Imprimer
Dbf211007
7 octobre 2021

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 07 octobre 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Vaccins contre la COVID-19

Ce matin, le Secrétaire général a pris part à une conférence de presse virtuelle aux côtés de M. Tedros Ghebreyesus, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour lancer la Stratégie mondiale de vaccination contre la COVID-19.

Le Secrétaire général a prévenu que l’iniquité vaccinale est le meilleur allié de la pandémie de COVID-19.  Elle permet aux variants de se développer et d’échapper à tout contrôle, tout en condamnant le monde à des millions de morts supplémentaires et en prolongeant un ralentissement économique qui pourrait coûter des milliers de milliards de dollars.

M. António Guterres a noté que la pléthore d’initiatives bilatérales, régionales et mondiales a échoué à répondre à la situation puisqu’elle ne nous a rapproché en rien de la première étape qui était de vacciner 10% de la population dans tous les pays du monde à la fin du mois de septembre.

Il a estimé que la nouvelle Stratégie mondiale de l’OMS représente une voie de sortie chiffrée, coordonnée et crédible, pour tout le monde et partout.

Il revient maintenant aux États Membres de faire leur part, de s’unir et de faire tout ce qui est nécessaire pour assurer le succès de la Stratégie.

Éthiopie

Le Secrétaire général est intervenu hier à la réunion publique du Conseil de sécurité sur l’Éthiopie.

Il a dit très clairement que l’aide humanitaire dans le pays est toujours loin des niveaux nécessaires au Tigré.

Tous les efforts doivent strictement tendre à sauver des vies et éviter une tragédie humaine massive. Nous continuerons, a affirmé le Secrétaire général, à remplir notre mandat et à travailler avec le Gouvernement éthiopien et nos partenaires pour aider les millions de personnes qui ont besoin d’une aide humanitaire au Tigré, à Amhara, à Afar et partout ailleurs dans le pays.

Le Secrétaire général a appelé les autorités éthiopiennes à permettre à l’ONU de travailler sans entrave et de faciliter ce travail avec le sentiment d’urgence qu’exige la situation.

Les agences humanitaires ont indiqué aujourd’hui que l’acheminement de l’aide au Tigré demeure considérablement limité par la seule route d’accès à travers la province d’Afar.

La semaine dernière, 80 camions chargés de nourriture, de produits nutritionnels et autres articles sont arrivés au Tigré mais, il faudrait 100 camions par jour pour satisfaire les besoins sur place.  Le carburant et les médicaments si nécessaires n’ont pu être fournis depuis le mois de juillet.

Un deuxième vol du pont aérien de l’Union européenne est également arrivé hier avec une cargaison de 10,6 tonnes, dont des produits nutritionnels.  S’il faut s’en féliciter, il faut aussi reconnaître que ce n’est qu’une petite fraction de l’aide nécessaire.

La manque de marchandises au Tigré a provoqué une grave pénurie des biens de première nécessité sur les marchés. Les prix de ces biens ont bondi pendant ces derniers mois.  Par exemple, le prix de l’huile de cuisine a augmenté de 433% à Mekelle, la capitale du Tigré.

Malgré les problèmes dus au manque de fournitures, de carburant et d’argent liquide, les agences humanitaires et l’ONU ont continué de répondre à certains des besoins les plus urgents au Tigré et d’intensifier leurs activités à Amhara et à Afar.  Depuis le mois d’août, les partenaires humanitaires ont fourni de la nourriture à plus de 440 000 personnes à Amhara et 72 000 à Afar.

Afghanistan

L’OMS a indiqué aujourd’hui que depuis le 30 août, neuf vols sont arrivés en Afghanistan avec une cargaison de 186 de tonnes de produits médicaux, ce qui suffira pour aider 2,5 millions de personnes.

L’OMS a dit que les médicaments essentiels et autres fournitures attendus de toute urgence ont été distribués dans tout le pays.

Pour sa part, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a intensifié ses activités pour fournir une aide vitale aux déplacés par le conflit.  Le HCR dit que près de 4 500 personnes bénéficient d’une réponse à leurs besoins immédiats.

Le mois dernier, la communauté humanitaire a lancé un Appel éclair pour l’Afghanistan visant à collecter la somme de 606 millions de dollars pour fournir une aide prioritaire et vitale à plus de 10 millions d’hommes, de femmes et d’enfants.  Cet argent doit couvrir les frais des plus vulnérables d’ici à la fin de l’année.  Malgré le soutien et l’attention du monde sur la situation difficile en Afghanistan, l’Appel éclair n’est financé qu’à hauteur de 35%.

Syrie

La sixième session de l’organe restreint du Comité constitutionnel pour la Syrie sera convoquée à Genève, le lundi 18 octobre.  Pour la toute première fois, les deux Coprésidents vont s’entretenir la veille avec l’Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, M. Geir Pedersen, pour préparer la session dont les réunions seront tenus à huis-clos.

Comme l’avait dit M. Pedersen au Conseil de sécurité, l’accord des Coprésidents sur la méthodologie se fonde sur trois piliers, base de l’implication de l’Envoyé spécial: respect des termes de référence et des dispositions essentielles du règlement intérieur; présentation de textes sur les principes constitutionnels fondamentaux, avant les réunions; et réunions régulières des Coprésidents avec M. Pedersen avant et pendant la session à venir.  Les Coprésidents se sont aussi engagés à fixer les dates provisoires des prochaines réunions et à discuter d’un programme de travail. 

Mali

Les Casques bleus de la Mission des Nations Unies au Mali ont participé à l’évacuation des soldats maliens blessés, après une attaque complexe perpétrée hier par des membres présumés d’un groupe extrémiste.  L’attaque a eu lieu dans le sud-ouest de Bandiagara, dans la région de Mopti, secouée par la violence.

Un certain nombre de soldats des Forces armées maliennes ont perdu la vie durant l’attaque.

Dans un tweet, Paul Ndiaye, commandant en exercice de la Force de la Mission des Nations Unies, a présenté ses condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Soudan du Sud

La Mission des Nations Unies indique qu’elle fournit un appui logistique à la mise en place de trois tribunaux spéciaux dans l’État de Rumbek.  Ces nouveaux tribunaux pénaux sont installés pour contrôler l’équité et la rapidité des procès dans la région.

La Mission vient aussi de transférer trois nouvelles infrastructures de police aux autorités locales.  Elles comprennent des lieux de détention pour les femmes et les hommes, un poste de police complètement réhabilité et une pharmacie pour les officiers de police.

Comme partie de ses efforts pour riposter à la pandémie de COVID-19, la Mission a offert une unité d’isolement de 24 lits à l’hôpital de Nimule dans l’État de l’Équatoria-Oriental pour aider la gestion et le contrôle des maladies infectieuses.

Pakistan

Les agences humanitaires signalent un tremblement de terre de 5,9 sur l’échelle de Richter dans la province du Balochistan.

La Croix-Rouge pakistanaise a fait état de 41 morts, un nombre qui devrait augmenter.

L’ONU est entrée en contact avec l’Autorité nationale de la gestion des catastrophes qui a dit ne pas attendre d’aide internationale.  L’ONU est aussi entrée en contact avec l’Autorité provinciale du Balochistan.

Les principales sources d’électricité sont coupées mais l’on ne signale aucune perturbation dans les connexions d’eau et du téléphone, en ce moment.

Indice de pauvreté

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a publié aujourd’hui son indice mondial de pauvreté multidimensionnelle (IPM), qui révèle des inégalités frappantes concernant les groupes ethniques.

L’indice, qui examine le niveau et la composition de la pauvreté multidimensionnelle dans 109 pays abritant 5,9 milliards de personnes, montre que les disparités dans la pauvreté multidimensionnelle touchent plus les groupes ethniques et raciaux que les régions géographiques infranationales.

Par exemple, en Bolivie, les communautés autochtones représentent environ 44% de la population mais 75% des personnes qui vivent dans une pauvreté multidimensionnelle.  Les taux sont également frappants en Inde où cinq personnes sur six vivant dans une telle pauvreté est issue de tribus et castes, au bas de l’échelle.

Journée mondiale du coton

Commémorée aujourd’hui, la Journée mondiale du coton a été proclamée pour accroître la visibilité du secteur du coton et sensibiliser l’opinion publique au rôle critique qu’il joue dans le développement économique, le commerce international et la lutte contre la pauvreté.

La commémoration vise aussi à se servir du coton pour mettre en avant l’importance d’une croissance économique soutenue, inclusive et durable, du plein emploi productif et du travail décent pour tous.

L’Indice des prix des produits alimentaires

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a indiqué que les prix des denrées alimentaires de base ont augmenté en septembre, provoquant un resserrement de l’offre et une robuste demande pour des produits comme le blé et l’huile de palme.

Au mois de septembre, l’Indice a augmenté de 1,2% par rapport au mois d’août et de 32,8% par rapport au mois de septembre, l’année dernière.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.