Imprimer
DBF220303
3 mars 2022

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU:3 mars 2022

(La version française du Point de presse quotidien
n’est pas un document officiel des Nations Unies
)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Ukraine/Humanitaire

Les agences de l’ONU sur place indiquent que les besoins humanitaires augmentent et se propagent heure après heure.  Elles préviennent que si l’ampleur et l’échelle des déplacements ne sont pas encore claires, plus de 10 millions de personnes pourraient fuir, dont quelque 4 millions à travers les frontières vers les pays voisins.  

Dans une déclaration, la Coordonnatrice humanitaire, Mme Osnat Lubrani, réitère le message selon lequel l’ONU est prête à intensifier son aide aux populations de toute l’Ukraine, en particulier les femmes, les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées, qui ont désespérément besoin de secours, de protection et d’abris.   

Si l’ONU a réinstallé une partie de son personnel essentiel à l’extérieur de Kiev, elle peut néanmoins continuer à fournir de l’aide avec un minimum de perturbation; une autre partie du personnel humanitaire restant dans la capitale ukrainienne. 

Les agences de l’ONU ont mobilisé du personnel et des fournitures pour aider ceux qui traversent les frontières mais aussi ceux qui restent dans le pays.  L’ONU a aussi du personnel dans l’est de l’Ukraine, le long de la ligne de contact.  Les agences soulignent que pour intensifier leurs opérations, elles ont besoin de sécurité et d’un accès sans entrave à toutes les zones de conflit.  

Le chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), M. Tedros Ghebreyesus, a d’ailleurs réclamé des couloirs humanitaires. 

Ukraine/Droits de l’homme

Selon le bureau de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, le 24 février, à 4 heures du matin, quand l’opération militaire de la Fédération de Russie contre l’Ukraine a commencé, et le 2 mars à minuit, heure locale, quelque 802 victimes civils ont été enregistrées, soit 249 morts et 553 blessés.  Les fonctionnaires chargés de suivre la situation des droits de l’homme travaillent toujours dans le pays dans la pleine mesure de leur capacité. 

Ukraine/Secrétaire général 

Le Secrétaire général est choqué par les nombreuses informations sur les actes de racisme, de harcèlement et de discrimination subis par des gens de différentes origines qui essayent de quitter l’Ukraine et dans les pays voisins où ils cherchent refuge.  

Le Secrétaire général exprime sa profonde gratitude aux gouvernements des pays voisins pour leur générosité.  Il appelle tous les gouvernements de la région à réprimer toute manifestation de racisme et de xénophobie.  Il est vital de faire en sorte que toutes les personnes quelle que soit leur ethnie, religion ou culture, jouissent du même traitement et de la même protection.  

Ukraine/Réfugiés

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, M. Filippo Grandi, qui est en ce moment dans la région, a dit qu’en sept jours, un million de personnes ont fui l’Ukraine, déracinées par une guerre insensée.  Ce chiffre représente à peu près 2% de la population totale du pays. 

Heure après heure et minute après minute, a-t-il souligné, d’autres personnes encore fuient la réalité terrifiante de la violence et un nombre incalculable de gens a fui dans d’autres parties de l’Ukraine. 

Dans une déclaration, le Directeur général de l’Organisation internationale des migrations (OIM),M.  António Vitorino, se dit alarmé par les informations crédibles et vérifiées sur la discrimination, la violence et la xénophobie contre les ressortissants étrangers qui essayent de fuir l’Ukraine.  Il souligne que les pays voisins doivent assurer à tous ceux qui fuient un accès sans entrave à leur territoire, quel que soit leur statut, et ce, conformément au droit international.

Ukraine/Droits de l’homme

Aujourd’hui à Genève au cours de la réunion d’urgence organisée par le Conseil des droits de l’homme sur l’Ukraine, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme a dit que l’attaque militaire russe ouvre un nouveau chapitre dangereux de l’histoire du monde, notant que cette attaque a un impact massif sur les droits de l’homme de millions de personnes en Ukraine, augmente le niveau de la menace nucléaire et souligne la gravité des risques pour toute l’humanité.  

République de Moldova 

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a reçu son premier fret humanitaire pour les réfugiés d’Ukraine.  Un quart des 8 000 couvertures chauffantes a été acheminé au poste frontière du sud de la République de Moldova où les distributions ont commencé auprès des familles réfugiées avec enfants et autres personnes vulnérables.  Des milliers de gens attendent leur entrée dans le pays, à l’extérieur, sous une température glaciale et sous la neige.  

Les agences de l’ONU indiquent que d’autres fournitures humanitaires sont attendues, dont des sacs de couchage, des tentes, des kits d’hygiène et pour bébé, des lampes solaires et autres articles de secours. 

À ce jour, plus de 136 000 personnes sont entrées en République de Moldova, selon le HCR.  L’ONU continue naturellement de répondre aux besoins des femmes et des enfants, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) fournissant eau, soins de santé et kits d’hygiène. 

CARICOM-Sommet SICA

Ce matin, le Secrétaire général a participé virtuellement à l’ouverture du quatrième Sommet du Système d’intégration de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) et de l’Amérique centrale (SICA), qui se tient à Bélize.  

Par vidéo, il a dit aux dirigeants que les défis d’aujourd’hui exigent de la solidarité et qu’il est temps d’agir sur quatre fronts: la réalisation de l’équité vaccinale, la réforme du système financier international, l’action climatique et la consolidation de la paix et de la sécurité dans les deux régions. 

Le Secrétaire général a ajouté qu’il est particulièrement reconnaissant à la région pour son plaidoyer constant en faveur du peuple d’Haïti où près de cinq millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire.   

Tout en répondant aux besoins immédiats, nous allons continuer à encourager et appuyer des solutions menées par les Haïtiens eux-mêmes pour mettre fin à la crise politique, élaborer une nouvelle constitution et planifier des élections dans les temps et dans un environnement sécurisé et pacifique, a dit le Secrétaire général.  

Rwanda

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed, est sur le chemin du retour après avoir achevé sa visite au Rwanda. 

Ce matin, elle a prononcé un discours à l’ouverture du Forum régional de l’Afrique sur le développement durable.  Elle a dit que le Programme 2030 et l’Agenda 2063 de l’Union africaine ainsi que le rapport du Secrétaire général sur « Notre Programme commun » restent les feuilles de route pour relever les défis auxquels le monde fait face.  

Elle a énuméré cinq priorités pour aller de l’avant: mettre fin à la phase aigüe de la pandémie et bâtir la résilience contre les irruptions de maladies; augmenter les investissements dans la protection des gens et des écosystèmes qui se trouvent à la ligne de front de la climatique; accélérer des transitions jutes dans les domaines de l’énergie, des systèmes alimentaires et de la connectivité numérique; se relever des énormes pertes qu’a fait subir la pandémie à l’éducation, en promouvant l’éducation et la formation permanentes; et accélérer l’égalité des sexes et la transformation économique. 

La Vice-Secrétaire générale s’est aussi entretenue avec le Président du Rwanda, M. Paul Kagame, avant de reprendre son vol pour New York.  

Éthiopie

En Éthiopie, la situation humanitaire reste extrêmement préoccupante dans la partie nord du pays. 

Dans la région d’Afar, les personnes continuent d’être déplacées par les combats en cours, ajoutant aux besoins déjà importants. 

Au cours de la semaine dernière, environ 18 000 personnes ont reçu une aide alimentaire dans les zones touchées par le conflit.  Certains services de santé, de l’eau acheminée par camion et des articles ménagers ont également été fournis aux personnes récemment déplacées.  Mais il est encore nécessaire d’intensifier l’aide. 

Dans la région du Tigré, les livraisons d’aide et de carburant par voie routière dans Afar restent suspendues.  Du 17 au 23 février, aucune distribution d’aide alimentaire n’a pu être effectuée, les réserves et le carburant étant presque épuisés. 

Quelques fournitures d’aide limitées continuent d’être acheminées par voie aérienne dans le Tigré.  La semaine dernière, des articles nutritionnels destinés à traiter la malnutrition aiguë sévère chez les jeunes enfants ont été acheminés par voie aérienne: c’est la première fois qu’une cargaison est parvenue sur place depuis la mi-décembre. 

Au total, plus de sept millions de personnes ont bénéficié d’une assistance dans le cadre du cycle actuel de distribution de vivres, qui a débuté fin décembre. 

Somalie

En Somalie, le Coordonnateur résident et humanitaire de l’ONU, M. Adam Abdelmoula, a exprimé ses préoccupations quant à l’impact sur les civils des récentes hostilités à Diinsoor, dans l’État du Sud-Ouest.  Plus de 17 400 personnes, dont un grand nombre de femmes et d’enfants, ont été contraintes de fuir leur foyer au cours des trois dernières semaines.

Les personnes touchées par la violence sont également confrontées aux conséquences de la sécheresse qui sévit dans cette région, où près de 136 000 personnes sont confrontées à des niveaux d’insécurité alimentaire aigue. 

Le Plan de réponse humanitaire, d’un montant de près de 1,5 milliard de dollars pour aider 5,5 millions de personnes parmi les populations plus vulnérables, n’est financé qu’à hauteur de 3,3%. 

Libye

Dans une déclaration que nous avons rendue publique hier soir, le Secrétaire général s’est dit préoccupé par les informations selon lesquelles le vote d’hier à la Chambre des représentants n’a pas satisfait les normes attendues de transparence et de procédure, et a donné lieu à des actes d’intimidation avant la séance.  

Le Secrétaire général réitère l’importance qu’il y a à préserver l’unité et la stabilité durement acquises depuis la signature de l’accord de cessez-le-feu d’octobre 2020.  Il souligne la nécessité de répondre aux aspirations des plus de 2,8 millions de Libyens qui se sont inscrits sur la liste des électeurs pour choisir leurs dirigeants par des élections inclusives, transparentes et crédibles, fondées sur un cadre juridique et constitutionnel solide. 

La Conseillère spéciale du Secrétaire général, Stéphanie Williams, est à Tripoli et reste en contact avec les parties.  Elle a l’intention d’inviter dès que possible une commission mixte de la Chambre des représentants et du Haut Conseil d’État à se réunir afin d’établir une base constitutionnelle de consensus pour aboutir à la tenue d’élections nationales dans les meilleurs délais. 

Myanmar

Face à la hausse des besoins humanitaires cette année au Myanmar, le Programme alimentaire mondial (PAM) a décidé d’accroître considérablement son aide et de cibler au moins quatre millions de personnes dans le pays.  Et ce, malgré d’immenses défis en matière de sécurité, d’accès humanitaire, de financement et en relation avec la pandémie. 

Actuellement, une personne sur quatre est confrontée à l’insécurité alimentaire dans le pays. 

À Yangon et Mandalay, les plus grandes villes du Myanmar, le PAM est en train d’achever de nouvelles distributions d’aide alimentaire et nutritionnelle, qui ont atteint jusqu’à 1,7 million de personnes vulnérables. 

Au cours de l’année écoulée, le PAM a également fourni des aliments vitaux à 57 000 personnes nouvellement déplacées dans sept États et régions du pays.  Cette aide s’ajoute aux distributions régulières de vivres et d’argent dont bénéficient 360 000 hommes, femmes et enfants qui vivent dans les zones frontalières de Rakhine, Kachin et du nord de Shan. 

Papouasie Nouvelle-Guinée 

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, l’équipe de pays des Nations Unies continue de soutenir les autorités alors que le pays est confronté à une quatrième vague de contamination.  Le pays a déclaré à l’OMS 41 000 infections, dont 638 décès.  Les autorités ont reçu près de 1,3 million de vaccins contre la COVID-19, dont 300 000 environ sont arrivés en Papouasie-Nouvelle-Guinée via le mécanisme COVAX.  Nous remercions les donateurs, notamment l’Australie, la Chine, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, pour leurs dons de vaccins.  Notre équipe s’efforce de sensibiliser à l’importance d’être vacciné.  À ce jour, moins de 5% de la population âgée de 18 ans et plus a été entièrement vaccinée et à peine un tiers des personnels de santé. 

Grâce à l’initiative Spotlight de l’UE et de l’ONU, l’équipe des Nations Unies et les autorités locales protègent les femmes et les filles de la violence, un défi majeur pendant cette pandémie. 

Journée mondiale de la vie sauvage 

Observée aujourd’hui, la Journée mondiale de la vie sauvage 2022 a pour thème « Récupérer les espèces clefs pour la restauration des écosystèmes ».  Il a pour objectif d’attirer l’attention sur le statut des espèces sauvages menacées d’extinction et en danger imminent d’extinction et de souligner le pouvoir des efforts de conservation en cours pour remédier à cette situation. 

Dans son message, le Secrétaire général a déclaré que, partout dans le monde, la vie sauvage est en péril.  Un quart des espèces sont menacées d’extinction, en grande partie parce que nous avons détruit près de la moitié des écosystèmes dans lesquels elles vivent. 

The Weeknd

La nouvelle initiative du Programme alimentaire mondial (PAM), en partenariat avec son ambassadeur de bonne volonté, Abel Tesfaye, plus connu sous le pseudonyme de « The Weeknd », lance un nouveau fonds qui permettra de soutenir les situation de famine dans le monde, avec un accent particulier sur l’Éthiopie, où l’on estime que 9,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire et alimentaire urgente. 

The Weeknd a fait un don initial de 500 000 dollars au fonds.  Il fait également don d’un dollar pour chaque billet vendu dans le cadre de sa prochaine tournée en Amérique du Nord. 

UNEP@50

Enfin, nous souhaitons un très bon cinquantième anniversaire à nos amis du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).  Fondé en 1972 à la suite de la Conférence des Nations unies sur l’environnement humain, le PNUE a été conçu pour surveiller l’état de l’environnement.  Pas de meilleur cadeau d’anniversaire que le traité contre la pollution plastique que l’Assemblée générale vient d’adopter, a conclu le Porte-parole.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.