Imprimer
SG/SM/20604
26 février 2021

Urgence climatique : le Secrétaire général appelle les principaux émetteurs à établir des objectifs plus ambitieux de réduction des émissions avant la COP26

La déclaration suivante du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a été publiée aujourd’hui:

2021 est une année décisive pour faire face à l’urgence climatique mondiale.  La science est claire, pour limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 °C, nous devons réduire les émissions mondiales de 45% d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2010.  

Le rapport intérimaire d’aujourd’hui de la CCNUCC est une alerte rouge pour notre planète.  Il indique que les gouvernements sont bien loin d’atteindre le niveau d’ambition nécessaire pour limiter les changements climatiques à 1,5 degré et atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

Les principaux émetteurs doivent intensifier leurs efforts pour établir des objectifs beaucoup plus ambitieux de réduction des émissions d’ici à 2030 dans leurs contributions déterminées au niveau national, et cela bien avant la tenue de la Conférence de l’ONU sur le climat, en novembre, à Glasgow.  

Le moment est venu.  La coalition mondiale engagée à parvenir à zéro émission nette d’ici à 2050 grandit parmi les gouvernements, les entreprises, les investisseurs, les villes, les régions et la société civile.  Les plans de redressement face à la COVID-19 offrent la possibilité de reconstruire de façon plus verte et plus propre.

Les décideurs doivent prêcher par l’exemple.  Les engagements à long terme doivent s’accompagner d’actions immédiates pour lancer la décennie de transformation dont les peuples et la planète ont si désespérément besoin.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.