Imprimer
dbf210930
30 septembre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 30 septembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Mme Stéphanie Tremblay, Porte-parole adjointe de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invité du Point de presse

Le Coordonnateur résident et humanitaire par intérim de l’ONU au Myanmar, M. Andrew Kirkwood, se joindra à nous virtuellement aujourd’hui après le Point de presse, depuis Yangon, pour faire un exposé sur la situation sur le terrain.

Éthiopie

Le Secrétaire général a fait la déclaration suivante sur l’Éthiopie:

« J’ai été choqué par l’information selon laquelle le Gouvernement éthiopien a déclaré persona non grata sept responsables de l’ONU, y compris de hauts responsables humanitaires.

Toutes les opérations humanitaires de l’ONU sont guidées par les principes fondamentaux d’humanité, d’impartialité, de neutralité et d’indépendance.  En Éthiopie, l’ONU fournit une aide vitale -notamment de la nourriture, des médicaments, de l’eau et des produits d’hygiène- aux personnes qui en ont désespérément besoin.  J’ai toute confiance dans le personnel de l’ONU qui se trouve en Éthiopie pour effectuer ce travail.

L’ONU s’est engagée à aider le peuple éthiopien qui dépend de l’aide humanitaire.  Nous nous engageons maintenant avec le Gouvernement éthiopien dans l’espoir que le personnel de l’ONU concerné sera autorisé à poursuivre son important travail. »

Climat

Ce matin, le Secrétaire général s’est adressé virtuellement à la pré-COP26 (vingt-sixième Conférence des parties), qui se tient à Milan.  Il a déclaré qu’à un mois de la COP26, il est essentiel pour toute l’humanité que nous tenions la promesse de l’Accord de Paris.

Le Secrétaire général a félicité les pays, en particulier les pays en développement vulnérables, qui ont présenté des contributions plus ambitieuses au niveau national malgré la pandémie.  Cependant, il a souligné que nous ne pouvons atteindre l’objectif de 1,5 degré que si tous les pays du G20, qui sont responsables de 80% des émissions mondiales, s’engagent à prendre des mesures plus décisives en matière de contributions nouvelles ou actualisées.

Il a également demandé aux économies émergentes de franchir une étape supplémentaire et de réduire davantage leurs émissions.

« Nous sommes tous dans le même bateau et nous devons nous rassembler », a-t-il déclaré, ajoutant que la société civile surveille de près et est à court de patience.

Aujourd’hui également, le Secrétaire général s’est adressé, dans un message vidéo, à l’événement pré-COP Youth4Climate.  Il a encouragé les jeunes à continuer à faire entendre leur voix et à faire pression sur les dirigeants pour qu’ils intensifient leurs ambitions.

Soudan

Ce matin, le Secrétaire général s’est exprimé lors d’un événement parallèle de haut niveau sur le Soudan qui visait à susciter et à affirmer l’engagement et l’appui mondiaux au peuple soudanais.

Il a déclaré que, malgré les défis, le Soudan avait franchi des étapes importantes, notamment des progrès dans la gouvernance démocratique, des efforts de rétablissement de la paix et des réformes économiques ambitieuses.

La communauté internationale doit faire tout son possible pour contribuer à faire avancer ces efforts et d’autres encore, a-t-il souligné, faisant remarquer que la Mission intégrée d’assistance à la transition des Nations Unies au Soudan (UNITAMS) a été créée l’an dernier pour fournir une nouvelle base à notre soutien.

Le Secrétaire général a souligné que l’inclusion et la participation significative des femmes profiteront à l’avenir de tous les Soudanais.  Il a souligné les défis complexes en matière de sécurité du Soudan, y compris la récente tentative de coup d’état.  Cela souligne, a-t-il dit, la nécessité de faire tous les efforts utiles pour protéger les civils, renforcer les droits de l’homme et assurer la sûreté et la sécurité de tous.

Déplacements

Hier après-midi, nous avons publié une déclaration sur le rapport du Groupe de haut niveau sur le déplacement de personnes à l’intérieur de leur propre pays, qui venait d’être officiellement soumis au Secrétaire général, après 18 mois de recherches et de consultations.

Le Secrétaire général a exprimé sa profonde gratitude au Groupe d’experts pour ses travaux et aux Coprésidents pour avoir dirigé ce processus et présenté le rapport du Groupe.

Le Secrétaire général a réaffirmé son engagement à travailler avec toutes les parties concernées pour affronter avec une vigueur renouvelée la crise mondiale des déplacements, en bénéficiant des idées du rapport du Groupe de haut niveau.

Afghanistan

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a déclaré que son premier avion transportant des fournitures médicales vitales est arrivé hier à Kaboul par l’intermédiaire du pont aérien européen de protection civile et d’aide humanitaire.

L’UNICEF a déclaré que les 32 tonnes métriques livrées -contenant des médicaments essentiels, des sels de réhydratation orale, des antibiotiques ainsi que des fournitures médicales et chirurgicales- couvriront les besoins de 100 000 enfants et femmes au cours des trois prochains mois.  Le Fonds a ajouté qu’il s’agit du premier des deux envois prévus dans les prochains jours pour kaboul via le pont aérien des opérations européennes de protection civile et d’aide humanitaire.

Rohingya

L’ONU condamne fermement le meurtre du leader des réfugiés rohingya, Mohib Ullah, à Cox’s Bazaar au Bangladesh hier.  L’ONU exhorte les autorités bangladaises à mener une enquête et à demander des comptes aux responsables.

Nous demandons instamment à la communauté internationale de continuer à soutenir fermement la protection et le soutien aux communautés rohingya partout dans le monde, y compris au Bangladesh.

L’ONU continue d’appeler au retour volontaire, sûr, digne et durable des réfugiés rohingya et des personnes déplacées.  L’ONU continuera d’apporter fermement son soutien à cette entreprise.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a également exprimé son profond choc et sa tristesse après le meurtre de Mohib Ullah.

Gambie

Le Secrétaire général suit l’évolution de la situation en Gambie après le report du rapport final de la Commission vérité, réconciliation et réparations, qui devait être soumis aujourd’hui au Président de la Gambie.  Il félicite la Commission pour son travail inlassable et exhorte le Gouvernement à veiller à ce que le processus soit achevé rapidement.

L’ONU, notamment par l’intermédiaire du Fonds de consolidation de la paix du Secrétaire général, a été un partenaire indéfectible dans le processus de justice transitionnelle en Gambie, y compris les travaux de la Commission.  L’ONU assure de son soutien continu en faveur de l’achèvement et de la pleine mise en œuvre des recommandations de la Commission visant à promouvoir l’accès à la justice et les réparations pour les victimes, ainsi que la réconciliation nationale dans le pays.

COVID-19/Afrique

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que 15 pays africains –soit près d’un tiers des 54 pays du continent– ont complètement vacciné 10% de leur population.

Comme vous vous en souviendrez, en mai, l’Assemblée mondiale de la Santé de l’OMS s’était fixé comme objectif mondial de vacciner complètement 10% de la population de chaque pays d’ici à la fin du mois de septembre.  Près de 90% des pays à revenu élevé ont atteint cet objectif.

La plupart des pays africains qui ont atteint l’objectif de 10% ont une population relativement faible et 40% sont de petits États insulaires en développement.

Ce mois-ci, 23 millions de doses sont arrivées en Afrique, soit 10 fois plus qu’en juin.  Pourtant, seulement 60 millions d’Africains ont été entièrement vaccinés jusqu’à présent et 2% des plus de six milliards de vaccins administrés dans le monde ont été administrés sur le continent.

COVAX travaille avec les donateurs pour identifier les pays qui peuvent actuellement absorber de grands volumes de vaccins.

Le point sur des questions de genre

Aujourd’hui, le Département des affaires économiques et sociales (DESA), en collaboration avec ONU-Femmes, a lancé le rapport « Progrès vers les objectifs de développement durable (ODD): l’instantané du genre 2021 ».  La publication, qui présente les dernières données sur l’égalité des sexes dans l’ensemble des 17 objectifs de développement durable, constate que les femmes et les filles restent touchées de manière disproportionnée par les retombées socioéconomiques de la pandémie, aux prises avec la perte d’emplois et de moyens de subsistance, le déraillement de l’éducation et l’augmentation du fardeau du travail de soins non rémunéré.

Les services de santé des femmes, mal financés avant même la pandémie, ont été confrontés à des perturbations majeures, sapant la santé sexuelle et reproductive des femmes.  Et malgré le rôle central des femmes dans la réponse à la COVID-19, y compris en tant qu’agents de santé de première ligne, elles sont encore largement écartées des postes de direction qu’elles méritent. 

Coordonnateurs résidents

Deux nouveaux coordonnateurs résidents ont été annoncés aujourd’hui: M. Alejandro Alvarez, de l’Argentine, est le nouveau Coordinateur résident en Algérie et M. Damien Mama, du Bénin, sera le nouveau Coordinateur résident au Burundi.  Ils ont tous les deux pris leurs nouvelles fonctions cette semaine, après l’approbation des gouvernements hôtes respectifs.

Les coordonnateurs résidents dirigent le travail des équipes des Nations Unies sur le terrain, en apportant notamment un soutien continu aux réponses nationales à la COVID-19 pour un meilleur rétablissement en vue d’atteindre les objectifs de développement durable.  Ces hauts fonctionnaires de l’ONU sont également les représentants du Secrétaire général pour les questions de développement au niveau des pays.  Vous pouvez trouver leurs biographies complètes en ligne.

Journée mondiale de la mer

C’est aujourd’hui la Journée mondiale de la mer, dont le thème cette année est « Les gens de mer: au cœur de l’avenir du transport maritime ».

Dans un message publié à l’occasion de cette Journée, le Secrétaire général note que la pandémie de COVID-19 continue d’imposer une pression physique et mentale immense sur les deux millions de femmes et d’hommes qui servent dans la flotte marchande mondiale.  Il souligne que des centaines de milliers de personnes sont encore confrontées à des périodes prolongées en mer, avec des périodes de service s’étendant sur plusieurs mois au-delà de leurs contrats.

Le Secrétaire général a renouvelé son appel aux gouvernements pour qu’ils s’attaquent à leur sort en désignant officiellement les gens de mer et autres membres du personnel maritime comme « travailleurs clefs », en assurant des changements d’équipage en toute sécurité, en mettant en œuvre les protocoles établis et en permettant aux gens de mer bloqués d’être rapatriés et à d’autres de rejoindre des navires.

Briefings hybrides demain

Demain à 11 heures, dans cette salle, le Président de la soixante-seizième session de l’Assemblée générale, M. Abdulla Shahid, fera un exposé devant la presse.  Sa porte-parole Monica Grayley vous donnera des détails.

Demain également, à 12 h 30, le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, le Représentant permanent du Kenya auprès des Nations Unies, M. Martin Kimani, informera la presse des travaux du Conseil pour le mois.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.