Imprimer
SG/SM/20921
21 septembre 2021

Le Secrétaire général appelle à chasser le spectre du conflit nucléaire « pour de bon »

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, célébrée le 26 septembre:

Dès le départ, les activités de l’Organisation des Nations Unies ont été axées sur la lutte contre la menace existentielle que représentent les armes nucléaires.

En 1946, dans la toute première résolution qu’elle a adoptée, l’Assemblée générale s’est fixé comme objectif « d’éliminer, des armements nationaux, les armes atomiques et toutes autres armes importantes permettant des destructions massives ».

Toutefois, 76 ans plus tard, nous n’avons toujours pas atteint cet objectif.

En cette Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, le risque nucléaire est même à son plus haut niveau depuis pratiquement 40 ans.

Près de 14 000 armes nucléaires sont stockées dans le monde, dont des centaines pourraient être déclenchées par une simple pression sur un bouton.  Bien que le nombre global d’armes diminue depuis des décennies, des États perfectionnent leurs arsenaux et nous observons les signes inquiétants d’une nouvelle course aux armements.

Les armes nucléaires ne sont pas une affaire du passé et constituent aujourd’hui encore une menace.  Malgré les progrès accomplis, l’humanité demeure beaucoup trop proche de l’anéantissement nucléaire.

Cela étant, il y a des raisons d’espérer.  La décision prise par la Fédération de Russie et les États-Unis de proroger le nouveau Traité de réduction des armements stratégiques et d’engager un dialogue est encourageante, tout comme l’entrée en vigueur, en janvier, du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires.

C’est aux États qu’il appartient désormais de poursuivre sur cette lancée.  La Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires offre en effet à tous les pays l’occasion de prendre des mesures concrètes pour prévenir l’utilisation des armes nucléaires et les éliminer une bonne fois pour toutes.

Notre grande famille mondiale ne peut plus laisser le spectre du conflit nucléaire planer sur notre action visant à promouvoir le développement, à atteindre les objectifs de développement durable et à mettre fin à la pandémie de COVID-19.

Il est grand temps de chasser ce spectre pour de bon, de débarrasser le monde des armes nucléaires et d’entrer dans une nouvelle ère de dialogue, de confiance et de paix pour toutes et tous.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.