Imprimer
SG/SM/21004
4 novembre 2021

République centrafricaine: le Secrétaire général condamne l’attaque perpétrée par la Garde présidentielle contre un véhicule de la MINUSCA, qui a blessé 10 Casques bleus égyptiens

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque perpétrée par la Garde présidentielle de la République centrafricaine contre un véhicule de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) lundi, à Bangui.  Cette attaque a fait 10 blessés parmi les soldats de la paix égyptiens, non armés, qui venaient d’arriver à Bangui dans le cadre de leur déploiement.

Le Secrétaire général rappelle que les attaques contre les soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre.  Il appelle les autorités centrafricaines à ne ménager aucun effort pour enquêter sur cette attaque inacceptable afin que les auteurs répondent rapidement de leurs actes.

Le Secrétaire général souhaite un prompt rétablissement aux soldats de la paix et aux civils blessés, et réitère sa gratitude au peuple et au Gouvernement égyptiens pour leur contribution à la paix et à la stabilité en République centrafricaine.  Le Secrétaire général exprime également ses profondes condoléances à la famille endeuillée du civil centrafricain qui a été tué lors de l’incident.

Le Secrétaire général réaffirme la solidarité et le soutien continu des Nations Unies à la République centrafricaine.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.