 millions de migrants.  L’ONU aide également les prisons dans la lutte contre la COVID-19.  L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a ainsi fourni 1,5 million de masques chirurgicaux suite à des informations selon lesquelles des milliers de détenus auraient été infectés.  L’UNICEF est en train de livrer plus de 400 000 articles de secours et des milliers de kits d’apprentissage aux familles vulnérables. L’agence a également lancé un nouveau centre d’aide pour les enfants touchés par la COVID-19. 

Invité du point de presse 

L’invité du point de presse demain sera M. Jean-Pierre Lacroix, qui dirige le Département des opérations de paix.  Il discutera de ces opérations en prévision de la nouvelle session de l’Assemblée générale. 

Festival de Photoville 

Samedi à Brooklyn à 19 heures, la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, inaugurera « De leurs propres mains: les femmes s’approprient la paix », une exposition de photos qui s’inscrit dans le festival Photoville au Brooklyn Bridge Park, Pier 1.  Organisée par le Département des opérations de paix des Nations Unies, le Département des affaires politiques et consolidation de la paix et ONU Femmes, l’exposition présente, à travers l’objectif de femmes photographes, 14 militantes de la paix dans les paix au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et en Afrique.  Le public peut également voir l’exposition en ligne ou s’y rendre facilement grâce au ferry.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.