Imprimer
SG/A/2046
28 juin 2021

Le Secrétaire général nomme la Présidente de l’Estonie, Mme Kersti Kaljulaid, Mandataire mondiale pour « Toutes les femmes, tous les enfants » 

La santé et le bien-être des femmes, des enfants et des adolescents est un élément essentiel du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  Pourtant aujourd’hui, les femmes et les enfants portent le fardeau de la crise de COVID-19 et sont affectés de manière disproportionnée par les conflits, les inégalités sociales croissantes et les vulnérabilités nées des changements climatiques.  Dans cet environnement mondial complexe, placer les plus vulnérables à la tête de l’agenda du développement est un impératif pour édifier des sociétés pacifiques, durables et inclusives, comme le promettent les objectifs de développement durable.   

Pour réaliser ces objectifs, le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a nommé aujourd’hui une nouvelle Mandataire mondiale pour « Toutes les femmes, tous les enfants », Mme Kersti Kaljulaid, Présidente de l’Estonie.  Mme Kaljulaid est l’ancienne Coprésidente du Groupe permanent de haut niveau sur « Toutes les femmes, tous les enfants » et il s’agit de la première nomination de ce type pour mieux sensibiliser l’opinion publique internationale, inspirer des ambitions plus grandes et mobiliser une action multisectorielle plus rapide sur la Stratégie mondiale de « Toutes les femmes, tous les enfants » sur la santé des enfants et des adolescents.

Compte tenu des problèmes complexes de développement, les investissements que nous faisons aujourd’hui dans la santé et le bien-être des enfants et des adolescents contribueront aux sociétés pacifiques, durables et inclusives que nous avons promis d’édifier dans les objectifs de développement durable, a déclaré le Secrétaire général. 

La Présidente de l’Estonie incarne la mission de « Toutes les femmes, tous les enfants ».  Championne du multilatéralisme, elle s’attaque aux inégalités par un recours à la technologie, comme « véhicule » de l’égalité des chances pour ceux qui sont laissés loin derrière. 

« Améliorer le bien-être des plus vulnérables, dont les femmes, les enfants, et les adolescents, et élargir leur accès à la santé est un des plus grands défis auxquels nous ferons face dans les décennies à venir.  La COVID-19 a exacerbé les inégalités, perturbant gravement les interventions sanitaires essentielles, avec un impact disproportionné sur les femmes et les enfants les plus vulnérables dans le monde, et avec le risque d’inverser des décennies de progrès en matière de santé des femmes et des enfants.  Nous devons travailler ensemble, nous, les États, les agences, les ONG et chaque individu, avec une vision stratégique et un plan ciblé, et exploiter tous les moyens pour diffuser notre message, mobiliser de nouveaux soutiens et de nouveaux activistes et aider ceux qui en ont besoin », a déclaré, à son tour, la Présidente de l’Estonie. 

La Mandataire mondiale du Secrétaire général pour « Toutes les femmes, tous les enfants » utilisera sa plateforme et son leadership uniques pour inspirer et mobiliser la communauté internationale et soumettra un rapport annuel sur les progrès dans la santé et le bien-être des femmes, des enfants et des adolescents.  Le Secrétaire général lui a confié la tâche de mener la charge, de hisser les ambitions et d’accélérer les progrès dans la santé des femmes et des enfants, pendant cette Décennie d’action.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.