Imprimer
dbf220214
14 février 2022

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 février 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invité du point de presse

L’invité du point de presse était aujourd’hui M. Rein Paulsen, Directeur du Bureau des urgences et de la résilience de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).  Il a parlé de la réponse de la FAO à la sècheresse dans la Corne de l’Afrique. 

Ukraine

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général a eu une réunion virtuelle avec M. Sergey Lavrov, Ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie.  Il a aussi parlé au Ministre ukrainien des affaires étrangères, M. Dmytro Kuleba.

Le Secrétaire général a prévu de lire une déclaration sur l’Ukraine cet après-midi à la sortie de la salle du Conseil de sécurité, soit après son déjeuner avec la présidence du Conseil, assumée ce mois-ci par la Fédération de Russie. 

Libye

Mme Stephanie Williams, Conseillère spéciale pour la Libye, a été reçue aujourd’hui à Tripoli par le Président du Conseil de la présidence, M. Mohamed Al-Menfi, et un membre dudit Conseil, M. Abdullah Al Lafi, pour passer en revue les derniers développements dans le pays.  Ils ont pris note de l’esprit de consensus qui s’est manifesté à la Chambre des représentants et au Haut Conseil d’État et souligné l’importance qu’il y a à maintenir le calme. 

Hier, Mme Williams s’est entretenue avec le Premier Ministre, M. Abdulhameed Dbeibah, des derniers développements et du vote de la Chambre des représentants pour adopter un amendement constitutionnel et nommer le Premier Ministre.  Mme Williams a réitéré l’importance pour tous les acteurs et toutes les institutions de travailler dans le cadre politique et surtout, de préserver le calme pour l’unité et la stabilité de la Libye. 

Elle a aussi rencontré dimanche le Premier Ministre désigné, M. Fathi Bashagha, et souligné la nécessité d’avancer de manière consensuelle, transparente et inclusive, et de maintenir la stabilité à Tripoli et dans tout le pays. 

Aujourd’hui, la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a fermement condamné l’attaque contre la journaliste, Mabrouka al-Mismari, le 12 février à Benghazi, alors qu’elle travaillait.  Elle aurait été physiquement et verbalement agressée par un groupe d’individus et sa caméra a été cassée. 

Soudan

La première étape des consultations facilitées par les Nations Unies sur un processus politique concernant la marche à suivre s’est achevée. 

Cette étape avait commencé le 8 janvier dernier et réuni différents groupes, dont la société civile, des groupes sur les droits des femmes, des partis politiques, des universitaires et des journalistes, entre autres. 

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, M. Volker Perthes, a dit avoir entendu du peuple soudanais un large éventail de perspectives et de propositions pour surmonter la crise politique actuelle. 

Il a exprimé sa gratitude pour l’engagement et l’enthousiasme des représentants des différents groupes du Soudan qui sont venus discuter avec les Nations Unies, s’engager de manière constructive et avancer des idées concrètes. 

Mali

Aujourd’hui à Bamako, l’ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé le Plan de réponse humanitaire 2022.  Ce plan vise à collecter la somme de 686 millions de dollars pour prêter assistance à 5,3 millions des personnes les plus vulnérables du pays, sur les 7,5 millions qui ont besoin d’une aide humanitaire. 

Les agences humanitaires indiquent que le niveau des besoins est le plus élevé depuis 2012.  L’année dernière a été caractérisée par une détérioration de la situation humanitaire due à une insécurité croissante dans le centre du pays.  La crise sécuritaire s’est désormais étendue dans le Sud. 

La violence et les chocs climatiques ont augmenté le nombre de gens confrontés à l’insécurité alimentaire.  Quelque 1,8 million de personnes auront besoin d’une aide alimentaire cette année, soit 51% de plus qu’en 2021. 

Le nombre des victimes civiles a aussi augmenté considérablement dans le nord et le centre du Mali l’année dernière, en raison des violentes attaques perpétrées par des groupes armés, de l’aggravation de la violence intercommunautaire et des risques posés par les engins explosifs improvisés. 

En 2021, le Plan de réponse humanitaire pour le Mail était l’un des plans les moins financés.  Malgré les problèmes croissants, les agents et organisations humanitaires sont sur place et continuent de travailler, ayant aidé plus de 2,5 millions de personnes l’année dernière.

Madagascar

Le nombre de morts continue d’augmenter, une semaine après le passage du cyclone Batsirai sur la côte sud-est du pays.  Selon le Gouvernement, au moins 121 personnes ont perdu la vie. 

Plus de 29 000 hommes, femmes et enfants ont été réinstallés dans 79 différents sites pour déplacés et près 19 000 habitations ont été détruites, inondées ou endommagées. 

Les équipes humanitaires des Nations Unies et d’ailleurs se sont déployées dans les régions affectées où elles travaillent en collaboration avec le Gouvernement pour intensifier la réponse. 

Les partenaires de la sécurité alimentaire distribuent une aide financière et alimentaire.  Le Programme alimentaire mondial (PAM) effectue des transferts d’argent sans condition par téléphone mobile pour aider les familles affectées pendant les trois prochains mois. 

Les partenaires de la santé contribuent aussi à la relance des services et à la réhabilitation des infrastructures médicales endommagées par le cyclone.  Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) fournit des médicaments pour soigner près 50 000 cas de paludisme et contribue à la réparation de la chaîne du froid pour les vaccins et les médicaments essentiels. 

Les communautés et les autorités locales sont en état d’alerte, par crainte d’un autre phénomène climatique, la tempête tropicale Dumako, qui devrait frapper la côte nord-est de Madagascar demain. 

Pérou

Selon le Coordonnateur résident, M. Igor Garafulic, la mission technique des Nations Unies, qui a aidé le Gouvernement à répondre à la plus grande marée noire de ces dernières années, est en train de finaliser son rapport. 

Vendredi dernier, l’équipe des Nations Unies a présenté aux autorités péruviennes ses recommandations sur la gestion de l’impact environnemental, social et humanitaire de la marée noire.  L’équipe a aussi fait des recommandations sur l’amélioration de la préparation aux catastrophes et des mécanismes de réponse. 

Les Nations Unies vont continuer à appuyer la réponse du Pérou pendant les prochains mois, y compris en évaluant l’impact social de la marée noire. 

Conférence de presse

Demain, M. Bruno Lemarquis, Coordonnateur résident en Haïti, parlera virtuellement aux journalistes de la Conférence internationale des donateurs pour Haïti prévue mercredi 16 février. 

Contributions financières

La Slovénie s’est acquittée de la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2022, faisant grimper à 55 le nombre des pays qui ont fait de même.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.