Imprimer
DEV/3444
13 octobre 2021

L’ONU et ses partenaires lancent un nouvel outil d’analyse des risques complexes pour faire des données une arme de prévention des crises

L’ONU et ses partenaires lancent un nouvel instrument de financement relatif aux données pour soutenir toutes les parties prenantes dans l’anticipation, la prévention et la réponse aux crises.

En 2021, 250 millions de personnes ont eu besoin d’un soutien international d’urgence.  Déplacées par les changements climatiques, les conflits et la pandémie de COVID-19, elles sont 40% de plus qu’il y a deux ans.  Pourtant, les données se font plus rares dans les environnements fragiles où les personnes sont les plus exposées aux risques de catastrophe, des lacunes qui compliquent les opérations humanitaires et de développement.

Le Complex Risk Analytics Fund (CRAF’d) est une étape importante sur la voie d’un financement plus cohérent des données dans les situations de fragilité et de crise.  En complément de la Global Data Facility hébergée par la Banque mondiale, CRAF’d stimulera les investissements les plus importants dans les données pour mieux anticiper les catastrophes.  En centralisant les investissements, cette initiative permettra de disposer de meilleures données et informations en vue d’aider les plus vulnérables, avec un objectif de 15 à 25 millions de dollars d’investissements annuels.

En présence de plus de 100 chefs de gouvernements, de l’Union européenne, d’institutions financières internationales, d’organisations régionales, locales et non gouvernementales, la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed, a salué le lancement du CRAF, aux côtés de Mme Mari Pangestu, la Directrice générale des politiques de développement et des partenariats de la Banque mondiale: « Il est essentiel de combler le fossé en matière de données pour soutenir les personnes les plus durement touchées par les crises, du COVID-19 aux changements climatiques, et de tracer la voie d’un développement vert, résilient et inclusif », a déclaré celle-ci.

Inspiré par la stratégie de données du Secrétaire général de l’ONU, CRAF’d est le résultat d’un processus conjoint soutenu par l’Allemagne, les Pays-Bas, les États-Unis et la famille des Nations Unies, ainsi que par le Niger, le Népal, l’Ouganda, entre autres.  Administré par le Bureau des fonds d’affectation spéciale pluripartenaires des Nations Unies, CRAF’d deviendra pleinement opérationnel au début de 2022.

L’acronyme CRAF’d (prononcer k-r-a-f-t) signifie l’engagement partagé à favoriser l’excellence dans l’utilisation des données pour le bien commun.

Pour de plus amples informations, veuillez suivre le lien: www.crafd.io.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.