Imprimer
SG/SM/20978
18 octobre 2021

Eswatini: le Secrétaire général rappelle au Gouvernement et aux forces de sécurité leur obligation de respecter la liberté de manifester

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général suit avec préoccupation l’évolution de la situation à Eswatini, dont le déploiement récent des Forces armées dans plusieurs écoles, les informations sur l’utilisation excessive de la force dans les manifestations d’étudiants et la fermeture illimitée des écoles.  Une telle situation a un impact négatif sur les enfants et les jeunes gens.

Le Secrétaire général réitère l’importance qu’il y a à permettre au peuple d’Eswatini d’exercer pacifiquement ses droits civils et politiques.  Il exhorte le Gouvernement à veiller à ce que les forces de sécurité agissent, conformément aux normes internationales des droits de l’homme, y compris la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant.

Le Secrétaire général condamne tous les actes de violence et lance un appel urgent à toutes les parties et aux médias pour qu’ils renoncent à la désinformation, aux discours de haine et aux incitations.

Les Nations Unies demeurent engagées à travailler avec le Gouvernement et le peuple d’Eswatini, ainsi que tous les partenaires, pour parvenir à un règlement pacifique.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.