Imprimer
Dbf220211
11 février 2022

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 février 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Conférence de presse de la Vice-Secrétaire générale

De retour, d’une visite en Éthiopie, la Vice-Secrétaire générale, Mme Amina Mohammed, a donné aujourd’hui une conférence de presse.

Libye

Ce matin, le Secrétaire général a publié une déclaration sur la Libye dans laquelle il dit suivre de près la situation et prend note du fait que jeudi dernier, la Chambre des représentants, en consultation avec le Haut Conseil d’État, a adopté par vote un amendement constitutionnel qui ouvre la voie à la révision du projet de constitution de 2017 et au processus électoral.  

« One Ocean Summit »

Ce matin, dans un message vidéo préenregistré à l’intention du segment de haut niveau du « One Ocean Summit », qui se tient à Brest en France, le Secrétaire général déclare que les océans supportent la plus grande partie du fardeau que sont les trois crises auxquelles est confrontée la planète: les perturbations climatiques, la perte de biodiversité et la pollution. 

M. António Guterres souligne la nécessité d’intensifier les efforts pour protéger les océans et ajoute que la deuxième Conférence des Nations Unies sur les océans, prévue à Lisbonne au mois de juin, est l’occasion d’ancrer le rôle des océans dans les efforts mondiaux pour réaliser les objectifs de développement durable et mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat. 

Le Secrétaire général appelle à des partenariats plus efficaces pour traiter des sources terrestres de la pollution marine, jugeant qu’il est temps de mettre fin au plastique à usage unique. 

Il souligne aussi la nécessité pour le secteur maritime de contribuer à la nécessaire réduction de 45% des émissions d’ici à 2030 et à l’objectif zéro émission d’ici à 2050, pour maintenir l’espoir de limiter la hausse de la température terrestre à 1,5 degré Celsius, entre autres mesures. 

Madagascar

Après le passage du cyclone Batsirai, le Programme alimentaire mondial (PAM) a, pour aider le Gouvernement malgache, distribué 10 000 repas chauds à Manakara. 

Le PAM a aussi commencé à distribuer de la nourriture stockée aux personnes déplacées et achemine de la nourriture vers Mananjary.  Ailleurs, près de 1 400 ménages sont visés par une aide en argent liquide. 

Le PAM contribue à l’évaluation rapide des besoins, y compris par un survol aérien. 

Le Service humanitaire aérien des Nations Unies opère aussi un pont entre la capitale, Antananarivo, et les régions touchées par le cyclone. 

Enfin, le PAM assure le transport de ses partenaires par la route et a déployé du personnel pour évaluer les besoins informatiques de la communauté humanitaire. 

Tonga

Le Coordonnateur résident, M. Sanaka Samarasinha, travaille avec le Gouvernement sur l’éventuelle tenue d’une réunion avec les donateurs, la semaine prochaine, après l’éruption volcanique et le tsunami du mois dernier. 

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) travaille sur l’eau et l’assainissement, tout en aidant les autorités du pays à nettoyer l’environnement, à construire des latrines et à mettre en place la logistique pour la distribution des biens humanitaires. 

Pour sa part, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) aide le Gouvernement des Tonga à rétablir la fourniture des services sociaux. 

Le Coordonnateur résident donnera une conférence de presse, la semaine prochaine. 

Liban

Le Chef de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le général de division Stefano Del Col, a présidé aujourd’hui la première réunion tripartite de l’année avec les Forces armées libanaises et les Forces de défense israéliennes à Ras Al Naqoura.

Il s’agit là de sa dernière réunion tripartite puisqu’il arrive au bout de son mandat et doit céder sa place au nouveau Commandant de la Force, le général de division Aroldo Lázaro Sáenz de l’Espagne. 

Aujourd’hui à la réunion tripartite, le général de division Del Col a insisté sur le fait qu’il faut faire sa part pour passer du niveau technique au niveau plus élevé de la paix durable.  Il a ajouté que la ligne de communication ouverte de la FINUL avec ses partenaires reste vitale et qu’ayant vécu plusieurs incidents sur la Ligne bleue, les Forces armées libanaises et les Forces de défense israéliennes demeurent engagées et accordent temps et espace à la désescalade.

Les femmes et les filles de science 

La Journée internationale des femmes et des filles de science est célébrée aujourd’hui.  Dans le monde, seul un chercheur et un ingénieur sur trois est une femme.  Dans son message, le Secrétaire général dit que cette inégalité prive le monde d’un talent et d’une innovation énormes mais inexploités. 

Le Secrétaire général appelle chacun de nous à créer un environnement où les femmes peuvent réaliser leur vrai potentiel et où les filles d’aujourd’hui peuvent devenir les scientifiques et les inventeuses de demain, forgeant un avenir juste et durable pour tous.  

Journée internationale contre l’utilisation d’enfants soldats

La Journée internationale est commémorée demain, au vingtième anniversaire de l’entrée en vigueur du Protocole facultatif de la Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant, relatif à l’implication des enfants dans les conflits armés. 

Le Protocole a été essentiel pour la mobilisation d’un consensus autour du fait que les enfants n’ont pas leur place dans la guerre.  Il est à ce jour ratifié par 172 pays. 

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour la question des enfants et des conflits armés, Mme Virginia Gamba, a fait une déclaration sur le sujet. 

Conférence de presse

Lundi, après le point de presse, M. Rein Paulsen, Directeur chargé des situations d’urgence et de la résilience à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donnera une conférence sur la réponse qu’apporte son organisation à la sécheresse dans la Corne de l’Afrique.

Contribution financière

Un autre État Membre, donc le 54e, a payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2002.  Sa capitale est réputée pour être la plus froide au monde dont le nom veut dire « héros rouge ».  Il s’agit d’Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.